Plan du site Rechercher

Assurance vie : le classement des taux 2019

  • Par
  • ,
  • 21 commentaires
Baisse des taux
© flytoskyft11 - stock.adobe.com

Une chute assumée ! Tel est le credo des assureurs ayant dévoilé la rémunération servie sur les fonds en euros pour l’année 2019. Même si quelques bonnes surprises se cachent tout de même dans ce palmarès des taux. Le résumé, mis à jour au fil des annonces de taux.

Pourquoi le discours est-il si alarmiste et les baisses si prononcées, alors que les rendements sont restés stables l’an passé ? « Les taux longs sont entrés en territoire négatif », expliquait dès le mois d’octobre Bernard Le Bras, président du directoire de Suravenir. Traduction : les taux des emprunts d'Etat, et plus particlièrement le « TEC10 », l'une des principales références pour les actifs des fonds euros, sont passés cet été pour la première fois de leur histoire en dessous de zéro ! Les assureurs sont-ils pour autant contraints de couper si fortement les rémunérations servies aux épargnants, et sont-ils obligés de restreindre les flux vers les fonds en euros ? Le débat fait rage ! Tout comme l’idée de la « mort » annoncée du fonds en euros est loin de faire l’unanimité : « Il doit être soigné et non pas enterré », répond par exemple le président de l’Afer Gérard Bekerman aux plus pessimistes.

Lire aussi : La « mort » du fonds en euros en 8 questions

Des rendements amputés de 0,5% par rapport à 2018 ?

Mort ou pas, le fonds en euros semble effectivement être à un tournant. Avant même le tournant des taux obligataires négatifs, cet été, le spécialiste Cyrille Chartier-Kastler, fondateur du cabinet Facts & Figures, pronostiquait une baisse de 0,30 à 0,40 point pour la rémunération 2019. Le contexte s’étant détérioré depuis, les observateurs et assureurs annoncent assez unanimement une diminution d’un demi-point : le rendement moyen des fonds en euros, de 1,83% en 2018, pourrait donc se situer autour de 1,30% ou 1,40% en 2019.

Par ailleurs, la tendance déjà constatée ces dernières années devrait s’accentuer : les rémunérations seront de plus en plus variables au sein d’une même compagnie, la prime à la rémunération la plus attractive revenant aux épargnants ayant misé le plus fortement en unités de compte (UC).

Palmarès des taux 2019 pour l'assurance vie « phare » de chaque assureur

Les meilleurs taux 2019 : au-dessus de 2%

Garance - Une exception ! Peut-être due à la jeunesse du contrat grand public Garance Epargne, lancé en 2017 par l'ancienne Mutuelle des artisans et indépendants (MNRA). Cette assurance vie multisupports affiche un rendement de 3% pour 2019 sur son fonds euros, contre 3,10% en 2017 et en 2018.

Monceau Assurances - Revendiquant une « gestion financière atypique », Monceau Assurances annonce un rendement en forte hausse pour l'année 2019 : 2,20% sur Dynavie (1), contrat « star » et monosupport en euros, contre 1,50% en 2018 et 2,80% en 2017. La rémunération du plus ancien contrat Carnet Multi Epargne est elle de 2,45%.

Gaipare (Allianz) - Après avoir servi du 2,50% et s'être positionné sur le podium du palmarès des taux 2018, le fonds Gaipare affiche une rémunération de 2,15% pour l'année 2019.

Asac-Fapès - Dans les premières positions du palmarès l'an passé avec un rendement de 2,48%, le fonds cantonné Asac géré par Allianz sert du 2,05% pour l'année 2019 (contre 2,48% en 2018) sur les contrats Epargne Retraite 1, Epargne Retraite 2, Epargne Retraite 2 Plus et Epargne Handicap. Les fonds confiés à Generali sont plus en retrait : 1,85% (contre 2,35% en 2018) pour le principal fonds d'Epargne Retraite MultiGestion et d'ERMG Evolution.

Les bons rendements : proches de 2%

MIF - Le fonds en euros présent sur tous les contrats de la MIF sert du 1,95% pour 2019, contre 2,35% en 2018.

AGPM - Le contrat monosupport Plan Eparmil affiche un taux de 1,95% contre 2,30% l'année précédente.

GMF – La rémunération servie sur l'ensemble des contrats de l'assureur mutualiste est de 1,90% net de frais de gestion, contre 2,10% l'année précédente.

Afer (Aviva) - 2,40% en 2017, 2,25% en 2018 et donc 1,85% en 2019 : l'emblématique association d'épargnants a dévoilé un taux en forte baisse, même si le rendement annuel va rester supérieur à la moyenne du marché.

Carac - La rémunération du contrat phare, le monosupport Compte Epargne Carac (plus de 126 500 contrats et plus de 3,2 milliards d'euros), baisse de 2% en 2018 à 1,80% en 2019. En revanche, le taux du fonds euros du contrat multisupports Profiléo remonte à 2,20% pour 2019.

Le Conservateur - Le fonds en euros du contrat haut de gamme Helios Sélection sert un rendement de 1,80% pour 2019, contre 2,27% en 2018. En revanche, le rendement servi sur Helios Patrimoine va de 1,10% à 2,90% selon la part d'UC et l'encours du contrat.

Aviva (web) - Le support Aviva Actif Garanti, présent sur le contrat Evolution Vie d'Assurancevie.com, rapporte 1,76% en 2019 contre 2,21% en 2018.

Maaf – La revalorisation annuelle du fonds en euros du contrat Winalto est de 1,75% en 2019 : une baisse modérée puisque le taux 2018 était de 1,85%.

MACSF - L’assureur mutualiste annonce un rendement en baisse d’un demi point pour le fonds euros de RES Multisupport : de 2,20% en 2018, il tombe à 1,70% en 2019.

Agipi (Axa) - L'association d'épargnants Agipi annonce un rendement 2019 de 1,70% sur le fonds des contrats Cler et Clef, contre 2,10% en 2018.

La France Mutualiste - La rémunération de base des principaux contrats commercialisés (Actépargn2, Livret Jeun'Avenir et Livret RM) passe de 2,01% en 2018 à 1,62% en 2019 (taux pouvant être bonifié selon la part de l'épargne investie en UC). Les plus anciens contrats Funépargne ou Rentépargne servent du 1,47%, et le produit historique Retraite Mutualiste du Combattant 2,40%.

Axa - Ce poids lourd de l'assurance vie annonce un taux de base de 1,60% pour ses principaux contrats en 2019, contre 1,90% en 2018. Un rendement qui peut être bonifié à 1,70%, 1,80% ou 2% sous conditions (part d'UC, gestion pilotée ou montant de l'épargne).

Suravenir (web) - Le fonds Suravenir Rendement, présent notamment sur le contrat à frais réduits Fortuneo Vie, sert du 1,60% en 2019, contre 2% l'année précédente.

Les taux « moyens » : de 1% à 1,50%

Spirica - L'actif général de Spirica, présent entre autres sur Linxea Spirit, Netlife, Mes-placements Liberté ou Epargne Evolution, sert un rendement de 1,50%, contre 1,90% l'année précédente. Son « cousin », de fonds Dolcea Vie, présent sur BforBank Vie, profite lui d'un rendement légèrement supérieur, à 1,65%.

Maif - L'assureur a annoncé un rendement de 1,50% sur le fonds euros des ses contrats multisupports Assurance vie Responsable et Solidaire (ARS), Perp Maif et sur le contrat monosupport Nouveau Cap. Ces fonds étaient rémunérés à 1,80% en 2018.

Mutavie - La filiale d'assurance vie de la Macif maintient le rendement du fonds euros de Multi Vie à 1,50% et celui servi sur Actiplus Option à 2,10%. En revanche la rémunération servie sur le Livret Vie retombe de 1,30% en 2018 à 1,20% en 2019, et à 1,80% sur Actiplus.

MMA - Le taux de base annoncé par l'assureur mutualiste pour 2019 est quasi identique à celui de l'année précédente : 1,47% en 2019 contre 1,51% en 2018. La performance peut être bonifié jusqu'à 1,97% en cas d'investissement en UC (20% de l'épargne) et si le contrat dépasse les 50 000 euros.

Aviva - Le contrat phare actuellement commercialisé par les réseaux de l'assureur, Aviva Epargne Plurielle, sert une rémunération de 1,35% pour 2019, contre 1,80% l'année précédente.

AG2R La Mondiale - Le fonds en euros de la gamme phare de l'assureur, Vivépargne, poursuit son érosion : 2,10% en 2016, 1,90% en 2017, 1,70% en 2018 et donc 1,30% en 2019 (1,06% sur les contrats monosupport en euros).

Allianz – Le fonds euros du contrat grand public, Multi Epargne Vie, a rapporté 1,19% en moyenne en 2019 (l'assureur ne communique pas le taux de base, malgré notre demande), contre 1,55% en 2018.

Apicil - L'assureur change de poltique de rémunération et se convertit aux bonus de rendement, en fonction de la part d'UC : le fonds Apicil Euro Garanti est rémunéré à 1,10% sur tous les contrats où il est référencé, avec un bonus jusqu'à 1,50%. Une exception : sur Linxea Zen, la rémunération va de 1,25% à 1,65%.

Swiss Life – De 1,50% en 2018, le taux de base servi sur les fonds euros de Swiss Life tombe à 1% pour l’année 2019. La politique de bonifications de l’assureur permet toutefois de faire grimper la revalorisation annuelle jusqu’à 2,50% (pour plus de 60% d'UC). Concernant les contrats web (Darjeeling et Titres@Vie), la rémunération va de 1,30% à 2,80% (voire 3% pour les « gros » contrats de plus de 250 000 euros) selon la part d'UC dans l'assurance vie.

LCL - Le fonds en euros du contrat phare (parmi les assurances vie en cours de commercialisation), LCL Vie, rapporte 1,25% au minimum en 2019, contre 1,75% en 2018. La rémunération peut être bonifiée jusqu'à 1,75% selon la part d'UC.

CNP Assurances - La rémunération du fonds euros de CNP One, principale assurance vie « maison » de CNP, tombe de 1,75% net de frais de gestion à 1,20%.

Groupama Gan Vie - Les fonds en euros de l'ensemble des contrats multisupports de Gan et Groupama servent un taux de base de 1,05%, contre 1,35% l'an passé. La politique de rémunération échelonnée (selon la part d'UC) est maintenue et permet de bonifier les taux jusqu'à 1,85%.

Generali – La filiale française du groupe italien a annoncé une baisse drastique, à 1% en 2019 contre 1,75% en 2018 pour l’actif général de Generali France (AGGV). Le rendement d'AGGV peut toutefois être bonifié jusqu'à 1,50% en fonction de l'investissement en UC. Concernant les contrats web Boursorama Vie, ING Vie ou encore Altaprofits Vie, le rendement d'Eurossima est de 1,15% (à comparer avec du 1,65% en 2018).

Aéras Assurances – Le taux de base de Multisupport 3, de 1,60% en 2018, est annoncé à 1% selon L’Argus de l’Assurance. Un rendement qui peut être bonifié à 1,60% pour l’année 2019, contre 2,20% en 2018.

BNP Paribas Cardif - La filiale du groupe bancaire annonce un rendement « moyen » de 1,27% sur la gamme de contrats BNP Paribas Multiplacements, le taux de base de 1% pouvant être bonifié jusqu'à 1,40%, contre une fourchette allant de 1,45% à 1,65% en 2018.

Banque Populaire - Le fonds en euros du contrat phare Horizéo sert un rendement de 1%, contre 1,25% l'année précédente. Il peut comme chaque année être bonifié sous conditions, cette fois jusqu'à 1,35%.

Caisse d'Epargne - Après un très léger rebond l'an passé (1,30% sur Millevie Essentielle, 1,35% sur Nuances 3D), l'Ecureuil annonce du 1% sur les principaux fonds euros de sa gamme grand public : Millevie Essentielle, Initiale, Nuances 3D, Grenadine...

Crédit Mutuel (ACM) - ACM, l'assureur du Crédit Mutuel Alliance fédérale, annonce un rendement de 1% servi en 2019 pour le fonds en euros de Plan Assurance Vie Essentiel, contre 1,40% en 2018. Ce rendement concerne toutes les fédérations Crédit Mutuel, sauf celles rattachées au groupe Arkéa (voir ci-dessous), ainsi que le CIC.

Les plus faibles : sous la barre des 1%

Société Générale – Sogécap, la filiale d'assurance vie de la banque rouge et noire, a annoncé un taux de base de 0,90% en 2019 pour ses contrats grand public, Erable Essentiel et Séquoia, contre 1,33% en 2018. Cette rémunération peut, comme chaque année, être bonifiée sous conditions (montant et part d'UC), jusqu'à 1,38%. Sur Ebène, la rémunération est la même pour tous les détenteurs de contrats : 1,30% pour 2019.

Crédit Agricole - Le rendement du fonds en euros du contrat phare, Predissime 9 série 2, baisse de 1,25% en 2018 à 0,85% pour l'année 2019. Sur les anciens contrats Predissime 9, ce rendement est de 1%.

Crédit Mutuel Arkéa - Le fonds en euros du nouveau contrat phare du Crédit Mutuel de Bretagne et du Sud-Ouest, Navig'Options, ne rapporte que 0,80% aux détenteurs ayant opté pour la gestion libre, comme sur l'ancien contrat Prévi-Options. Le contrat Navig'Options étant orienté spécifiquement vers la gestion pilotée, les épargnants ayant choisi le mandat d'arbitrage bénéficient eux d'une rémunération de 1,20%, comme l'an passé.

La Banque Postale - La rémunération du fonds en euros de Vivaccio, principale gamme de contrats commercialisée par La Banque Postale (gérée par CNP Assurances), est de 0,80% pour 2019, contre 1,30% l'année précédente.

Les fonds en euros spécifiques : immobilier, bourse...

Les fonds dynamiques, immobiliers ou diversifiés peuvent difficilement être comparés aux fonds « classiques » listés ci-dessus. Ils profitent en effet d'une gestion plus agressive, ou bien plus axée sur l'immobilier, et leurs rendements sont donc plus attractifs. Mais ils sont aussi bien plus difficiles d'accès. Pour la saison des « taux 2019 », le mieux-disant de ces fonds spécifiques est Sécurité Target Euro, disponible sur le contrat Target+ et géré par Oradéa Vie : il affiche un rendement de 3,15% en 2019, après n'avoir servi aucune rémunération (0%) en 2018...

Voir aussi le comparatif d’une sélection d’assurances vie

(1) Toutes les revalorisations annuelles citées dans cet article s’entendent « nettes de frais de gestion », et avant tous prélèvements fiscaux et sociaux.

Partager cet article :

© MoneyVox / BL / Décembre 2019 - Mise à jour en janvier-février 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox
Commentaires

Pour ajouter ou interagir avec les commentaires,
vous devez être connecté à votre compte Moneyvox.

Publié le 27 décembre 2019 à 15h06 - #1Christian C dit le druide breton
  • Homme
  • 62 ans

Je n ai reçu aucun document concernant cette modification 2020 concernant Swisslife en 2019 donc il serait plus que souhaitable que les Assurances remettent à jour leurs dossiers rétroactifs à la bonne date merci

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0
Publié le 28 décembre 2019 à 03h43 - #2jeune chameau

C'est tout de même incroyable: "on" nous contraint à prendre des UC dans un moment où la bourse est au plus haut.....S'il y a un krach, il va y avoir obligatoirement perte de capital, et ceci même en lissant les versements......Je le sais par expérience. Par conséquent je juge que forcer les épargnants à investir dans des UC est une gigantesque escroquerie.....mais n'est ce pas le propre des banquiers et des politicards (tous partis confondus)......

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui14Non2
Publié le 29 décembre 2019 à 23h32 - #3PF
  • Femme

Nous préparer au rendement négatif ?

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui2Non0
Publié le 30 décembre 2019 à 10h07 - #4GESTPAT
  • Homme
  • Marseille
  • 47 ans

chevallier.biz/assurances-vie-debut-de-la-fin-avec-la-debacle-de-suravenir-darkea/
Survenir commercialisé par PRIMONIAL "bon rendement????" ... 2019 côté faillite????
A réfléchir ....en 2020???

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui1Non1
Publié le 30 décembre 2019 à 12h06 - #5Djack
  • Homme
  • Essonnes

@Gestpat ... se méfier tout autant des polémiques qui fleurissent, besoin pour leurs auteurs de se mettre en valeur en surfant sur l'air du temps et sur le fait que la peur est "vendeuse" (au même titre que le privilège accordé aux mauvaises nouvelles, catastrophes ou autres, par les média dans leur couverture de l'information) ...
Si on essaie de comprendre ce qu'est cette recapitalisation de Suravenir par ARKEA, il s'agit de regonfler les fonds propres destinés à freiner les effets négatifs d'une éventuelle crise systémique (dispositions renforcées suite à la crise de 2008) ... donc à priori une démarche plutôt saine et qui est d'ailleurs un juste retour puisque les années précédentes, le flux était dans l'autre sens (Suravenir alimentant alors les bénéfices d'Arkea).

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui4Non0
Publié le 31 décembre 2019 à 09h11 - #6Compte anonyme

Pour eurossima Generali 2019 : 0,83 % nets de cotisations sociales et, bien sûr, frais de gestion.....reste les impôts....Pas brillant.....Retraits partiels en ce qui me concerne, fin des versements en attendant le taux 2020 ou pire !!! Si la catastrophe se confirme, rachat total en urgence....les UC et l'eurocroissance, JAMAIS !!!

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui2Non1
Publié le 1er janvier 2020 à 10h00 - #7Stunt38
  • Homme
  • 100 ans

Pendant que vous vous chamaillez avec des 0,5% de-ci de-la, le cac40 a fait +27,5% sur l'année...
Arrêtez de râler pour des miettes de pain et investissez intelligemment en diversifiant votre patrimoine si vous voulez avoir la patate à l'heure des comptes de la St Sylvestre !

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui3Non2
Publié le 1er janvier 2020 à 13h30 - #8Pierre-Paris
  • Homme
  • Paris
  • 54 ans

Pour GMF-VIe, c'est 1,9% nets de frais et brut de prélèvements sociaux (Merci à Petit Louis pour la correction). Soit environ 1,57 net de PS. Une baisse de 0,2 point par rapport à l'an dernier. C'est moins pire que prévu et quand même 2 fois mieux que le livret A sur un placement garanti. Néanmoins quand on connait le niveau des réserves de GMF-Vie et son taux de solvabilité, on s'étonne un peu de ce taux relativement modeste qui vise clairement à dissuader les épargnants d'abonder leur AV en Euros... Compte tenu des dernières mesures gouvernementales sur la PPB, la gestion des assureurs-vie manque de transparence. On peut tout comprendre, encore faut-il qu'on nous l'explique ! Bonne année !!!

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui1Non0
Publié le 2 janvier 2020 à 13h39 - #10Petit louis
  • Homme
  • Près de l'Atlantique
  • 68 ans

Après renseignements pris auprès de GMF Vie, le taux 2019 est de 1.90% !!
Soit, un taux réel de 1.57% (net de PS).
Le pouvoir d'achat des placements y est préservé.
C'est mieux ainsi.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0
Publié le 2 janvier 2020 à 14h25 - #11PF
  • Femme

Réponse au "centenaire" : Ce Monsieur doit être banquier-assureur pour dire que les épargnants "ordinaires", ceux qui détiennent par leur nombre, un capital énorme, ne font que privilégier, avec mesquinerie, des placements sûrs pour leurs économies. Ils sont en réalité très prudents et à juste titre. Nombreux sont ceux qui ont placé, même sur des périodes longues, une part de leurs économies sur des produits financiers diversifiés et n'ont receuilli au bout du compte qu'un capital écorné et au mieux stagnant. La bourse qui affiche une hausse de 27% ne veut pas dire que l'investisseur non professionnel va faire des gains mirifiques et bien supérieurs à ceux des assurances-vie. Seul celui qui s'investit personnellement et quasiment chaque jour dans la gestion de son portefeuille, s'en sortira avec des gains honnêtes et sous réserve de diversification bien sûr.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui4Non0
Publié le 2 janvier 2020 à 14h28 - #12Petit louis
  • Homme
  • Près de l'Atlantique
  • 68 ans

Très bien vu PF !!!

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0
Publié le 3 janvier 2020 à 07h25 - #13Stunt38
  • Homme
  • 100 ans

Oui bien vu PF, je bosse dans ce secteur, comme plein d'intervenant sur ce site !
Pour tout le reste je ne suis pas d'accord avec toi.
Je reste avant tout un épargnant qui cherche le meilleur compromis pour ses petites pépètes durement mis de côté.
Les UC, les "fonds" sont justement conçu pour le grand public et pour ne pas devoir être suivi au quotidien, ça n'a rien à voir avec un portefeuille boursier.
Il n'y a qu'à regarder leur historique de rendement sur plusieurs années...même s'il peut y avoir des périodes de vaches maigres ça reste dans l'ensemble très profitable !
Diversifier une partie de ses avoirs ce n'est pas s'exposer, il faut le faire en bonne intelligence et mettre en place des options d'investissements type cliquet (ce que propose une grande majorité de contrat) pour s'assurer d'avantage de sécurité si c'est le but recherché.
Pourquoi se priver des bonnes affaires ? Ce n'est pas réservé à une élite, bien au contraire !
Gérer son argent c'est un nuancier de couleur, ce n'est pas tout blanc ou tout noir, il y a toute une échelle entre les 2 extrêmes.
Alors oui on aura toujours l'exemple du gars qui en 2000 a tout investi en 1 fois et sur ses valeurs françaises en bon patriote alors que la bourse était au plus haut et qui a bu la tasse.
Ou encore cet autre gars qui a acheté son appartement en De Robien via une société foireuse et qui a aussi bu la tasse car son logement ne s'est pas bien loué et qu'il l'a revendue à perte à terme.
On trouve malheureusement des histoires douloureuse comme celles-ci autour de nous mais pour autant pour la majorité des gens ça se passe heureusement bien.
Donc faut se mettre à jour, se renseigner (simple avec le web aujourd'hui), s'y intéresser un minimum et y aller si on veut faire quelque chose de ses sous.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui3Non1
Publié le 16 janvier 2020 à 12h01 - #16lentarteur
  • Homme
  • Reims
  • 73 ans

Que devient la participation aux bénéfices non distribuée ?

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui2Non0
Publié le 18 janvier 2020 à 13h52 - #17clara1949
  • Femme
  • Basse-Normandie
  • 71 ans

Je me suis débarrassée de mon assurance vie depuis au moins 4 ans, les rendements devenaient de plus en plus faibles et en plus on nous retirait la CSG et la CRDS. J'avoue que je ne sais pas trop quoi faire même si mes économies ne sont pas mirobolantes. Je vois de la pub pour investir en capital retraite, c'est ce que macron veut mais justement et c'est cela qui ne me donne aucune confiance. Investir dans un capital retraite ? avec les payes qui sont misérables, je me demande comment les jeunes peuvent mettre de l'argent de côté.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0
Publié le 18 janvier 2020 à 14h59 - #18Petit louis
  • Homme
  • Près de l'Atlantique
  • 68 ans

....un capital retraite à 71 ans????...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0
Publié le 18 janvier 2020 à 15h17 - #19clara1949
  • Femme
  • Basse-Normandie
  • 71 ans

Non bien sûr, je parle pour mon fils unique. J'aurais dû préciser que ce n'était pas pour moi, Dieu merci mais je pense à nos futures générations qui sont de moins en moins payées et qui galèrent pour finir le mois.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0
Publié le 18 janvier 2020 à 15h43 - #20Petit louis
  • Homme
  • Près de l'Atlantique
  • 68 ans

Oui :c'est mieux comme ça !!!
Par contre ,je ne suis pas un spécialiste des PER , dont le dernier issu de la loi Pacte.
Sur ce forum, il y a eu des commentaires pertinents sur ce sujet.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0
Publié le 18 janvier 2020 à 16h23 - #21clara1949
  • Femme
  • Basse-Normandie
  • 71 ans

Je vais regarder mais quand je vois la situation politique et par qui nous sommes gouvernés, j'avoue ne pas avoir la moindre confiance dans l'avenir, cela dit je vais quand même regarder les PER. Mon époux n'a pas eu à constituer un PER il cotisait chaque mois, son patron également et nous savions à peu près à quoi nous en tenir mais avec l'immigration qui va en augmentant, il ne nous restera que des miettes. Comme me disait une amie très a gauche "il faudra partager" ou mais partager avec des gens qui n'ont jamais cotisé, très peu pour moi.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0
Publié le 18 janvier 2020 à 17h58 - #22Stunt38
  • Homme
  • 100 ans

Ben vu que tu as clôturé une assurance vie que tu avait ouverte avant 70 ans, tu ne peux donc plus bénéficier des 152 500 € d'abbatement pour transmettre ton patrimoine hors succession, et vu que tu comptes pas en rouvrir reste plus qu'à tout retirer de la banque pour garder chez toi si t'as pas confiance dans le système, pas d'autres solutions

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0
Publié le 18 janvier 2020 à 18h26 - #23clara1949
  • Femme
  • Basse-Normandie
  • 71 ans

J'ai l'intention d'aider mon fils à acheter sa résidence principale. Quand on voit que les banques ont le droit de se servir pour se renflouer en cas de faillite sur les les comptes de ses clients, il y a vraiment de quoi n'avoir pas confiance.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0
Publié le 24 janvier 2020 à 15h11 - #24robur
  • Homme
  • Herault
  • 70 ans

taux contrat matmut vie epargne (monosupport fermé à commercialisation) : 1,65%

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0