Assurance vie : Eurossima et Netissima, les fonds euros web de Generali, en forte baisse

Siège de Generali France
© Sebastien d'Halloy

Generali a fait le choix d’amputer d’un demi-point la rémunération en 2019 de ses deux fonds euros dédiés aux assurances vie en ligne, Eurossima et Netissima. Une baisse qui touche les contrats de Boursorama, d’ING et de plusieurs courtiers spécialisés.

C’est Altaprofits, un des courtiers partenaires, qui a mis un terme au suspense : comme il l’avait fait sur ses propres contrats, l’assureur Generali a décidé de mettre un gros coup de frein au rendement 2019 de ses fonds euros dédiés aux contrats 100% web. Eurossima, son fonds euros classique, passe ainsi de 1,65% en 2018 à 1,15% (1) en 2019, soit une baisse d’un demi-point qui va le placer parmi les taux moyens du marché.

Même delta pour le fonds diversifié Netissima, qui passe de 2,25% à 1,70%. Un taux uniquement accessible, de plus, aux clients dont l’épargne est investie pour moitié au moins en unités de compte. Il baisse ainsi à 1,60% entre 40 et 50% d’exposition aux UC, et à 1,50% entre 30 et 40%. Les épargnants qui n'atteignent pas les 30% d'UC devront eux se contenter de 1,20%.

La dégringolade d’Eurossima et de Netissima ne touche pas seulement les clients d’Altaprofits. Ces fonds euros sont également présents dans les contrats distribués par les banques en ligne ING, Monabanq et Boursorama Banque - chez qui Netissima est remplacé par Euro Exclusif - ainsi que d’autres courtiers spécialisés dans les placements : assurancevie.com, Linxea, Binck

A consulter : le classement des taux de l'assurance vie pour 2019

(1) Net de frais de gestion, avant prélèvements fiscaux et sociaux

Partager cet article :

© MoneyVox / VM / Janvier 2020

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 16 janvier 2020 à 06h41 - #2manx
  • Homme
  • 61 ans

Pour eurosima, via altaprofits, cela fait o,83% nets de prélèvements sociaux.... Sans compter l'impôt sur le le revenu en cas de rachat total .....minable...
Pour moi c'est rachats partiels et fermeture....

Trouvez-vous ce commentaire utile ?40
Publié le 16 janvier 2020 à 13h08 - #3Djack
  • Homme
  • Essonnes

Bon, on ne peut immédiatement que constater ... et en tirer ses conclusions:
On peut effectivement râler (typiquement "gaulois" , comme le disait un politique connu, et qui s'est fait agonir pour ce propos soit disant insultant ... ;-) ) ...
... ou, réagir autrement , et s'adapter, par exemple en déplaçant ses "sacs de noisettes" vers d'autres fournisseurs, plus en phase avec nos objectifs individuels, non ?
Tous les acteurs de l'AV, exposés à la même problématique (la chute des taux), ne réagissent pas de la même façon, certains imposant un % d'UCs, d'autres en proposant des frais moins élevés que ceux de leurs fonds € sur celles-ci ... la solution n'est pas simple, mais l'offre est large, et individuellement, chacun d'entre nous, a un -petit- levier pour orienter vers ce qu'il attend

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 18 janvier 2020 à 23h07 - #4cadiche
  • Homme
  • 93

Les rendements des actifs sous-jacents de ces deux fonds euros ne sont pas encore révélés.
Je suis prêt à parier, qu'à l'instar des années précédentes, GENERALI s'est refusée à distribuer l'intégralité des revenus des portefeuilles. Poursuivre cette rétention au détriment des épargnants assurés est un véritable scandale !
J'attends que les associations d'épargnants intentent une action judiciaire à l'encontre des assureurs en vue d'obtenir la restitution des bénéfices des contrats indûment retenus depuis 8 ans et dont sinon nous ne reverrons jamais la couleur !

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire