Avec l'inflation, les loyers ne cessent d'augmenter. À l'heure de trouver un logement pour leurs enfants, de plus en plus de parents se demandent donc s'il ne serait pas plus intéressant d'acheter que de louer. Une start-up spécialisée dans l'investissement locatif à Nantes a tenté de répondre à cette question.

Leur bac en poche, de nombreux jeunes s'apprêtent à entamer des études supérieures, parfois loin de chez eux. Ils sont donc à la recherche d'un logement pour la rentrée. Mais avec l'inflation, les loyers augmentent. Leurs parents se demandent donc s'il ne serait pas plus intéressant d'acheter. Comme le rapporte Le Figaro Immobilier ce lundi 8 août, Circuméo, une agence spécialisée dans l'investissement locatif à Nantes (Loire-Atlantique), a réalisé une simulation pour savoir qui de l'achat ou de la location était le plus avantageux.

Prêt étudiant : ces banques qui offrent encore des taux cassés pour financer vos études

La simulation a été faite pour un studio ancien rénové de 20 mètres carrés, idéalement situé en plein centre-ville de Nantes, et dont la mensualité de prêt ou le loyer serait de 550 euros par mois. Dans les deux cas, le coût mensuel sera donc le même.

Dans le cadre d'un achat, le prix est de 110 000 euros, comprenant un apport de 10 000 euros et un prêt de 100 000 euros sur 20 ans. Au bout de cinq ans (la fin d'un master normalement), une potentielle plus-value de 25 % est envisageable. Le studio pourra donc être revendu 137 500 euros. Déduction faite des mensualités du prêt (33 000 euros), des charges (8 750 euros), de l'impôt sur la plus-value (1 000 euros), du capital restant dû (78 000 euros) et de l'apport (10 000 euros), le gain net s'élève à 6 750 euros sur cinq ans.

6 750 euros de gain contre 31 960 euros de perte

Dans le cadre d'une location, Circuméo a ajouté un placement de 10 000 euros dans une assurance vie, afin de correspondre à l'apport consacré pour l'achat. Cinq ans plus tard, les loyers leur auront coûté 33 000 euros et le contrat d'assurance vie aura rapporté, en se basant sur un taux optimiste à 2 %, 1 040 euros. Une location ne générant aucun bénéfice, ils ne percevront aucun gain, et auront même des pertes.

Économisez jusqu'à 70% sur votre assurance emprunteur

« On se rend bien compte via cet exemple que d'investir en centre-ville d'une ville très dynamique comme Nantes, est largement plus intéressant financièrement que de louer le temps des études de son enfant. Et ce, quel que soit le timing de revente envisagé » a donc conclu la co-fondatrice de Circuméo.

Rentrée 2022 : faut-il se dépêcher d'acheter les fournitures scolaires ?