Le CAC

Beargent

Contributeur régulier
Taux et matières premières ont clairement opté pour la récession.
Evidemment, par "taux et matières premières", ce sont les investisseurs sur les marchés obligataires et sur les marchés des matières premières.
Oui toute les baleines vont sur l'obligataires on dirait.
 

Jeune_padawan

Contributeur régulier
En effet, pour le moment mais a quel prix ?... et sans doute montera t'elle encore comme chez nos voisins.
Pas si sûr, le gouvernement (qu'on l'apprécie ou non, je ne fais pas de politique) a bloqué les tarifs de l’énergie pour les particuliers ce qui limite l'impact de l'inflation. Car c'est bien la facture énergétique qui pèse dans le calcul de l'inflation.
 

MacroBam

Contributeur
Pas si sûr, le gouvernement (qu'on l'apprécie ou non, je ne fais pas de politique) a bloqué les tarifs de l’énergie pour les particuliers ce qui limite l'impact de l'inflation. Car c'est bien la facture énergétique qui pèse dans le calcul de l'inflation.
C'est bien le problème et c'est pourquoi l'action des banques centrales est très compliquée car elles risquent de nous faire entrer en récession sans diminuer l'inflation. Même si la diminution de l'activité économique par la hausse des taux pourrait freiner les prix de l'énergie, il y a une part énorme de la consommation énergétique qui est incompressible : par exemple quel que soit le prix de l'essence, il faut utiliser sa voiture pour aller travailler (sauf si les banques centrales font exploser le chômage ;)).
 

Theblueline

Contributeur régulier
Quoiqu'il en soit, l'équation est difficile à résoudre quelques soit le gouvernement et la "méthode"... on risque tous d'y laisser des plumes... les quelques unes qui nous restent, that's life :biggrin:
 

Jeune_padawan

Contributeur régulier
car elles risquent de nous faire entrer en récession sans diminuer l'inflation. Même si la diminution de l'activité économique par la hausse des taux pourrait freiner les prix de l'énergie, il y a une part énorme de la consommation énergétique qui est incompressible : par exemple quel que soit le prix de l'essence, il faut utiliser sa voiture pour aller travailler
Bonjour,

Il faut penser global. Si récession en UE+ US alors la demande en pétrole va diminuer et la Chine exportera moins donc encore moins de demande. Ce qui fera diminuer les prix du pétrole. De plus, les gisements qui étaient peu rentables à 70$/baril le sont peut être à 100$/baril.
Enfin la géopolitique du pétrole joue également, les Etats-Unis font faire pression sur les pays du Golfe pour faire augmenter la production dans les années à venir (le temps de prospecter ou remettre en production). De plus il est probable que l'UE + US, poussés par les prix, commence une rotation énergétique + sobriété énergétique.

Article du Monde (abonné) traitement justement des différents taux d'inflation en UE : https://www.lemonde.fr/economie/art...oi-de-tels-ecarts-en-europe_6133054_3234.html
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
On peut même aller plus loin : Le prix réel est conditionné par des prix virtuels, les futures, fixés par les intervenants des marchés en anticipation de l'activité à venir dans plusieurs mois.
Les matières 1ères ont perdu entre 30 et 50% sur les plus hauts.
Pourtant, à l'instant présent, la consommation de ces matières 1ères n'a pas diminué.
Les opérateurs des marchés jouent clairement une récession à venir.
A l'inverse, ils avaient joué une pénurie en début d'année.
Sur le pétrole, c'est un peu différent avec un marché largement plus gros et des facteurs qui s'opposent, autant sur la consommation que sur la production... Et peut-être plus sur la production qui ne suit pas, et sans doute durablement.

Toujours est-il que monter les taux fait presque immédiatement baisser les prix des matières premières qui jouent un rôle important dans l'inflation. Elle va diminuer. La baisse des taux obligataires que l'on constate va dans le même sens : Les investisseurs en obligations anticipent une baisse d'inflation à venir. Des jours meilleurs se profilant à l'horizon, ils reviennent sur le marché, ce qui fait baisser les taux des obligations aux durations les plus longues.
C'est ce qui se passe aux US, la courbe des taux s'aplatit... pas encore en Europe.

Illustration avec la courbe des taux US :
Courbe_des_taux_US.gif
 
Dernière modification:

john2

Contributeur régulier
https://www.zonebourse.com/actualit...e-du-secteur-prive-de-la-zone-euro--40895592/L'activité des entreprises françaises a ralenti plus que prévu en juin, alors que les pressions inflationnistes continuent de peser sur la deuxième économie de la zone euro, selon une enquête publiée mardi.
L'indice d'activité PMI composite, considéré comme un bon baromètre de l'état de santé de l'économie, a baissé à 52,0 en juin, son plus bas niveau depuis 16 mois, contre 54,8 en mai. L'estimation "flash" le donnait à 51,9.

CAC 40 à 5 893.46 PTS -1.03 %
 
Dernière modification:
Haut