La mensualité ne correspond pas au taux...

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

svprets

Contributeur régulier
Bonjour,
Les banques habituellement, comme dans la proposition ne s'embarrassent pas pour les tableaux qu'elles fournissent lors de l'édition de l'offre: elles se placent, une fois la totalité des intérêts échus( après la période des 2 ans de différé utilisée)
ici il est clair que les intérêts globaux sur 211 411,66 à1,4% sur 2 ans ont été simplement rajoutés à la somme empruntées , ce qui amène à un emprunt de 226 883 euros sur 25 ans et la calculette de moneyvox indique une mensualité conforme à la proposition
300895,58 €226.583,00 €42.091,24 €

Puis un nouveau tableau d'amortissement sera recalculé lorsque la période de différée sera rompue; et ce tableau là, sera conforme à la loi, et chaque banque n'applique pas de la même manière les choses, mais ce que j'ai vu faire :
si la période réellement utilisée de différé est supérieure à 1 an, alors en application du code civil, la période étant au moins d'une année entière, par exemple 15 mois, il y a capitalisation des intérêts;(« Les intérêts échus, dus au moins pour une année entière, produisent intérêt si le contrat l'a prévu ou si une décision de justice le précise. »
si la période rééllement utilisée est inférieure à 1 an, alors la méthode décrite par Aristide est appliquée
Je vous rejoins sur la mise en amortissement au sortir du différé, avec ou sans capitalisation à N+1 des intérêts ayant couru une année entière...Si apurement des intérêts il y a, il est le fait d'un versement unique avant
A sylvain78 et en réponse à Arisitide...

"En deçà d'une année entière il n'y a que le stockage des intérêts dus dans un compteur et, à l'entrée en phase d'amortissement, vidage en priorité dudit compteur.

Cela retarde l'amortissement du capital ce qui génère un surplus d'intérêts mais le coût reste moins élevé que celui résultant d'une capitalisation."


Je doute fort que l'on vous produise un tableau de remboursements avec apurement des intérêts puis amortissement de l'emprunt à raison de votre capital initial emprunté...sur ladite durée de 300 mois...C'est techniquement compliqué et génère de l'anatocisme...puisque vous continuez de payer des intérêts sur le capital initial emprunté tandis que vous tentez d'apurer ceux qui ont couru les trois mois précédents...
Notez, pour appuyer mon propos, que la proposition que l'on vous a présentée va dans ce sens...=> Pour quel motif le prêteur, en cas de différé total de 24 mois, basculerait-il sur un amortissement de 300 mois à raison de capital + intérêts ayant couru sur les 24 mois quand il vous demanderait, en cas de sortie prématurée de différé d'amortissement à 3 mois, d'apurer les intérêts puis d'amortir sur 300 mois...???
M'est avis que capital + intérêts ayant courus sur ladite période permettent de calculer la mensualité finale à raison d'une durée de 300 mois et d'un intérêt annuel de 1,40%...cf calcul supra...
Je confirme:

+ Pour l'avoir constaté dans divers réseaux,
+ Pour l'avoir moi même pratiqué
+ Et tout simplement pour respecter le code civil............et il n'y a aucun anatocisme puisqu'il n'y aucune capitalisation.
L'amortissement peut être freiné mais ce n'est pas de la capitalisation/anatocisme......et de toute façon c'est moins coûteux qu'une capitalisation.

=> Qu'en deçà d'intérêts dus "pour au moins une année entière" les intérêts courus, et donc dus, ne peuvent qu'être stockés dans un compteur lequel est progressivement vidé à partir de l'entrée en phase d'amortissement.

Cdt
Bonjour Aristide et Sylvain78,

Je reviens vers vous dans notre discussion d'hier soir...Notez, Aristide, que je ne remets nullement en cause ce que vous avez constaté "pragmatiquement" sur le terrain...Notez aussi que je n'ai jamais eu la curiosité de me plonger dans les T.A. de mes clients suite à différé total...Notez, enfin que la méthode d'apurement des intérêts, en plusieurs mensualités, que vous nous détaillez avant mise en amortissement m'interpelle en tant qu'elle créée de l'anatocisme puisque, de facto, sur ladite période d'apurement, les intérêts courent à la fois sur le capital initial emprunté et sur les intérêts reportés...
Mon progiciel et le tableur que vous mettez à disposition sur ce site, cf copies d'écran, appliquent le même mode de calcul de mensualité, au sortir de la période de différé, que celui que j'ai présenté...
Dans les faits, la réponse que j'ai apportée à Sylvain78 sur le différé de 3 mois est donc conforme aux outils en ma possession...
Vous remercie donc Arisitide de me donner le moyen de sortir de ma torpeur...notamment dans le calcul des intérêts courant sur ladite période d'apurement des intérêts et du différé du capital initial emprunté, juste avant l'entrée en amortissement...Sauf à "déstocker" en une fois, je ne m'explique pas son mode de calcul...
Avez-vous un tableur à disposition ?
Cdt
 

Pièces jointes

  • différé3mois.png
    différé3mois.png
    250,4 KB · Affichages: 14
  • Différé18mois.png
    Différé18mois.png
    250 KB · Affichages: 12

svprets

Contributeur régulier
Vous noterez, ici, que le tableur mis à disposition sur le site "capitalise" d'un mois sur l'autre, quelle que soit la durée du différé, ...ce qui va à l'encontre de votre exposé, limpide, sur la capitalisation ou l'anatocisme "légal" des intérêts au 13ème mois...
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,
.Notez, enfin que la méthode d'apurement des intérêts, en plusieurs mensualités, que vous nous détaillez avant mise en amortissement m'interpelle en tant qu'elle créée de l'anatocisme puisque, de facto, sur ladite période d'apurement, les intérêts courent à la fois sur le capital initial emprunté et sur les intérêts reportés...
Non; il n'y a pas de capitalisation donc pas d'anatocisme.

Le procédé est du même type que dans les prêts à paliers d'échéances progressives (montage gigogne à échéances lissées) ou encore lorsque les frais de dossier ne sont pas prélevés au départ mais payés en priorité sur les premières échéances.

Et dans un tableau d'amortissement ainsi bâti, l'échéance d'amortissement peut très bien être recalculée de telle sorte qu'il y ait jamais d'amortissements négatifs; donc pas d'anatocisme.

Mon progiciel et le tableur que vous mettez à disposition sur ce site, cf copies d'écran, appliquent le même mode de calcul de mensualité, au sortir de la période de différé, que celui que j'ai présenté...
Dans les faits, la réponse que j'ai apportée à Sylvain78 sur le différé de 3 mois est donc conforme aux outils en ma possession...
cf ci-dessus
Avez-vous un tableur à disposition ?
Non; le cas échéant je bâti mes outils en tant que de besoins.

Cdt
 

Aristide

Top contributeur
Vous noterez, ici, que le tableur mis à disposition sur le site "capitalise" d'un mois sur l'autre, quelle que soit la durée du différé, ...ce qui va à l'encontre de votre exposé, limpide, sur la capitalisation ou l'anatocisme "légal" des intérêts au 13ème mois...
Ben.........pour un progiciel c'est pas génial !!!

Cdt
 

svprets

Contributeur régulier
Je parlais du tableur que vous mettez à disposition sur votre site...
Ben.........pour un progiciel c'est pas génial !!!

Cdt
Je parlais du tableur que vous mettez à disposition sur votre site...Mon progiciel ne capitalise pas les intérêts au 13ème mois...
 

svprets

Contributeur régulier
Bonjour,

Non; il n'y a pas de capitalisation donc pas d'anatocisme.

Le procédé est du même type que dans les prêts à paliers d'échéances progressives (montage gigogne à échéances lissées) ou encore lorsque les frais de dossier ne sont pas prélevés au départ mais payés en priorité sur les premières échéances.

Et dans un tableau d'amortissement ainsi bâti, l'échéance d'amortissement peut très bien être recalculée de telle sorte qu'il y ait jamais d'amortissements négatifs; donc pas d'anatocisme.


cf ci-dessus

Non; le cas échéant je bâti mes outils en tant que de besoins.

Cdt
Vous ne raisonnez qu'au plan légal...Lorsque vous mentionnez
Les copies d'écran que je vous ai présentées sont celles de votre tableur JXtammV34
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
Haut