La mensualité ne correspond pas au taux...

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

svprets

Contributeur régulier
Merci pour votre retour...
Si je comprends bien, à N+1, le capital est augmenté des intérêts ayant couru toute l'année, tout à fait légalement...Et c'est cette nouvelle "capitalisation",à N+1, - "légale" - , qui permet qu'on ne puisse parler, ici, d'anatocisme...quand, dans les faits, on est en terra d'intérêts composés...=> 220 441,66(1,014)^2...C'est d'autant "subtil" que le prêteur a calculé la mensualité à venir à raison d'un capital augmenté des intérêts ayant couru pendant 24 mois fonction d'un déblocage total...
 

Aristide

Top contributeur
Si je comprends bien, à N+1, le capital est augmenté des intérêts ayant couru toute l'année, tout à fait légalement...
Oui
Et c'est cette nouvelle "capitalisation",à N+1, - "légale" - , qui permet qu'on ne puisse parler, ici, d'anatocisme...quand, dans les faits, on est en terra d'intérêts composés...=> 220 441,66(1,014)^2...
Oui
C'est d'autant "subtil" que le prêteur a calculé la mensualité à venir à raison d'un capital augmenté des intérêts ayant couru pendant 24 mois fonction d'un déblocage total...
Oui mais c'est la jurisprudence qui veut cela.
Ainsi le volume des intérêts payés (= coût du crédit) est maximalisé mais, inversement, puisque la durée totale du prêt est augmentée de 24 mois, le TAEG qui en ressort est inférieur à la réalité.

Notez que le code civile précise que :

""les intérêts dus pour au moins une année entière".

De là il ressort que au moins quatre techniques sont légalement possibles:

+ Capitalisation tous les ans (= années entières)
+ Capitalisation en une seule fois au terme de la dernière année de différé ( = au moins une année entière)
+ Aucune capitalisation mais stockage des intérêts dans un compteur pour toute la durée du différé et, ensuite, vidage dudit compteur en priorité
+ Mélange "années entières + compteur pour la dernières année si moins de 1 an).

Cdt
 

sylvain78

Membre
Ce qui me dérange c'est qu'au finale nous ne savons pas réellement ce que nous allons devoir à la banque ... En effet mes travaux vont durer maximum 3 mois…

Du coups impossible d'estimer sans demander à la banque, et même les banques ne savent pas vraiment combien couteront la franchise sur 3 mois :/
 

svprets

Contributeur régulier
Votre réponse est d'une rare précision...
Merci sincèrement pour toutes ces infos...qui ne m'éclairent pas sur la raison pour laquelle le prêteur a capitalisé à intérêts simples...puisque la mensualité est le résultat d'un capital augmenté des intérêts ayant couru sur 24 mois sans l'effet "capitalisation" que vous avez parfaitement détaillé...
Un établissement bancaire philanthrope, peut-être... :)
 

Aristide

Top contributeur
Ce qui me dérange c'est qu'au finale nous ne savons pas réellement ce que nous allons devoir à la banque ... En effet mes travaux vont durer maximum 3 mois…

Du coups impossible d'estimer sans demander à la banque, et même les banques ne savent pas vraiment combien couteront la franchise sur 3 mois :/
Je vous l'ai expliqué ci-dessus.

Si le différé dure moins de 12 mois il ne peut pas y avoir de capitalisation légale.

C'est la technique du compteur avec des intérêts qui y sont stockés et payés en priorité avant tout le reste dès l'entrée en phase d'amortissement.
Dans ce cas de figure - si votre banque respecte bien cette réglementation - c'est l'autre technique à laquelle j'ai fait allusion ci-dessus qui serait utilisée.

Ces intérêts seraient stockés dans un compteur et, à l'entrée en phase d'amortissements, ils seraient prélevés en priorité sur les autres intérêts et remboursement du capital jusqu'à ce que ledit compteur soit remis à zéro.

Ce faisant l'amortissement est moins rapide; cela vous coûte moins cher que si il y avait eu capitalisation mais cela vous génère cependant un surcoût qui est seulement un peu moindre.
Cdt
 

svprets

Contributeur régulier
En dessous de l'année, vos intérêts seront capitalisés mensuellement, vous demanderez à entrer en amortissement et on vous recalculera la mensualité à raison de C+3im=>[ 220 441,66 + ( 3(0,014/12) X 220 441,66) ] = 221 213,21
Avec C = 221 213,21, une durée de 300 mois et un taux nominal de 1,4 %, M = 874,36
 

svprets

Contributeur régulier
Le calcul de la mensualité au terme des 24 mois sur la proposition dépend du résultat suivant => C + (2iC)...et non C (1+i) ^2
 

svprets

Contributeur régulier
C'est la technique du compteur avec des intérêts qui y sont stockés et payés en priorité avant tout le reste dès l'entrée en phase d'amortissement.
En ce cas, je suppose que le tableau des remboursements présente l'apurement des intérêts ( environ 7 mois) puis bascule sur l'amortissement à hauteur du capital initial emprunté pendant la durée de 300 mois...La mensualité sur la proposition ne correspond pas...
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
Haut