La mensualité ne correspond pas au taux...

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Aristide

Top contributeur
J'ai été induit en erreur car dans votre premier message vous partez d'un capital de 220 441,66€

Or en réalité il est de 220 411,66€

=> 220.411,66€ + (220.411,66€ x 1,04% x 2) = 226.583,56€
=> Amortissables en 300 mois au taux de 1,40% = échéance de 895,58€ comme la banque.

=> Le code civil permet de capitaliser "les intérêts dus pour au moins une année entière".

=> Ici les intérêts sont dus pour 2 ans.
La banque a donc choisi de les capitaliser seulement au bout des deux ans de différé ce qui est donc légal et à l'avantage de l'emprunteur.

Cdt
 

sylvain78

Membre
C'est la technique du compteur avec des intérêts qui y sont stockés et payés en priorité avant tout le reste dès l'entrée en phase d'amortissement.

C'est cela que je n'arrive pas à comprendre, et surtout comment calculer cette "technique du compteur".

Ce que je comprends c'est qu'il n'y a pas de capitalisation de mes intérêts si la durée de la franchise totale est inférieur à 12 mois (enfin légalement)
En dessous de l'année, vos intérêts seront capitalisés mensuellement
Justement si cela n'est pas légal à priori le calcul serait différent ?




Je suis désolé mais je m'emmêle les pinceaux dans ces calculs !
 

Aristide

Top contributeur
Non ce n'est pas cette technique qui a été retenue.
Je vous ai démontré ci-dessus qu'il y a eu une seule capitalisation au bout des deux ans de différé.
svprets a dit:
En dessous de l'année, vos intérêts seront capitalisés mensuellement
Justement si cela n'est pas légal à priori le calcul serait différent

Oui ce serait parfaitement illégal.

En deçà d'une année entière il n'y a que le stockage des intérêts dus dans un compteur et, à l'entrée en phase d'amortissement, vidage en priorité dudit compteur.

Cela retarde l'amortissement du capital ce qui génère un surplus d'intérêts mais le coût reste moins élevé que celui résultant d'une capitalisation.

Cdt
 
Dernière modification:

svprets

Contributeur régulier
Non ce n'est pas cette technique qui a été retenue.
Je vous ai démontré ci-dessus qu'il y a eu une seule capitalisation au bout des deux ans de différé.

Etes-vous en train de préciser que l'emprunteur ne peut demander à basculer en amortissement à sa convenance, une fois la totalité de l'emprunt débloqué ?
 

svprets

Contributeur régulier
A Sylvain78
Avec le bon montant d'emprunt...!!!
En dessous de l'année, vos intérêts seront capitalisés mensuellement, vous demanderez à entrer en amortissement et on vous recalculera la mensualité à raison de C+3im=>[ 220 411,66 + ( 3(0,014/12) X 220 411,66) ] = 221 183,10
Avec C = 221 183,10, une durée de 300 mois et un taux nominal de 1,4 %, M = 874,24
 

moietmoi

Top contributeur
Bonjour,
Les banques habituellement, comme dans la proposition ne s'embarrassent pas pour les tableaux qu'elles fournissent lors de l'édition de l'offre: elles se placent, une fois la totalité des intérêts échus( après la période des 2 ans de différé utilisée)
ici il est clair que les intérêts globaux sur 211 411,66 à1,4% sur 2 ans ont été simplement rajoutés à la somme empruntées , ce qui amène à un emprunt de 226 883 euros sur 25 ans et la calculette de moneyvox indique une mensualité conforme à la proposition
300895,58 €226.583,00 €42.091,24 €

Puis un nouveau tableau d'amortissement sera recalculé lorsque la période de différée sera rompue; et ce tableau là, sera conforme à la loi, et chaque banque n'applique pas de la même manière les choses, mais ce que j'ai vu faire :
si la période réellement utilisée de différé est supérieure à 1 an, alors en application du code civil, la période étant au moins d'une année entière, par exemple 15 mois, il y a capitalisation des intérêts;(« Les intérêts échus, dus au moins pour une année entière, produisent intérêt si le contrat l'a prévu ou si une décision de justice le précise. »
si la période rééllement utilisée est inférieure à 1 an, alors la méthode décrite par Aristide est appliquée
 

svprets

Contributeur régulier
A sylvain78 et en réponse à Arisitide...

"En deçà d'une année entière il n'y a que le stockage des intérêts dus dans un compteur et, à l'entrée en phase d'amortissement, vidage en priorité dudit compteur.

Cela retarde l'amortissement du capital ce qui génère un surplus d'intérêts mais le coût reste moins élevé que celui résultant d'une capitalisation."


Je doute fort que l'on vous produise un tableau de remboursements avec apurement des intérêts puis amortissement de l'emprunt à raison de votre capital initial emprunté...sur ladite durée de 300 mois...C'est techniquement compliqué et génère de l'anatocisme...puisque vous continuez de payer des intérêts sur le capital initial emprunté tandis que vous tentez d'apurer ceux qui ont couru les trois mois précédents...
Notez, pour appuyer mon propos, que la proposition que l'on vous a présentée va dans ce sens...=> Pour quel motif le prêteur, en cas de différé total de 24 mois, basculerait-il sur un amortissement de 300 mois à raison de capital + intérêts ayant couru sur les 24 mois quand il vous demanderait, en cas de sortie prématurée de différé d'amortissement à 3 mois, d'apurer les intérêts puis d'amortir sur 300 mois...???
M'est avis que capital + intérêts ayant courus sur ladite période permettent de calculer la mensualité finale à raison d'une durée de 300 mois et d'un intérêt annuel de 1,40%...cf calcul supra...
 

Aristide

Top contributeur
Je confirme:

+ Pour l'avoir constaté dans divers réseaux,
+ Pour l'avoir moi même pratiqué
+ Et tout simplement pour respecter le code civil............et il n'y a aucun anatocisme puisqu'il n'y aucune capitalisation.
L'amortissement peut être freiné mais ce n'est pas de la capitalisation/anatocisme......et de toute façon c'est moins coûteux qu'une capitalisation.

=> Qu'en deçà d'intérêts dus "pour au moins une année entière" les intérêts courus, et donc dus, ne peuvent qu'être stockés dans un compteur lequel est progressivement vidé à partir de l'entrée en phase d'amortissement.

Cdt
 
Dernière modification:
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
Haut