Près de 9 millions de ménages détiennent un crédit à la consommation en France, un outil qui sert de plus en plus à boucler les fins de mois, au risque d'aggraver le surendettement qui touche déjà 750.000 Français.

LE CREDIT A LA CONSOMMATION DANS L'ENDETTEMENT DES MENAGES

Fin novembre 2009, 50,8% des ménages français, soit près de 14 millions, détenaient un crédit. Sur ce nombre, 5,4 millions avaient souscrits un ou plusieurs crédits à la consommation, 5,2 millions un crédit immobilier et 3,20 millions les deux, d'après l'Observatoire des crédits aux ménages.

Au total, 8,67 millions de ménages sont endettés au titre des différentes formes de crédit à la consommation.

TROIS GRANDS TYPES DE CREDIT A LA CONSOMMATION

- Le prêt personnel sert à financer tout type de projets. Le capital est remboursé. Le montant emprunté, la durée et le taux (entre 3% et environ 9%, selon le montant et la durée) sont fixes.

- Le crédit renouvelable ("revolving") est une réserve d'argent qui se renouvelle au fil des remboursements. Les taux pratiqués pour ce type de crédit varient entre 13% et 20% (hors offre promotionnelle).

- Le crédit affecté est destiné à l'achat d'un bien déterminé, pour lequel le montant emprunté et toutes les caractéristiques sont déterminés à la souscription.

DE NOUVEAUX USAGES

La finalité du crédit est de permettre aux ménages de financer de gros achats auxquels ils n'auraient pas pu prétendre simplement en épargnant.

Néanmoins, "depuis le milieu des années 90 et singulièrement depuis le milieu des années 2000 (...) l'usage des crédits à la consommation est fréquent pour supporter des dépenses de la vie courante", relève l'Observatoire des crédits aux ménages.

LES MENAGES MODESTES EN PREMIERE LIGNE

S'agissant du crédit revolving, un rapport fin 2008 pointait une "surreprésentation des emprunteurs appartenant aux classes populaires", dont les revenus annuels sont compris entre 11.400 et 21.000 euros.

Les ouvriers et les retraités en sont les principaux utilisateurs.

Regroupez vos crédits ! Jusqu'à -60% sur les mensualités. Réponse en 48h

LES DOSSIERS DE SURENDETTEMENT EN FORTE PROGRESSION

Selon la Banque de France, plus de 954.000 dossiers ont été déposés auprès des commissions de surendettement entre 2005 et 2009. Entre 2008 et 2009, sous l'effet de la crise, le nombre de dépôts a progressé de près de 15%.

Fin décembre 2009, 751.289 ménages étaient considérés comme surendettés par la Banque de France.

L'endettement moyen par dossier a augmenté dans les mêmes proportions, pour atteindre 44.197 euros fin 2009.

Les crédits renouvelables sont présents dans 91% des dossiers.