Recouvrement amiable créance

Vous lui avez donné des informations ? Des documents?
Il savait quoi sur votre « dette » ?
A vrai dire le document précise bien que je suis redevable d’une dette contractée auprès de BNP Paribas pour un montant total de plus de 23.000€.
Les détails n’étaient pas très clairs puisqu’il a bégayé et refusé catégoriquement que je contacte le service contentieux de BNP.
Il m’a indiqué que le montant que je souhaitais payer par mois était trop faible par rapport au montant exigible.

il m’a indiqué que le montant ne pouvait être trop bas car devait être réglé sous 24 mois; or je lui ai rétorqué que ce délai de 24 mois était non négociable après obtention d’un titre exécutoire/décision de justice et non en cas de recouvrement amiable.
Je vous avoue être un peu perdue car ses propos semblaient réalistes sans être menaçants mais en même temps aucune procédure n’était pour autant enclenché pour le moment.
Par-ailleurs, il a convenu que le paiement se ferait tous les 15 du mois mais que le premier paiement devait être réalisé ce jour…

En bref, je ne m’attendais pas à une « fleur » de sa part mais lorsqu’on parle de recouvrement amiable, c’est à minima pour trouver un compromis réaliste pour chaque partie….
 

Triaslau

Contributeur régulier
Bon ils doivent vraiment pas être clairs dans leur métier car plusieurs personnes les accuse d'escroquerie et de demander de l'argent sans pouvoir le justifier.

Pour autant le cabinet existe bien et le RIB est bien lié avec la caisse des dépôts (40031) donc c'est forcément un vrai truc.

Mais je suis scotché par le discours, la proposition de payer cash, l'interdiction de contacter la banque ....
 
C’est vraiment la raison pour laquelle je suis perplexe.
A la fois je ne veux pas prendre le risque de poursuites judiciaires et dans un même temps, j’ai trouvé un réel empressement à imposer de manière unilatérale un échéancier.
Le discours de la diminution substantielle du montant à payer si je réglais en espèce ou si je pouvais solder la dette immédiatement m’a beaucoup interpellé.
En tout état de cause, je crains d’être bloquée car je ne dispose pas réellement de marge de manœuvre en l’état actuel des choses…
 
Haut