Le CAC

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
A t on une idée de quel pays se trouve derrière cet apport massif inattendu ?
Il s'agit de la production US.
C'est quand même très variable et les attentes sont rarement vérifiées.
Exemple avec les propos de nos amis, ex-amis russes :
"Le marché mondial du pétrole continue de montrer des signes de "turbulence", a déclaré le vice-Premier ministre russe Alexander Novak, blâmant les incertitudes sur la reprise de la production pétrolière en Libye, en Iran et au Venezuela et le manque d'infrastructures énergétiques."

En y réfléchissant, je vais rechercher l'article, parce que 12 millions de b/j, ça me paraît beaucoup quand on sait que la conso mondiale journalière est à 100 millions de barils.
 

lebadeil

Contributeur régulier
Il s'agit de la production US.
C'est quand même très variable et les attentes sont rarement vérifiées.
En y réfléchissant, je vais rechercher l'article, parce que 12 millions de b/j, ça me paraît beaucoup quand on sait que la conso mondiale journalière est à 100 millions de barils.
merci Poam

C'est curieux en effet de découvrir de tels volumes aux US , et qu'on ne soit pas passé par des étapes intermédiaires :oops: ou alors faut il penser que le cours avait tellement monté + puisement dans les stocks, a amené certains industriels a relancer la machine (discrètement) ?

Au delà du chiffre de 12M b/j (?) , difficile de comprendre la réaction les marchés malgré tout (en tout cas pour moi)..... car la fin de l'essence, ce n'est quand même pas pour demain. La route sera longue, et j’espère qu'on pourra recharger sur la longueur ..... :D
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
En y réfléchissant, je vais rechercher l'article, parce que 12 millions de b/j, ça me paraît beaucoup quand on sait que la conso mondiale journalière est à 100 millions de barils.
Et voilà, correctif :
Ce n'est pas une augmentation de 12 millions de b/j (celui qui a écrit l'article, où j'y ai ensuite repris les infos, n'a pas bien recopié ce qu'il avait lu ailleurs)..
Il faut lire :
Après quatre semaines de statu quo, la production américaine est légèrement repartie, à 12 millions de barils par jour, contre 11,9 précédemment.. Ce qui n'est pas pareil.


Au delà du chiffre de 12M b/j (?) , difficile de comprendre la réaction les marchés malgré tout (en tout cas pour moi)..... car la fin de l'essence, ce n'est quand même pas pour demain. La route sera longue, et j’espère qu'on pourra recharger sur la longueur ..... :D
Une baisse des cours de 5 ou 6%, ce n'est pas grand chose alors que Brent et WTI viennent d'aligner 5 et 8 semaines consécutives de hausse.
M'est avis que ce n'est qu'une conso salutaire.
 

lebadeil

Contributeur régulier
merci @poam5356 , bien plus clair (pour moi en tout cas ...)
Je pense que je m'etais laissé influencé par la courbe du brent , qui descendait fort ..... avec du mal à lire la legende .....;)
 
Haut