Impact de la crise sur l'immobilier

moietmoi

Top contributeur
des gens qui retardent leur projet d'achat et donc une baisse des prix
là je ne vois pas le rapport, au contraire , je verrais plutôt une baisse de prix car des personnes veulent vendre rapidement;
forte demande et hausse des prix des maisons et du péri-urbain au détriment des appartements de centre-ville
oui effectivement, il est plus simple d'être confiné dans son jardin de 400m² que dans dans son 40m² au 4 eme étage, pour le même prix; et il y a moins de risque à se promener dans un lotissement que dans une rue;
déjà mon stock de feuilles commence à s'épuiser
peut-on leur présenter l'attestation sur le pq en surstock?
euh jai mélanger la file de discussion..désolé
 

Pikaoups

Membre
@moietmoi : en fonction de la durée du confinement, beaucoup d'indépendants, artisans, commerçants vont subir une baisse notable de revenus en 2020. Cela peut être fortement incitatif à retarder (abandonner) des projets d'achats immobiliers que ce soit pour sa RP, pour son entreprise ou pour de l'investissement. Par ricochet les salariés des entreprises fragilisées (et pouvant craindre pour leur emplois) peuvent être amenés à différer aussi un tel achat.
Je n'ai aucune certitude à ce stade, cela reste néanmoins un scénario envisageable (comme d'autres).
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
Les emplois les plus qualifiés, les plus rémunérateurs, les meilleurs écoles, la plus forte attractivité internationale, les sièges des multinationales, des ambassades et des grandes administrations/ministères sont à Paris donc c'est un territoire qui bénéficie d'une résilience incomparable par rapport au reste du territoire.
Y'a pas qu'à Paris : en province à Lyon en particulier et dans les grandes métropoles aussi, sais-tu qu'on y a l'eau chaude, l'électricité, un aéroport, des écoles, des transports en commun, et même des sièges sociaux d'Entreprises ?

Mais on y est très malheureux: nous n'avons pas d'ambassades, snif !
 

moietmoi

Top contributeur
en fonction de la durée du confinement, beaucoup d'indépendants, artisans, commerçants vont subir une baisse notable de revenus en 2020. Cela peut être fortement incitatif à retarder (abandonner) des projets d'achats immobiliers que ce soit pour sa RP, pour son entreprise ou pour de l'investissement. Par ricochet les salariés des entreprises fragilisées (et pouvant craindre pour leur emplois) peuvent être amenés à différer aussi un tel achat.
Je n'ai aucune certitude à ce stade, cela reste néanmoins un scénario envisageable (comme d'autres).
entièrement d'accord, ralentissement du marché, mais pourquoi ceci impliquerait une baisse? je ne dis pas du tout qu'il n'y aura pas une baisse, mais je ne vois pas de relation entre le ralentissement et les prix; un marché avec peu de transactions peut très bien être haussier et un marché avec beaucoup de transactions peut très bien être à la baisse, par exemple en cas de "panique";
 

wwolf1

Membre
Un independant avec des problemes de tresorerie va par exemple vouloir vendre sa residence secondaire, un salarié qui a perdu son emploi va renoncer à son projet d'achat. Dans les deux cas le marché sera déséquilibré : une pression vendeuse et une rarefaction des acheteurs. Si la baisse des transactions est actée, la baisse des prix ne fait guere de doute pour moi, reste a determiner son ampleur.
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
Un independant avec des problemes de tresorerie va par exemple vouloir vendre sa residence secondaire,
je suis indépendant , j'ai des problèmes de trésorerie , je gère un groupe facebook d'indépendants qui ont des problèmes de trésorerie .
1°) nos problèmes ne seront que passagers ( 4/5 mois espérons , au delà il est difficile d'avoir une vision des choses )
2°) chacun a déjà pris mail avec sa banque et obtenu , qui un report de ses mensualités , qui la possibilité du crédit promis par le gouvernement
3°) nous avons tous mis notre trésorerie en mode " radin " ( perso j'ai mis mes c versements sur le PEL et le PEA au minimum en attendant des jours meilleurs et déjà prévu un rachat partiel d'AV au cas où )

il est donc clair que la vente-braderie d'un bien immo quel qu'il soit n'est pas à l'ordre du jour et ne serait à envisager qu'en toute dernière extrémité . c'est à dire à horizon de 6/8 mois si les choses devaient perdurer .
 

wwolf1

Membre
J'espere pour toi/vous que ce sera le cas mais je pense que certains vont y laisser des plumes. On verra a la fin de l'annee si les prix de l'immobilier ont baisse, effectivement ca prendra un peu de temps. De plus, la tresorerie en mode radin veut dire pas d'achat immobilier de prevu pour les prochains mois -> assechement de la demande.
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
3°) nous avons tous mis notre trésorerie en mode " radin "
Excellent, j'adore l'expression, et oui bravo, c'est évidemment ce qu'il faut faire, même si cela a des effets récessifs.

Ma moitié travaille en grande surface de bricolage et je suis surpris de la vigueur de leur activité "drive", avec qui plus est, des gros paniers moyens. Si je comprends la mode du "DIY" (Do It Yourself) certainement conjuguée avec l'effet "je m'emmerde comme un rat mort à domicile", ce sont clairement pas pour moi des achats de 1ière nécessité.

Et c'est un autre débat, bien que lié à l'immobilier
 

dodo1

Contributeur régulier
Je pense qu'il y a pleins de personne qui ne savent pas comment ils vont être payés ce mois-ci.
Je pense notamment à ceux employer par des particuliers employeurs, mais il y en d'autres.
 

Blister

Contributeur régulier
Blister a dit:
Les emplois les plus qualifiés, les plus rémunérateurs, les meilleurs écoles, la plus forte attractivité internationale, les sièges des multinationales, des ambassades et des grandes administrations/ministères sont à Paris donc c'est un territoire qui bénéficie d'une résilience incomparable par rapport au reste du territoire.

Y'a pas qu'à Paris : en province à Lyon en particulier et dans les grandes métropoles aussi, sais-tu qu'on y a l'eau chaude, l'électricité, un aéroport, des écoles, des transports en commun, et même des sièges sociaux d'Entreprises ?

Mais on y est très malheureux: nous n'avons pas d'ambassades, snif !

Je connais Lyon et j'aime beaucoup cette ville.

Mon propos n'était pas de dénigrer la province mais d'illustrer pourquoi l'immobilier parisien est plus résilient que n'importe quel autre dans le pays.

Cette situation est la conséquence d'un système très centralisé qui concentre quasiment tout dans la capitale (avec tous les avantages et inconvénients que cela implique).

La conséquence c'est un prix au m2 à 11000 euros quand les prix dans les autres grandes villes se situent très loin derrière (A titre d'exemples: Lyon, Bordeaux, Nice à 4000/5000 euros le m2, Nantes et Rennes à 3500 euros le m2, Marseille à 3000 euros le m2, Lille à 2500 euros le m2).)

Je ne faisais que constater cela.
 
Haut