H2O Multibonds

CharlyBgood

Contributeur régulier
Intéressante analyse d'EOS dans la news Mes Placements.fr.
En substance, ne brûlons pas ce qu'on a adoré sur ce fonds et n'en faisons pas l'alpha et l'omega d'une allocations d'UC:

Focus sur H2O Asset Management
Les fonds H2O ont connu de fortes baisses pouvant aller jusqu’à -50% pour les fonds les plus exposés. Nous entendons beaucoup de conseillers craindre le pire pour ces fonds (accélération de la baisse et fermeture des fonds pour illiquidité).

Voici les réponses que nous pouvons apporter :

  • La crise actuelle sur ces fonds n’a strictement rien en commun avec la crise de liquidité de juin. A ce stade nous n’avons pas d’information sur des flux massifs de sortie comme en juin. Nous entendons plutôt des conseillers qui profitent de la baisse pour se renforcer. De plus, les fonds traitent sur des actifs ultra liquides (sauf les obligations qui ont fait l’actualité en juin). Les fonds ont su prouver en juin que la liquidité n’était pas un problème alors même que la baisse d’encours a été massive.
  • Les pertes peuvent entièrement être expliquées par les mouvements de marché et le levier utilisé sur les positions. L’écartement des taux entre l’Italie et l’Allemagne (sensibilité proche de 20 sur Multibonds), la forte baisse du dollar (exposition dollar >200% dans Allegro et Multibonds), la sensibilité négative sur les taux US (-10 sur Multibonds) et, sur la partie actions, la forte sur pondération sur un long value (dont financières) et short croissance/qualité expliquent à minima 80% de la baisse. En somme, c’est un accident de marché totalement explicable par les positions prises par le fonds.
  • Si le marché venait à aller encore plus à contre-courant des positions d’H2O, il pourrait y avoir un problème puisque la gestion a pour habitude de tenir ses positions. L’effet de levier et les appels de marge pourraient alors faire des dégâts supplémentaires.
Plusieurs enseignements doivent être tirés de cette expérience :
  • Oui les fonds H2O sont comme de la nitroglycérine. Si on en met avec parcimonie dans le moteur cela aide à le booster. Si on l’utilise en trop grande quantité et sans raison garder, cela peut provoquer des accidents. Il en va de même dans le portefeuille. En avoir pour des proportions mesurées dans les portefeuilles reste une diversification intéressante. En avoir 40%-50% comme nous le voyons dans certains portefeuilles est un non-sens en termes de construction de portefeuille.
  • Oui ces fonds utilisent l’effet de levier et amplifient donc certaines phases de marché, à la hausse comme à la baisse, la gestion ne s’en est jamais cachée. Ces fonds sont performants mais risqués même pour des fonds comme H2O Adagio (-9% au 10/03). De la performance sans le risque, ça n’existe pas. Avec un fonds comme Multibonds, qui affiche une performance annualisée proche de +20% sur les 5 dernières années, il est logique de s’attendre à des trous d’air de l’ordre de -30 à -50%. L’inverse porterait à suspicion. Il faut donc respecter l’horizon d’investissement et le profil de risque du client.
  • La diversification à l’intérieur de la gamme H2O est minime. Il y a chez H2O deux grandes expertises : les taux et devises via H2O Multibonds et les actions via H2O Multiequities. Mixer ces deux fonds peut se comprendre et c’est d’ailleurs ce qui est fait au travers de Multistratégies et Moderato. En revanche, empiler tous les fonds de la gamme en espérant une diversification n’a pas de sens. Tous dépendent du même scénario
En conclusion :
Nous gardons confiance sur la gestion effectuée par Bruno Crastes. La gestion a connu un accident de marché mais cette volatilité est dans l’ADN des fonds H2O. Bruno Crastes n’a de cesse de répéter que ce qui compte ce n’est pas le chemin (i.e. la volatilité) mais le point d’arrivée (i.e. la performance). Toutefois il faut garder ces fonds bien spécifiques dans les proportions actuelles conseillées dans les portefeuilles soit de l’ordre de 5 à 10%. Ni plus, ni moins.
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
Donc en gros , ça ira mieux après?
Bah ça peut difficilement être pire qu'en ce moment: juste on peut garder une poche de maxi 10%, voire y venir un peu si on en n'a pas. Mais la gestion de ce fonds est comme celle des "hedges" alors comme dit l'article: un peu de nitroglycérine oui, mais pas trop !

=> tu peux pas faire un coktail à base de tabasco
 

nicogane

Contributeur régulier
Bah ça peut difficilement être pire qu'en ce moment: juste on peut garder une poche de maxi 10%, voire y venir un peu si on en n'a pas. Mais la gestion de ce fonds est comme celle des "hedges" alors comme dit l'article: un peu de nitroglycérine oui, mais pas trop !

=> tu peux pas faire un coktail à base de tabasco
:)
De tt façon quand ça ira mieux, je pense utiliser les AV quasi que pour du FE et le risque dans le PEA avec des etf.
Diversifier ok mais dans la limite du raisonnable ;)
 
  • J'aime
Reactions: g.b

Jeune_padawan

Contributeur
Toutefois il faut garder ces fonds bien spécifiques dans les proportions actuelles conseillées dans les portefeuilles soit de l’ordre de 5 à 10%. Ni plus, ni moins.
Juste assez pour booster le rendement mais également limiter la casse en cas de baisse. 10% de multibonds dans mon AV, c'est parfait.
 

Atys

Contributeur régulier
Apparemment ils n'ont pas besoin de mettre en place des contraintes sur les retraits comme en juin donc j'en deduis que les investisseurs conservent...
 
Haut