Selon une étude du Crédit Agricole d'Ile-de-France, acheter à Paris coûte toujours aussi cher. Quatre arrondissements de la capitale sont particulièrement prisés par les acheteurs.

Paris, ses monuments historiques et ses biens immobiliers hors de prix. Et si les ventes se réalisent toujours dans les arrondissements les plus cotés, une étude du Crédit Agricole Île-de-France (1) publiée par Les Echos montre les quartiers qui séduisent les acquéreurs et livre les montants nécessaires à poser sur la table pour vivre intra-muros. Ainsi un premier projet immobilier à Paris se chiffre à 550 000 euros en moyenne, soit déjà 200 000 euros de plus que la moyenne francilienne, et est réalisé par des personnes âgées de 37 ans qui empruntent pour 20 ans. Côté porte-monnaie, souvent un achat après revente dépasse le million d'euros selon cette étude.

Mais où sont souscrits actuellements les prêts dans Paris ? Le familial quinzième arrondissement occupe la première place du classement des destinations les plus prisées des acquéreurs franciliens. Dans ce secteur au sud-ouest de Paris, un projet coûte en moyenne 821 500 euros et se finance à l'aide d'un crédit immobilier d'en moyenne 605 000 euros.

Autre arrondissement plébiscité, le 18e, au nord de la capitale. Il attire désormais des jeunes et familles et reste accessible aux primo-accédants. Le prix moyen de l'achat est de 648 000 euros pour un crédit de 480 000 euros. On trouve ensuite le 20e, à l'est de Paris, entre le Père Lachaise et les Buttes-Chaumont. Le budget des acquéreurs est évalué à 667 000 euros, assortis de 496 000 euros de crédit.

Taux immobilier : le curieux point commun de ceux qui empruntent à moins 0,8%

Enfin, dernier arrondissement parisien du Top 10 : le 11ème. Sa particularité face aux trois autres ? Il se situe plus au cœur du centre de la ville. Dans ce secteur, le montant moyen des projets constatés par le Crédit Agricole d'Ile-de-France est de 694 000 euros, et les futurs propriétaires empruntent à hauteur de 534 000 euros.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Au premier semestre 2021, la production de crédits nouveaux à l'habitat liée à des transactions immobilières a atteint un nouveau record à 110,7 milliards d'euros en France. Néanmoins, les acteurs estiment que les conditions d'octroi des prêts immobiliers et les largesses sur le taux d'endettement devraient se resserrer d'ici la fin de l'année.

(1) Etude réalisée par le Crédit Agricole Île-de-France sur la base de 7 300 prêts immobiliers contractés au premier semestre dans la région.