Les prix des logements anciens ont signé en 2019 leur quatrième année consécutive de hausse en France, le nombre de ventes battant un record à plus d'un million, montrent des chiffres publiés jeudi par l'Insee et les notaires.

En moyenne, les prix des logements anciens, qui progressent en France depuis 2016, ont augmenté de 3,7%, selon cet indicateur.

Evolution notable cette année, « en province la hausse des prix des logements anciens s'accentue », souligne l'Insee dans sa note. Alors que les prix évoluaient jusqu'alors à un rythme nettement moindre en province qu'en région parisienne, leurs hausses se sont établies à des niveaux proches l'an dernier. Ils signent des hausses respectives de 3,9% en Île-de-France et 3,6% hors de la région parisienne.

7% de hausse à Paris

« Comme pour l'Île-de-France, ce sont les prix des appartements qui sont les plus dynamiques, même si ceux des maisons augmentent également de façon soutenue », note l'Insee. Les prix restent toutefois « dynamiques » à Paris, où ils ont passé l'an dernier le seuil des 10.000 euros le mètre carré et bondissent encore de près de 7% sur toute l'année, et dans la région parisienne, remarque l'institut.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

La hausse des prix s'accompagne d'un record de nombre de ventes qui dépasse maintenant le million, alors que leur progression avait fait une pause l'année précédente. Près de 1,07 million de logements anciens ont été vendus l'an dernier en France, contre 965.000 l'année précédente. Ce dernier chiffre pour l'année 2018 a, au passage, été révisé, contre 970.000 précédemment, et marque désormais une petite baisse et non plus une légère hausse.