Orange - FR0000133308 ORA

Manu215

Contributeur régulier
ADP : Pourquoi ne pas se désengager?
Un cours qui n'a jamais été aussi haut.
Un PER qui atteint des niveaux stratosphériques à 28.
Etant actionnaire à 50%, l'état peut descendre à 30%, et même en dessous avec la loi Florange, tout en gardant la minorité de blocage.
En tout cas, ce serait plus judicieux de le faire maintenant, plutôt que sur Orange.
C'est ce que j'ai entendu sur un plateau télé de la part d'un économiste où il y avait également un type qui a longtemps travaillé à la Cour des Comptes et qui ne semblait le désapprouver : vendre ADP même partiellement serait une erreur dans la mesure où :

- ADP rapporte à l'Etat bien plus qu'il ne lui coûte (près d'1 milliard d'euros je crois); sur le coup la vente ferait une belle somme, mais sur le long terme c'est perdre beaucoup d'argent
- vendre des parts où l'Etat est majoritaire n'est pas pertinent car cela ressemble plus à "faire les fonds de tiroirs" plutôt qu'une vraie réforme structurelle sur la baisse de la dépense publique
- les syndicats ne seraient (évidemment) pas d'accord, et cela ferait des mouvements sociaux au moment où la France a encore besoin de rehausser son attractivité touristique après les attentats : le jeu n'en vaudrait pas la chandelle.

Il poursuit en disant que ce ne sont pas ces "coups de rabots" qui mèneront à une solution durable, il faudrait plutôt engager de vraies réformes structurelles, notamment au niveau des collectivités territoriales qui sont la part de la dépense publique où le gaspillage est énorme et où les emplois doublons sont légion...

Tout Jupiter qu'il est, Macron n'a aucun pouvoir sur les collectivités territoriales qui sont gérées localement et plutôt très mal gérées d'après lui. D'où peut-être cette réforme sur la taxe d'habitation qui aboutira à une restriction budgétaire à un moment ou à un autre.

Bon, je dis ça de mémoire, c'était son analyse, et ce sont des arguments plus stratégiques que simplement financiers sur le fait que ce serait le bon moment de vendre d'un point de vue strictement boursier.

Après, l'analyse n'est pas idiote, mais à mon avis, s'il faut baisser la dépense des collectivités territoriales, commencer par une restriction budgétaire sans faire ni d'audit ni de réforme en profondeur, cela risque d'aboutir à des catastrophes.
 

dodo1

Contributeur régulier
ADP : Pourquoi ne pas se désengager?
Un cours qui n'a jamais été aussi haut.
Un PER qui atteint des niveaux stratosphériques à 28.
Etant actionnaire à 50%, l'état peut descendre à 30%, et même en dessous avec la loi Florange, tout en gardant la minorité de blocage.
En tout cas, ce serait plus judicieux de le faire maintenant, plutôt que sur Orange.
Je suis de ton avis, de toute manière dans ADP il n'y a rien de stratégique.
Concernant orange je trouve que l'état au capital n'a pas trop d'impact sauf de voir le cour stagner, contrairement a EDF.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Orange : Croissance solide du chiffre d’affaires et de l’EBITDA ajusté au 1er semestre 2017, avec une accélération sensible au 2ème trimestre

Commentant la publication des résultats de l'activité du 1er semestre 2017, Stéphane Richard, Président-Directeur Général du Groupe Orange a déclaré :
« Les résultats du 1er semestre, et plus encore du 2ème trimestre, confirment une accélération de la croissance du Groupe, portée par la France, l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient.
Pour la première fois depuis 2009, le chiffre d'affaires de la France renoue avec la croissance. L'Espagne, et plus généralement l'Europe, ont également enregistré d'excellents résultats avec de fortes progressions du chiffre d'affaires, soutenu par une hausse significative de la base clients très haut débit.»


Le chiffre d'affaires accélère sa croissance au 2ème trimestre 2017 à +1,4% (+138 millions d'euros) après +0,8% au 1er trimestre (+85 millions d'euros), à base comparable. Sur le 1er semestre 2017, le chiffre d'affaires s'élève à 20,276 milliards d'euros, en hausse de +1,1% (+222 millions d'euros) après +0,9% au 2ème semestre 2016 (+188 millions d'euros).

La dynamique commerciale reste très soutenue au 2ème trimestre 2017, avec le développement continu de la convergence et du très haut débit en Europe, et le rebond du mobile en Afrique Moyen-Orient.
La croissance des services fixes haut débit du Groupe reste soutenue, tirée par la fibre qui réalise 308 000 ventes nettes au 2ème trimestre 2017.
La base des services fixes haut débit du Groupe s'élève à 19,1 millions de clients au 30 juin 2017 (+5,4% sur un an à base comparable).
Les forfaits mobiles en France et dans la zone Europe réalisent 350 000 ventes nettes au 2ème trimestre 2017, et la base-clients progresse de +3,3% au 30 juin 2017 sur un an. Le très haut débit mobile 4G en France et dans la zone Europe poursuit son développement rapide, en hausse de +39% sur un an avec 31,6 millions de clients au 30 juin 2017.

L'EBITDA ajusté du Groupe renforce sa croissance au 2ème trimestre 2017 à +2,4% après une hausse de +2,0% au 1er trimestre, à base comparable.

Au titre des perspectives, Orange a confirmé ses objectifs d'un ebitda ajusté supérieur en 2017 à celui de 2016 ainsi que d'un ratio dette nette comparé à l'ebitda de 2, à moyen terme.
Le groupe a par ailleurs confirmé le versement d'un dividende de 0,65 euro par action pour l'exercice en cours.
Un acompte sur dividende de l'exercice 2017, de 0,25 euro par action, sera payé le 7 décembre 2017
 

dodo1

Contributeur régulier
Que pensez vous du cours d'orange actuellement, cela fait quelques jours que j'hésite à en reprendre entre 13,7 et 13,8.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
A mon grand désespoir (j'ai des actions Orange), je ne vois pas la dynamique changer de sens!
Les cours sont mal orientés, c'est le moins que l'on puisse dire :

Orange_23_10_2017.gif

Le canal baissier en violet a pris naissance à peu près au moment où le gouvernement a annoncé qu'il allait procéder à des cessions d’actifs dans les entreprises publiques.
Orange est sur la liste, le gouvernement ne fait pas mystère de sa volonté de se séparer d'une partie, ou plus, de l'entreprise.
Je pense que c'est bien cette annonce qui provoque ce désintérêt des investisseurs qui préfèrent attendre de connaître les modalités de cession, et surtout dans quelle étendue.
Une vente de quelques milliards peut se faire de gré à gré dans les cours du moment… Il n'en serait pas de même si le capital cédé était important.

Vendredi, les résultats du 3ème trimestre seront présentés.
Ils devraient être dans la suite logique des bons résultats annoncés maintenant depuis quelques trimestres.
Ce qui pourrait donner un peu d'air au titre.
Mais tant qu'il reste dans son canal baissier, sur lequel la moyenne mobile 50 jours est en train de s'aligner, je préfère attendre.
 

dodo1

Contributeur régulier
C'est aussi mon avis d'où mon hésitation car je pensais qu'un rebond était possible sur les 13,52.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Je souhaite aussi que le titre retrouve des couleurs le plus vite possible.
Ce que j'écris n'est que mon analyse sur le titre (et je n'ai pas de boule de cristal).
Rebondira-t-il sur 13,52 ou plus bas, ou quand?
Je ne sais pas répondre.

Ce que je peux dire, c'est que le titre doit s'extraire de ce canal baissier pour que l'on s'y intéresse de nouveau.

Vous allez me dire que c'est bête d'attendre un cours plus élevé pour s'intéresser au titre, alors que l'on pourrait le faire à un cours plus bas comme maintenant.
S'il sort du canal, cela signifie que la perception des investisseurs sur le titre a changé. On a, alors, plus de chance de rentrer dans un courant acheteur que rentrer maintenant et d'être englué dans un courant qui peut rester baissier pour une durée que l'on ne peut pas estimer à l'avance.

Un signe qui ne trompe pas en bourse, c'est de comparer un titre avec son indice boursier qu'est le CAC40.

Orange_vs_CAC.gif

On voit que depuis fin mai, Orange sous-performe largement le CAC40 de -13%
Il y a désintérêt manifeste des intervenants. Dans ce cas-là, le conseil est de ne pas essayer d'aller contre la tendance.
 

kevin

Contributeur
Bonjour à tous,

Pensez vous que le titre Orange pourrait passer au dessus des 15€, cela fais quelque semaine qu'il stagne vers les 14€, et depuis quelque jours très légère hausse.

J'hésite à me renforcer dessus compte tenu de mon objectif de long termes afin d'encaisser les dividendes et baisser mon PRU actuel.

Merci d'avance pour vos avis
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
D'un côté, la boite tourne bien et les résultats sont bons depuis un certain nombre de trimestres.
Le business model est excellent et la fibre est un facteur économique essentiel pour Orange avec l'ARPU qui est élevé. Remarque valable pour les autres opérateurs, mais Orange est le plus dynamique en la matière.
Et d'un autre côté, il y a cette concurrence acharnée, les coûts de déploiements des infrastructures qu'il faut sans cesse moderniser.. Il y a la pression de Bruxelles qui impose régulièrement de nouvelles contraintes.. Et il y a le poids de l'Etat.
On a bien vu le mouvement sur le cours de Renault quand l'Etat a annoncé la semaine dernière avoir placé une partie du capital.

Au gré des forces qui prennent le dessus, à un moment ou à un autre, les cours naviguent depuis 3 ans dans un large canal horizontal qui va de 13,20 € à 16,80 €… Ce qui laisse de la marge pour travailler le titre!

Orange_08_11_2017_W.gif

Je pense que la récente petite hausse, on était vers 13,50€ et on est maintenant vers 14,30€, s'explique par l'ouverture d'Orange Bank la semaine dernière.
Le mouvement a été bref. La hausse s'est faite presque en 3 jours :

Orange_08_11_2017_D.gif

Va-t-il continuer? La résistance long terme est proche. Le cours temporise sur les 14,35 qui correspondent "idéalement" au report d'amplitude du petit canal baissier dans lequel le cours était engagé depuis avril.
Dans quel sens va-t-il aller : Reprendre la hausse, ou repartir en baisse!
Vont arriver les fêtes de fin d'année avec les spéculations sur le remplissage des boutiques de vente des opérateurs.
Si l'Etat se décidait à avancer sur le sujet.. C'est sûr que c'est un important frein actuellement à une éventuelle poursuite de la hausse.
En faisant abstraction des incertitudes de court-terme, je pense qu'être sous les 14€ est plutôt un niveau d'entrée dans une optique de long terme.
Le PER n'est alors que de 13 et le rendement de 5%. Ce sont des facteurs de soutien.
A court-terme, par contre, je serais attentiste aux niveaux actuels.

Par rapport à votre PRU, il faut voir si renforcer maintenant en abaisse significativement le niveau!
Si le PRU est trop proche, ça ne vaut pas le coup de mobiliser du capital pour si peu diminuer cet indicateur de rentabilité de votre placement.
Sur du long terme, il faut pouvoir renforcer plusieurs fois sa ligne sur des cours qui baissent. Et faire l'inverse ensuite. Evidemment, il faut pouvoir garder ces capitaux investis, donc ne pas en avoir besoin à un terme qui serait moins éloigné que l'objectif de placement!

Bien sûr, tout ceci n'est qu'un avis personnel n'engageant que moi!
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Le 07/12, Orange avait convié les investisseurs à un Investor Day à Londres.
Les principales annonces faites ce jour-là :
  • 1 milliard d’euros d’économies brutes supplémentaires entre 2019 et 2020
  • Une progression de 2% de son excédent brut d’exploitation ajusté (Ebitda) pour l’exercice en cours est attendue, contre +1,7% attendu par les analystes.
  • Une croissance qui devrait se poursuivre, et même progresser, ces prochaines années, entraînant avec elle celle des bénéfices.
Des perspectives motivées par la bonne orientation des résultats dans la fibre, par les gains de parts de marché en France et grâce à une remontée de l'ARPU, le revenu moyen par abonné.

Le lendemain, 08/12 :
  • Berenberg a relevé de Vendre à Conserver sa recommandation et de 14,70 à 15,40 euros sur Orange au lendemain de sa journée investisseurs.
  • Credit Suisse a maintenu son opinion Surperformance et son objectif de cours de 16,50 euros sur Orange au lendemain d'un Investor Day considéré comme "globalement bullish".
  • Credit Suisse relève le ton optimiste de l'opérateur concernant le marché français puisqu'Orange prévoit une hausse de son revenu par abonné dans le fixe et une accélération de ses réductions de coûts.
  • Barclays a maintenu sa recommandation Surpondérer sur Orange tout en faisant passer son objectif de cours de 19,5 à 19 euros au lendemain de la journée investisseurs de l'opérateur télécoms.
  • Bryan Garnier a maintenu sa recommandation d'Achat sur Orange au lendemain de la journée investisseurs consacrée à la feuille de route pour la période 2018-2020.

L'action a pris 2% à ces annonces, et les bureaux d'analyses passent positifs sur Orange
Sur 30 bureaux consultés, 22 sont à acheter ou accumuler, contre seulement 2 à vendre ou alléger.

Le dossier devient séduisant.
Avec un PER de 14, Orange à de quoi susciter l'intérêt après les propos tenus par Stéphane Richard.

Orange_13_12_2017.gif

Les cours sont sortis par le haut du canal baissier dans lequel ils évoluaient depuis début août.
Ils se sont même franchement affranchis de la résistance long terme à l'occasion de l'Investor Day et des perspectives encourageantes exposées ce jour-là.
Un embryon de canal haussier est en formation.

Faut-il "y aller" ?
Vous remarquerez qu'en mai, les cours avaient aussi franchi la résistance long terme en dessinant une bougie quasiment identique à celle du 7 décembre.
L'enthousiasme est ensuite vite retombé.

Une différence toutefois :
La hausse de mai s'était faite dans des volumes en contraction, donc dans le vide.
Cette fois-ci, la hausse des cours se fait dans une hausse des volumes.
C'est un facteur hautement positif.

Pourtant, les cours n'explosent pas à la hausse.
Les investisseurs savent que l'Etat sortira d'Orange tôt ou tard.
C'est maintenant un fait bien ancré dans leur mémoire.
Que fera l'Etat de ses 23% de participation dans l'entreprise?
Cession hors marché d'une partie seulement de sa participation, comme pour Renault, ou opération de plus grande ampleur avec décote sur le cours ?
C'est bien ce qui continuera de freiner l'évolution du titre ces prochains mois.

Malgré tout, Orange offre maintenant une nouvelle image et le dossier peut être regardé avec optimisme.
 
Haut