Hermès - FR0000052292 RMS

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Bonsoir,
Je n'ai pas vraiment, pas du tout d'ailleurs, la même vue que vous concernant l'avenir inflationniste qui nous attend.
L'orientation haussière des valeurs cycliques n'a d'ailleurs aucune connotation inflationniste. Ces valeurs baissent dans les récessions parce que leur activité est directement dépendante de la santé de l'économie. Tombant à des niveaux très bas, l'idée même d'un redémarrage économique va les propulser à des niveaux plus vus depuis longtemps, alors que l'activité n'a pas repris. La bourse anticipe toujours.

Il y a quelques jours, j'ai lu un article qui me parait plutôt convaincant sur le sujet.
Le brave homme, Chef économiste à la banque SYZ, expliquait que nous devrions avoir une courte phase reflationniste (accélération synchronisée de la croissance et de l’inflation) alimentée par la sortie de pandémie et un besoin de consommer plus fort qu'habituellement.
Cette phase sera de courte durée et ne remettra pas en cause le courant déflationniste provoqué par la démographie (vieillissement des populations) de nos sociétés, et par la digitalisation de l'économie. 2 facteurs bien plus puissants que la reprise économique forte à venir.
Selon lui, "les taux d’intérêt devraient globalement enregistrer des pressions haussières temporaires."
Elles sont déjà l'oeuvre : Notre 10 ans est pratiquement revenu à 0 (-0,4 fin 220). Celui des US est à 1,34 (contre un plus bas à 0,5% il y a 8 mois).
Mieux vaut ne pas être investi en produits obligataires actuellement.... C'est ce que l'on dit depuis un bon moment sur ce forum.
L'inflation va un peu accélérer. Les matières premières en sont les premières responsables. Le pétrole nous le montre, il revient sur les 60$ le baril.
Cette inflation là n'est pas très suivie par les investisseurs. La vraie inflation, c'est celle née de la hausse des salaires entrainant une hausse de la consommation... Entrainant plus de travail, plus d'emploi, et provoquant une nouvelle hausse des salaires.. etc...
Et là, on n'y est pas.... Le risque me paraît même être l'inverse.
On ne l'a peut-être pas encore bien appréhendé, mais la pandémie a, ou va formidablement accélérer la digitalisation des entreprises.
En quelques mois, les entreprises se sont réinventées, confinement oblige, et ont découvert que l'on pouvait signer des documents officiels à distance (Docusign), gérer le personnel à distance (Atoss Software), le faire travailler depuis chez lui (Zoom, TeamViewer, etc), numériser totalement la facturation (Esker)..... Tout ceci en faisant des économies!
Et, c'est ce que je pense, la digitalisation de l'économie va peser fortement sur les prix et donc entrainer un fort effet déflationniste supplémentaire à celui provoqué par le vieillissement de la population.

Est-ce que ça se passera ainsi, ou comme vous, vous le pensez?
Ou encore autrement!! Même les plus brillants économistes ne s'accordent pas sur le sujet.
On verra bien.
Ma crainte est que les taux montent bien plus qu'il ne le faudrait.
On sait que la bourse est riche d'excès, haussiers comme baissiers.
Il pourrait en être de même avec les taux qui, rappelons-le, ne sont pas fixés par les banques centrales, mais simplement le fruit de la confrontation de l'offre et de la demande, exactement comme pour les actions.
Or, la crainte des investisseurs qu'une hyper inflation nous guette pourrait pousser les taux bien au delà du raisonnable parce qu'ils demanderont des taux plus élevés pour accepter de prêter de l'argent.
Dans ce cas de figure, hausse rapide des taux : C'est la cata sur les actions.
C'est ce que je crains : L'irrationalité des investisseurs qui mènerait au désastre.
Les banques centrales et autres organismes économiques et financiers devront faire preuve de beaucoup de persuasion pour passer le cap.
 

Theblueline

Contributeur régulier
Est-ce que ça se passera ainsi, ou comme vous, vous le pensez?
Ou encore autrement!! Même les plus brillants économistes ne s'accordent pas sur le sujet.
On verra bien.
Ma crainte est que les taux montent bien plus qu'il ne le faudrait.
On sait que la bourse est riche d'excès, haussiers comme baissiers.
Bonsoir Poam
On est finalement plutôt assez d'accord dans l'ensemble ;-)
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Bonjour,
Grosse reprise? Mais elle va avoir lieu.... Et très vite à mon avis.
Vous avez vu à quelle vitesse les US vaccinent? 1,5 million de personne par jour.
Les indices ne le montrent pas vraiment, ils sont au mieux stables.
A l'intérieur des indices, par contre, c'est plutôt la tempête :
Les valeurs vertes qui avaient surperformé sont abandonnées, et la tech ne progresse plus.
Amazon à 3250$, ça fait 6 mois que le titre navigue autour de ce niveau.
Par contre, les cycliques, ça pulse.
J'ai investi sur Freeport McMoran (valeur cuivre, donc cyclique par excellence) fin décembre à 26$... 36$ à la dernière cotation de vendredi. 40% de progression en moins de 2 mois.
Tous mes derniers achats sont sur des cycliques... Sauf Hermès et quelques autres que je continue à mettre en portefeuille.
Je ne suis donc pas pessimiste, je n'ai jamais été autant investi en actions.
Malgré tout, il faut bien envisager d'autres possibilités que la seule fin de pandémie provoquant un raz de marée de consommation, et de hausse en bourse.
Je me rappelle d'une situation assez semblable, il y a longtemps (mais dont je ne saurais plus situer précisément la période), où les marchés faisaient le yoyo entre crainte d'inflation, et donc repli des cours, puis hausse de soulagement quand les chiffres tombaient, et ce, chaque mois pendant de nombreux mois.
Au final, marché haussier, mais avec une forte volatilité.
Je m'attends à un scénario identique : les marchés haussiers, mais en dent de scie, et une continuation de la rotation sectorielle vers les cycliques... Avant un retour vers les valeurs vertes et de croissance quand les cycliques vont commencer à être bien valorisées.
En ce qui me concerne : pas du tout pessimiste, mais la peur fait partie des sentiments qui animent tout épargnant. Je n'y fais pas exception.
Optimiste je reste : Je ne fais qu'augmenter les positions sur les actions.
Je sais aussi, avec le temps, qu'un krach est toujours une superbe occasion pour investir à bon compte... Et que, finalement, le krach est une bonne nouvelle pour l'investisseur... Il faut juste avoir un peu de combustible en réserve pour alimenter le fourneau boursier au meilleur moment que l'on puisse rencontrer dans une vie d'épargnant.
Je vais continuer comme je le fais depuis un bon moment : continuer à renforcer un peu (en fonction de mes moyens) mes valeurs que je juge être du fond de portefeuille (Hermès, LVMH, Air Liquide, Dassault Systèmes, Esker, Sartorius, etc). Et tous les nouveaux investissements vont vers des cycliques en sachant que je vais bientôt les cesser avant de commencer à les réduire d'ici? L'automne probablement.... Et en tirer les bénéfices. Du moins, je l'espère!
 
Dernière modification:

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
Je sais aussi, avec le temps, qu'un krach est toujours une superbe occasion pour investir à bon compte... Et que, finalement, le krach est une bonne nouvelle pour l'investisseur... Il faut juste avoir un peu de combustible en réserve pour alimenter le fourneau boursier au meilleur moment que l'on puisse rencontrer dans une vie d'épargnant.
c'est aussi ce que je me dis .....
avec la vaccination , je pense que les risques sanitaires vont s'atténuer puis disparaitre ( je vois ça pour la mi 2021 ) .
comme je n'ai pas bougé une oreille depuis mars 2020 , la survie de mon entreprise me semble assurée , j'espère bien pouvoir profiter à plein du prochain krach....s'il a lieu .:cool:
 

TOM2

Contributeur régulier
Merci à tous les deux, je suis un peu rassuré, ça laisse quelques mois étudier les différents scenaris tout en restant très vigilant j' ai bien compris !
Question subsidiaire : Savez-vous s'il existe des ETF ou des UC sur les cycliques ?
Merci et bonne journée !
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Question subsidiaire : Savez-vous s'il existe des ETF ou des UC sur les cycliques ?
Des fonds tagués "valeurs cycliques" : Je n'en connais pas, et, à mon avis, il ne doit pas y en avoir pour les raisons ci-dessous :
1- les gestionnaires de fonds mixent les valeurs, et orientent les portefeuilles (sauf ceux clairement orientés croissance) vers du cyclique, ou vers de la croissance, selon leurs anticipations d'évolution de l'économie.
2- Les valeurs cycliques n'appartiennent pas à une thématique précise.
Je connais des fonds value.. La value n'est pas cyclique.
Je connais des fonds sur les infrastructures... Pas mal même! C'est du cyclique, mais sur une partie seulement de la panoplie des cycliques.
Il faudrait donc panacher les fonds sur les infrastructures avec les fonds sur les valeurs financières. Il manque encore l'automobile pour avoir une assez bonne représentation des valeurs cycliques.
 

Toward

Contributeur régulier
1615303801666.png

Hermès qui rebondit bien, notez bien le marteau avec la longue mèche basse (étoile du matin) ainsi que la zone support du RSI 🧐 . UT jour.

A noter que la mèche basse s'est arrêtée pile sur la Kijun plate du système Ichimoku en UT Hebdo (quelle précision encore).

Sa copine rouge à lèvre l'Oréal qui le vaut bien, fait aussi son breakout, mais bon faut bien choisir :).
 

Pièces jointes

  • 1615303532566.png
    1615303532566.png
    118 KB · Affichages: 28
Dernière modification:
Haut