Matthias Baccino, directeur du courtier Trade Republic en France, livre ses conseils pour profiter au mieux des marchés boursiers.

Il est un sujet tabou par excellence : l'argent. Mais dans un contexte mondial marqué par une crise économique majeure, il est essentiel de rappeler au plus grand nombre quelques conseils pour faire fructifier son épargne afin de se protéger contre les imprévus, les accidents de la vie et aussi pour préparer sa retraite. L'heure est venue de reprendre collectivement le pouvoir sur notre argent.

Pour ce faire, nous devons lutter contre les intérêts industriels des banques et assureurs qui défendent leurs sources de revenus en prélevant des frais massifs sur l'épargne des Français sans pour autant la rendre efficace. Avec une inflation qui explose l'an dernier, ce sont près de 50 milliards d'euros de pouvoir d'achat qui se sont envolés de leurs comptes courants et autres livrets ou fonds euros dont le rendement est bien inférieur à l'inflation. Nous devons aussi lutter contre nos propres habitudes et nos conservatismes, lutter contre les freins psychologiques que nous avons face à l'argent, l'investissement et la finance.

Les pensions de retraite vont fondre de 40%

Concrètement, si l'on prend un peu de recul et qu'on regarde objectivement le contexte socio-économique, que voit-on ? D'ici 2040, plus d'un habitant sur quatre aura plus de 65 ans. Mécaniquement, les pensions de retraite vont fondre de 40% selon le Conseil d'Orientation des Retraites repris par l'économiste Marc Touati. L'Etat-providence actuel est mort, la réforme du système de retraites ne suffira pas à corriger cet état de fait. Comme le rappelle l'Insee, le livret A reste le placement préféré des Français. Celui-ci grignote un peu plus chaque mois leurs économies. Il ne leur rapporte rien. Pire, avec l'inflation, 81% des ménages perdent de l'argent et ont un rendement réel autour de - 4%.

Depuis des décennies, seuls 15% des Français, suffisamment bien nés, ont reçu une éducation financière, selon une enquête Ifop pour le ministère de l'Economie et des Finances. Ce déterminisme social n'est pas acceptable. Chacun doit pouvoir accéder au savoir pour investir efficacement. L'enjeu est de créer une génération de citoyens-investisseurs pour tendre, collectivement, vers une société plus participative et juste. Une société où les citoyens ont davantage d'impact. Parce que lorsque j'investis, je finance des projets, des entreprises qui ont du sens pour moi. Parce qu'en tant qu'actionnaire, je peux exercer mon droit de vote et avoir un impact sur le comportement écologique des entreprises, sur la rémunération des dirigeants, sur les conditions de travail des salariés...

3 règles de base pour investir en Bourse

Encore faut-il savoir investir de manière efficace et la moins risquée possible, pour tous ! Il existe 3 règles de base à connaître pour commencer à investir en Bourse.

Investir à long terme, le plus tôt possible

Sur le long terme, la Bourse est historiquement un marché haussier. Ceux qui ont investi dans le CAC40 dans les années 90 ont connu, en moyenne, une croissance de 7% par an, malgré les soubresauts. Avec la magie des intérêts composés qui consistent à systématiquement réinvestir les intérêts perçus pour faire grossir son capital, le temps est votre principal allié. Même en investissant de petits montants, il est donc toujours préférable de commencer le plus tôt possible pour bénéficier au maximum de l'effet boule de neige des intérêts composés.

Investir de manière diversifiée

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Aucune entreprise n'est infaillible. De grandes entreprises, leader sur leur marché, ont fait faillite. Personne n'avait anticipé la chute de BlackBerry, Kodak ou Nokia. C'est une statistique : pour réduire le risque, il faut varier ses investissements. Les ETF sont justement des paniers d'actions qui permettent de limiter fortement le risque pris en investissant dans des centaines d'entreprises en une seule fois. Simplement.

Comment bien choisir ses ETF pour investir en bourse ?

Investir progressivement

Enfin, contrairement à ce que l'on imagine souvent, il n'est pas nécessairement utile de chercher à investir au plus bas pour vendre au plus haut. Il est préférable d'investir de petites sommes, chaque mois, afin de réduire drastiquement son exposition au risque. Un Français qui aurait commencé à investir il y a 10 ans, 50 euros par mois dans plusieurs centaines d'actions européennes à travers un ETF MSCI Euro rassemblant les principales entreprises européennes, disposent aujourd'hui d'un capital de 11 600 euros, pour une mise totale de 6 000 euros, soit un rendement total de 93,2%.

L'éloge de la passivité

J'ajoute une quatrième et dernière règle : faites l'éloge de la passivité. Ne regardez pas chaque jour comment évoluent vos investissements. Réévaluez-les une fois par an, pas plus.... Vous réduirez votre charge mentale, vous ne serez pas tenté de prendre de mauvaises décisions sur le coup de l'émotion, vous ne trahirez pas vos convictions et votre argent continuera de travailler pour vous. Ça marche !

Bourse en ligne : quelle banque ou courtier choisir ?

Matthias Baccino,  directeur du courtier Trade Republic
© 2022 Matthias Baccino

Matthias Baccino est le directeur en France du courtier allemand 100% mobile Trade Republic