Les avis d'imposition arrivent dans les boîtes aux lettres, les tarifs hors taxe du gaz et de l'électricité vont plomber le budget des ménages à la rentrée, mais heureusement l'allocation de rentrée scolaire sera versée au milieu du mois. Voici tout ce qui change pour votre budget à partir du 1er août.

Avis d'imposition et... correction

Si vous n'avez pas encore reçu votre avis d'imposition, n'ayez crainte. Que ce soit en ligne ou par courrier, sa distribution s'étale jusqu'à début septembre.

Votre avis arrivera dans votre espace Particulier sur Internet...Si vous avez choisi de conserver un avis papier, il sera dans votre boîte aux lettres...
Si vous bénéficiez d'un remboursementEntre le 26 juillet et le 6 août 2021Entre le 30 juillet et le 7 septembre 2021
Si vous n'avez (plus) aucun montant à payerEntre le 4 août et 7 septembre 2021
Si vous avez un montant à payerEntre le 30 juillet et le 6 août 2021Entre le 5 août et le 1er septembre 2021

Si vous devez corriger votre déclaration de revenus, l'outil idoine sera mis en ligne le 4 août. En cas d’erreur, l’administration fiscale est plus clémente avec ceux qui corrigent spontanément. S’il s’agit de revenus oubliés, vous risquez des intérêts de retard (0,20% par mois), lesquels sont réduits de moitié si vous corrigez avant que le fisc ne s’aperçoive de l’erreur.

Impôt sur le revenu : comment corriger votre déclaration 2021

Remboursement d'impôts

Les premiers remboursements d'impôts ont été versés le 20 juillet. Mais pas de panique, une seconde salve est attendue pour le vendredi 6 août. Près de 15 millions de foyers profitent cet été d'un remboursement du fisc car ils ont été rop prélevés en 2020. Le virement portera le libellé REMB IMPOT REVENUS sur votre relevé bancaire et sera indiqué comme provenant de DGFiP FINANCES PUBLIQUES.

Impôts : pourquoi dois-je attendre pour toucher mon remboursement du fisc ?

Les tarifs du gaz en forte hausse

Au 1er août, les tarifs réglementés de vente du gaz hors taxe d’Engie augmentent de 5,3% par rapport au 1er juillet. Cette hausse est de 1,6% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 3,3% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 5,5% pour les foyers qui se chauffent au gaz, explique la Commission de régulation de l'énergie (CRE) ce mardi.

« On ne peut qu’inciter les particuliers à quitter les tarifs réglementés du gaz. Ceux-ci vont d’ailleurs disparaître en juillet 2023 et il n’est déjà plus possible d’y souscrire », explique Antoine Autier, responsable adjoint du service des études de l’UFC-Que Choisir.

Gaz : consultez les offres de notre partenaire pour baisser votre facture

Dans l'attente des tarifs électricité

Au début du mois de juillet la Commission de régulation de l'énergie (CRE) avait recommandé une légère hausse des tarifs réglementés de l'électricité, équivalente à une augmentation de 4 euros par an sur la facture d’un client résidentiel.

Electricité : ces offres d'EDF sont-elles plus intéressantes que celles de la concurrence ?

Le Livret A n'augmentera pas (le LDDS et le LEP non plus)

Son taux de rémunération stagne à 0,5% depuis février 2020. En août 2021, le taux du Livret A ne va pas évoluer une nouvelle fois, selon les informations de MoneyVox. Un sort identique attend le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) avec son taux à 0,5% et le Livret d’épargne populaire qui restera à son taux bonifié de 1%. Cette décision n'est pas une surprise : si le gouvernement a le pouvoir de déroger aux préconisations de la Banque de France, il n’avait pas intérêt à augmenter le taux du Livret A. Sa stratégie est de pousser les ménages à consommer une partie de leurs économies pour relancer la croissance.

Les amendes du pass sanitaire

Le pass sanitaire - test Covid négatif, attestation de vaccination ou certificat de rétablissement - a été voté cette semaine. Outre l'obligation de vaccin pour les soignants, le texte de loi prévoit un certain nombre d'amendes en cas de manquement. Ainsi, dans un transport, la soustraction à contrôle à plus de trois reprises en 30 jours sera passible d'un an d'emprisonnement et 9 000 euros d'amende en cas de verbalisation. L'utilisation d'un pass frauduleux sera sanctionné par une amende de 135 euros (six mois d'emprisonnement et 3 750 euros d'amende si cela se produit plus de trois fois en 30 jours).

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Comment obtenir l'allocation de rentrée scolaire 2021

La Caisse d'Allocations familiales (CAF) versera, sous conditions de ressources des revenus 2019, l’allocation de rentrée scolaire (ARS), à la mi-août, pour les enfants nés entre le 16 septembre 2003 et le 31 décembre 2015. Les montants prévus en 2021 sont les suivants : 370,31 euros pour les enfants de 6 à 10 ans, 390,74 euros pour ceux de 11 à 14 ans et 404,28 euros pour les adolescents de 15 à 18 ans. Pour cette rentrée scolaire, les plafonds de revenus ont été revus à la hausse puisqu'il ne faut pas dépasser 25 319 euros (contre 25 093 euros en 2020) pour un seul enfant à charge, 31 162 euros (contre 30 884 euros) pour deux enfants, ou 37 005 euros (contre 36 675 euros) pour trois enfants. Chaque enfant supplémentaire est ensuite compris dans une tranche de 5 843 euros supplémentaires.

50 euros d'aide pour une licence sportive

Tout le mois d'août, 3,3 millions de familles recevront un courrier du ministère de l'Education nationale qui donne droit à une aide de 50 euros pour accompagner la prise d'une licence sportive. Il s'agit s'une allocation de rentrée sportive pour la saison 2021-2022. Le Pass’Sport s’adresse aux enfants de 6 à 17 ans révolus au 30 juin 2021 qui bénéficient soit de :

  • l’allocation de rentrée scolaire ;
  • l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ;
  • l’allocation aux adultes handicapés (entre 16 et 18 ans).

Pour obtenir cette aide, il suffira de présenter à l'inscription le courrier reçu.

Ticket resto : fin de validité pour ceux de 2020

La durée de validité des tickets restaurant de 2020, arrivant à échéance fin février 2021, avait été prolongée jusqu’au 31 août 2021. Près de 4 millions de salariés utilisent presque quotidiennement leurs titres-restaurant, pour régler leur déjeuner pris sur le pouce ou leur repas entre collègues au restaurant. Vous pouvez aussi les utiliser pour faire certaines courses ou régler des commandes à emporter dans un restaurant.

Ticket resto : pourquoi votre commerçant ne prend pas (toujours) la carte