On pouvait s'attendre à une hausse des taux de l'épargne réglementée à partir de dimanche en raison de la hausse des prix. Mais finalement, ce sera le statu quo au 1er août pour le Livret A, le LEP ou encore le LDDS.

Il n'y aura pas de miracle. Alors que tous les six mois, au 1er février et au 1er août, les pouvoirs publics ont la possibilité de modifier le taux du Livret A, aujourd'hui à 0,5%, ce dernier ne bougera pas malgré le retour de la hausse des prix comme le révélait MoneyVox la semaine dernière. Le Livret A détenu par 55 millions de particuliers restera à 0,5%, son plus bas niveau. Résultat, la rémunération des autres produits d'épargne réglementée ne bougera pas non plus. C'est notamment le cas du Livret de développement durable et solidaire (LDDS), le faux jumeau du Livret A, mais aussi du Livret d'épargne populaire qui reste à 1%. Ce dernier bénéficie toujours d'une prime de 0,5% par rapport au Livret A et au LDDS. Si vous êtes éligible à ce produit, mieux vaut donc le privilégier pour laisser votre épargne de précaution.

Les taux en vigueur au 1er août 2021

Le taux du Livret A reste donc inchangé depuis le 1er février 2020. Mais l'accélération de l'inflation pourrait changer la donne lors de sa prochaine révision au 1er février 2021. A trois mois de l'élection présidentielle, le gouvernement pourrait être tenté de faire un geste en direction des épargants en le relevant à 0,75%.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Dans tous les cas, même à ce niveau-là, le Livret A et les autres produits d'épargne réglementée ne protègent plus contre la hausse des prix qui devrait être de 1,5% cette année. Résultat, le rendement réel du Livret A aujourd'hui est de -1% par exemple. Vous perdez donc un peu de pouvoir d'achat en y laissant votre argent.

Livret A : 3 placements garantis qui font jusqu'à 5 fois mieux