Exit les SCPI « diversifiées » et « spécialisées ». Ou presque. Les gestionnaires pourront toujours utiliser la dénomination « SCPI diversifiée » mais bien plus rarement. Désormais les SCPI seront classées en huit grandes catégories, afin d'offrir plus de lisibilité aux investisseurs.

Jusqu'à présent, quand vous balayiez un catalogue de fonds immobiliers (SCPI mais aussi OCPI), voici les 4 grandes catégories qui vous permettaient de les trier : bureaux, commerces, diversifiées ou spécialisées. Si les termes « bureaux » ou « commerces » sont évocateurs, difficile d'en dire autant de « diversifiées » et « spécialisées ». Raison pour laquelle l'association regroupant les principaux gestionnaires du secteur, l'Aspim, a dévoilé mi-octobre une nouvelle classification économique des SCPI et OPCI grand public. Cette nouvelle nomenclature s'articule autour de 8 grandes catégories, lesquelles correspondent à la stratégie d'investissement dominant du fonds immobilier :

  • Stratégie à prépondérance bureaux ;
  • Stratégie à prépondérance commerces ;
  • Stratégie à prépondérance « immobilier résidentiel » (dont « immobilier géré » tels que les infrastructures touristiques) ;
  • Stratégie à prépondérance logistique et locaux d'activités (dont locaux industriel) ;
  • Stratégie à prépondérance hôtels, tourisme et loisirs (dont hôtellerie de plein air) ;
  • Stratégie à prépondérance santé et éducation (dont Ehpad, centres de santé, écoles, crèches) ;
  • Stratégie à prépondérance « alternatifs » (toute autre typologie ne correspondant pas à une des propositions précédentes, comme les SCPI « infrastructure » par exemple) ;
  • Fonds diversifiés. Pour qu'un fonds puisse se réclamer de cette 8e et dernière catégorie, « diversifiée », il faudra désormais « qu'aucune [typologie d'actifs] ne dépasse 50% de l'allocation totale en valeur ».

Cette nouvelle nomenclature n'a toutefois aucun cadre contraignant pour les gestionnaires de fonds : il s'agit uniquement d'une nouvelle « segmentation du marché » décidée par les sociétés de gestion regroupées au sein de l'Aspim. Ainsi « la classification est définie par la société de gestion elle-même sur la base de la composition effective du patrimoine du fonds ou sur la base de la politique d'investissement décrite dans la documentation commerciale pour les fonds en phase de création ».

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 500 € grâce à notre comparatif des assurances vie

L'Aspim cherche ansi à offrir plus de clarté aux investisseurs, et affirme s'adapter à une « diversification croissante vers de nouvelles typologies d'actifs » : « Des thématiques telles que l'hôtellerie, la santé, l'éducation, la logistique et le résidentiel géré ont pris une part croissante dans l'univers d'investissement des fonds. »

SCPI : Quel rendement ? Comment investir ? Nos conseils