La ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, a présenté mardi la liste des nouvelles villes et collectivités qui vont bénéficier d'une aide de l'Etat pour lutter contre les logements vacants, estimés à plus d'un million aujourd'hui en France.

Bordeaux, Toulouse, Grenoble... Ce plan vise à accompagner les élus locaux pour lutter contre les logements vides ou non occupés et prend la forme de mesures incitatives, avec notamment le déploiement d'une plateforme numérique qui permet de recenser et de localiser les logements vacants. L'aide inclut aussi des crédits complémentaires pour la rénovation des logements.

D'ici la fin de l'année 2021, 57 collectivités territoriales sélectionnées - dont les métropoles de Bordeaux et de Lille - bénéficieront d'outils numériques pour « repérer, contacter et convaincre les propriétaires de logements vacants » et suivre la remise des logements sur le marché. La liste inclut aussi la métropole de Grenoble, les communautés d'agglomérations du Puy-en-Velay, du Grand Cahors, du Bassin d'Aurillac, ou encore de Châlons-en-Champagne.

Elles seront rejointes par 44 autres territoires pilotes qui obtiendront des crédits d'ingénierie destinés à « remettre ces logements sur le marché ». « On estime à 1,1 million le nombre de logements en France aujourd'hui inoccupés depuis plus de 2 ans ; cela représente 3,5 % du parc privé de logements », a déclaré Mme Wargon.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Le ministère de la Transition écologique précise vouloir fournir un « accompagnement méthodologique » aux acteurs locaux, notamment à travers la mise à disposition de données fiscales et foncières « sur les logements vacants et leurs propriétaires ».