Selon un arrêté publié au Journal officiel et repéré par l'UFC-Que Choisir, Enedis pourrait « désactiver le signal » électrique de 5 millions de clients en heures pleines/heures creuses. Ces derniers devraient au moins être prévenus une semaine avant.

L'électricité de certains abonnés de l'option heures pleines/heures creuses vont-ils être privés d'électricité cet hiver entre 12 heures et 14 heures ? Non mais, selon un arrêté publié au Journal officiel la semaine passée et repéré par l'UFC-Que Choisir, Enedis pourrait « désactiver le signal » des heures creuses de mi-journée via les compteurs Linky en cas de besoin. En clair, ce signal censé indiqué le passage en heures creuses ne serait pas envoyé.

Par exemple, la période de chauffe des ballons se réalisera alors pendant les heures creuses de nuit comme c'est déjà le cas pour une majorité de clients. Cette suspension temporaire et très encadrée intervient dans le but de limiter le risque de coupures d'électricité lors du pic de consommation de 12h à 14h, précise Enedis à MoneyVox.

Cinq millions de ménages au total pourraient être touchés selon l'association de consommateurs. Attention néanmoins, le client visé par cette procédure devra être informé en amont, au minimum une semaine avant la date effective de la coupure. Cette option débutera le 15 octbre et sera maintenue au plus tôt jusq'au 15 avril 2023 et au plus tard jusqu'au 15 mai 2023, précise l'arrêté.

Des conséquences limitées

« La mesure va sûrement faire beaucoup jaser, mais ses conséquences devraient être limitées si les usagers programment leur chauffe-eau électrique pour qu'il fonctionne sur les heures creuses de la nuit, et celles de l'après-midi après 14 h. Hormis de gros besoins d'eau chaude au milieu de la journée, la mesure pourrait passer inaperçue », explique l'UFC-Que Choisir.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Seulement et seulement si l'équilibre offre/demande était menacé, la mise en place de coupures via le réseau électrique moyenne tension pourraient s'opérer.

Cette mesure s'inscrit dans le plan de sobriété énergétique du gouvernement au même titre que la promotion de l'offre d'effacement tarifaire Tempo ou du site d'information EcoWatt. Ce dispositif présente en temps réel et pour les 3 jours à venir, la tension sur le réseau électrique. C'est par ce biais que les Français sauront s'ils doivent ou non baisser leur consommation cet hiver. Selon RTE, la très grande majorité des situations à risque se situent le matin entre 8h et 13h et le soir entre 18h et 20h, notamment pendant la période de vigilance principalement en novembre et en décembre.

Mais au-delà d'un système efficace d'alerte, Ecowatt a aussi un rôle éducatif. Il doit aider les Français à mieux consommer l'électricité lorsque la consommation est élevée. « Tout ce qu'on peut faire pour baisser nos consommations nous évitera d'arriver à des situations où on devrait avoir des coupures », a d'ailleurs prévenu la Première ministre Elisabeth Borne.