Décrié, souvent jugé intrusif, le compteur Linky peut aussi être un outil pour mieux comprendre sa consommation électrique et la baisser. Un atout à l'approche de l'hiver affirme le gestionnaire de réseau de distribution Enedis.

Il n'est pas question ici de répondre aux polémiques récurrentes qui entourent les compteurs Linky (électricité) ou Gazpar (gaz). En attendant, le premier est installé chez 35 millions de foyers français, soit 9 ménages sur 10. Et, selon le gestionnaire du réseau électrique, Enedis, une bonne utilisation de Linky peut permettre une meilleure gestion de ses dépenses en énergie.

Non-négligeable alors que le bouclier tarifaire du gouvernement va être assoupli au 1er janvier 2023, avec à la clef une hausse des prix de 15%, et que la sobriété est sur toutes les lèvres. En effet, selon des chiffres publiés par MoneyVox, le simple fait de suivre avec minutie sa consommation peut baisser la facture annuelle de 170 euros par exemple pour une famille de 4 personnes.

Selon Enedis, il faut dans un premier temps apprendre à lire son compteur Linky. Il permet en premier lieu d'identifier les pics de votre consommation via un indicateur lumineux (visuel ci-dessous). Il clignote selon l'intensité de la consommation.

Les usages de Linky - Enedis

Linky présente aussi diverses informations sur son écran déroulant : en appuyant sur la touche '+', vous pouvez consulter l'index de consommation en kilowattheure (kWh), l'option tarifaire (base ou heures pleines/heures creuses que vous utilisez), la puissance de compteur souscrite en kVA (6, 9 ou 12 pour les particuliers), la puissance utilisée au moment de la consultation et la puissance maximale atteinte dans la journée en cours, entre minuit et minuit.

L'ensemble de ces données permet d'abord de savoir si le contrat du logement est adapté à la consommation du foyer. Si ce n'est pas le cas, cela peut influer sur le montant de la facture et vous devrez peut-être changer de formule (base ou heures pleines/heures creuses) et/ou de puissance. Grâce à Linky vous pouvez aussi comparer les journées entre elles ou votre domicile à ceux - équivalents - qui réussissent à consommer moins.

Comment suivre sa consommation (et l'adapter) ?

Pour la suite de l'aventure, faites défiler les informations de l'écran vers la droite. Linky indique à la mention PRM, le numéro d'identifiant unique du point de livraison (PDL) d'électricité. Ce numéro de 14 chiffres est extrêmement important car il vous identifie. On le trouve aussi sur les factures, en haut à gauche.

Associé à votre identité, le PDL permet d'utiliser l'application mobile « Enedis à mes côtés » (disponible sur App Store et Google Play) ou le service client du site Internet Enedis à destination des abonnés. L'accès à ses services est possible que vous soyez client EDF ou d'un autre fournisseur alternatif. La seule exigence : être équipé d'un compteur Linky. Vous pouvez aussi vous connecter grâce à « FranceConnect », le service du gouvernement qui facilite l'accès des citoyens aux démarches administratives en ligne, comme au site Internet des impôts notamment.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Il s'agit de la seconde lame qui doit vous permettre de réguler votre consommation, d'utiliser l'électricité quand elle est la moins chère et de réduire vos frais. En effet, si vous consommez beaucoup certains jours, vous pourrez comprendre quel appareil est responsable de cette surconsommation.

Enedis rappelle aussi qu'il est normal de consommer plus le matin (chauffage, petit-déjeuner), le soir (télé, chargeurs, repas) et le week-end puisque vous êtes plus susceptible de vous trouver à votre domicile.

Vos usages sont aussi à prendre en compte avant d'envisager une réduction. Par exemple, regarder une série en streaming fait travailler à la fois une box Internet, un ordinateur portable et, parfois, une enceinte. L'alliance des deux derniers peut faire grimper les courbes. Profitez aussi des informations de l'appli ou du site Internet pour repérer les appareils qui consomment beaucoup sans être utilisés.

Machine à laver, cuisson au four... les écogestes qui changent tout

Sur son site Internet, Enedis liste les écogestes qui font la différence et conseille, entre autres, « de lancer ses usages gourmands en électricité en dehors des périodes de pointe en les reportant sur la période 22h – 6h. Lorsque cela est possible, une cuisson au four peut être anticipée, une machine à laver programmée en journée, un cycle de lave-vaisselle prévu pour la nuit. »

« C'est notre rôle, en tant que service public responsable, de permettre aux Français de consommer l'électricité de manière plus sobre, explique Eric Salomon, directeur clients d'Enedis. S'il n'est pas nouveau, chacun se rend compte aujourd'hui du rôle majeur que peut jouer Linky. »