Interrogés par la Banque de France, les banquiers spécialisés dans le crédit immobilier estime que la demande des ménages est restée stable en août, comme en juillet et en juin.

Chaque mois, la Banque de France interroge un panel de cadres bancaires, spécialisés dans le crédit, sur leur perception de la demande des emprunteurs. Le solde publié correspond à la différence entre leurs réponses positives et négatives. Comme le précise l’institution, il ne s’agit donc pas d’une « mesure de la croissance des crédits effectivement distribués ».

Statu quo en août 2018 pour le crédit immobilier : pour 8% des banques, les demandes de financements des ménages ont augmenté. 7% ont l’impression inverse, et 85% ont constaté une stabilité. Au final, le solde d’opinion (+1) est en ligne avec ceux de juillet (-2) et de juin (+1) : après une année 2017 de forte baisse, l'embellie constatée au printemps semble donc se confirmer cet été.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Plutôt dynamique depuis le début de l’année, la demande de crédit à la consommation des ménages s’est tassée. 7% des banquiers spécialisés la perçoivent en hausse, 6% en baisse et 87% ne voient pas de différences par rapport à juillet.