Quand un jeune décide d'acquérir son logement, son projet aboutit plus souvent que pour les autres générations, notamment les acquéreurs de 40 ans, selon une étude du Crédit Foncier. Il faut attendre la proximité de la retraite pour retrouver plus de réussite.

Au bout d’un an de recherche, sept personnes sur dix trouvent leur résidence principale. C'est le résultat d'une étude du Crédit Foncier, menée au printemps 2016 auprès d’emprunteurs ayant sollicité ses services (1). Les autres ? 21% des sondés sont toujours en quête d'un bien, un an après le début de leurs recherches, et 9% ont abandonné.

Ce n'est pas le seul enseignement. L’établissement spécialisé dans le prêt immobilier relève les fortes disparités entre les générations dans leur capacité à finaliser un projet d'achat de leur logement. Ainsi les plus jeunes, les acquéreurs de moins de 30 ans, concrétisent plus souvent que les autres : 80% d’entre eux ont trouvé leur bonheur au cours de la première année de recherche.

Résidence principale, premier motif d’emprunt

Ce pourcentage baisse nettement chez les personnes plus âgées, à cause d’exigences « plus fortes », comme le souligne le Crédit Foncier : « présence d’enfants, proximité avec le lieux de travail », etc. Ce qui impose de trouver un logement plus grand et fonctionnel, tout en étant bien situé par rapport aux écoles, par exemple. Ainsi, en un an, seuls 69% des sondés de 31 à 40 ans et à peine 63% des quarantenaires ont trouvé leur résidence principale. En revanche, passés les 50 ans, une fois que la charge familiale se fait moins forte, les acquéreurs potentiels trouvent plus aisément leur bien : 66% parmi les quinquagénaires interrogés, et 69% parmi les plus de 60 ans.

Prêt travaux : les crédits les moins chers pour votre maison

L’acquisition de la résidence principale est actuellement, de très loin, le premier motif d’emprunt : cela représente 85% des dossiers chez le courtier en crédit Cafpi, en juin. Une statistique confirmée par la Banque de France, qui recensait 85% d’acquisition de résidences principales parmi les motifs de crédits nouveaux en avril, contre 11% d’investissement locatif et 4% de résidence secondaire.

(1) Etude réalisée par le Crédit Foncier auprès de 2.000 ménages cherchant à acquérir leur résidence principale. Enquête réalisée par internet du 25 mars au 19 avril 2016.