Parmi les Français ayant acheté une résidence principale lors des trois dernières années, le recours au crédit a été nécessaire dans 77% des cas, selon un sondage Ifop pour Optimhome. Un crédit qui a été complété par de l’apport personnel près de neuf fois sur dix.

Pour financer l’achat de leur résidence principale, les emprunteurs mobilisent quasiment toujours une partie de leur épargne. Le sondage réalisé par l’Ifop pour le réseau immobilier Optimhome (1) vient appuyer les données officielles sur le sujet. Selon le régulateur bancaire, l’ACPR, le poids de l’apport personnel était en moyenne de 18% du coût total de l’opération immobilière en 2014, toutes catégories de prêts confondues.

Lire à ce propos : Peut-on encore obtenir un prêt immobilier sans apport personnel ?

Selon le sondage Ifop-Optimhome (2), l’apport personnel reste en effet limité à moins de 20% de l’opération, dans près de trois cas sur cinq. Le montant de l’apport passe même sous les 10% dans un cas sur trois. Ainsi, l’achat de la résidence principale est rarement financé à parts égales par l’apport et le crédit, selon cette étude. Le prêt bancaire couvre en effet au moins 70% du projet dans trois quarts des cas.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Le budget total de l'acquisition de la résidence principale ne dépassait pas 200.000 euros pour 60% des sondés concernés, interrogés en ce début d'année 2016. Et il se situait entre 200.000 et 250.000 euros pour 20% d’entre eux. Au global, parmi les 1.500 Français interrogés, 16% des sondés ont acheté leur résidence principale lors des trois dernières années, 3% leur résidence secondaire, et 6% ont fait l'acquisition d'un bien immobilier locatif.

(1) Etude sur les Français et le marché de l’immobilier, menée en ligne, du 19 au 23 janvier, auprès d’un échantillon de 1.522 personnes représentatif de la population française de 25 à 65 ans.

(2) Les questions sur la résidence principale, le crédit et l’apport personnel n’ont été posées qu’aux personnes concernées par ce type d’achat lors des 3 dernières années, soit un peu moins de 250 personnes (16% de l’échantillon) pour l’achat de la résidence principale, et un peu plus de 150 personnes (10%) pour l’apport personnel.