La « météo des taux » du courtier Cafpi indique qu’en novembre la situation des primo-accédants « se dégrade encore un peu plus » tandis que les investisseurs reviennent sur le marché.

Au mois de novembre, le nombre de primo-accédants parmi les acquéreurs « s’amenuise encore » selon Cafpi (40% des emprunteurs identifiés par le courtier). Selon le baromètre, les nouvelles conditions d’octroi du prêt à taux zéro, entrées en vigueur le 1er octobre, sont encore trop récentes pour avoir des effets ce mois-ci. Les primo-accédants empruntent en moyenne 173.029 euros sur 233 mois, soit près de 2.000 euros de plus qu’en septembre, pour une durée qui s’est allongée de deux mensualités. Les accédants, quant à eux, empruntent sur 208 mois, soit 25 de moins, pour un montant moyen plus élevé de 14.690 euros (187.719 euros). Le coût d'acquisition global représente, pour cette catégorie d'acheteurs, près de 4,23 années de leurs revenus.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

En novembre, 87% des acquisitions concernaient la résidence principale, un point de moins que le mois précédent. En revanche Cafpi souligne que l’investissement locatif est en hausse, de 10% à 12%. Un phénomène encore trop récent pour en déterminer les raisons, même si le courtier se risque à évoquer un « effet Pinel », ce dispositif étant « plutôt favorablement » accueilli, « notamment en raison de sa plus grande souplesse et de la possibilité ouverte aux investisseurs de louer à leurs ascendants et descendants ».