A l’occasion de son baromètre mensuel des taux, le courtier spécialisé ACE annonce « le grand retour sur le marché de l’immobilier » des primo-accédants et des investisseurs.

L’activisme du gouvernement, ces derniers mois, en matière de relance de la construction et de l’accès au logement, porterait-il déjà ses fruits ? Joël Boumendil le pense. « Ces dernières semaines, nous avons enregistré 20% de demandes de simulations supplémentaires par rapport à la même période l’année dernière », explique le PDG d’ACE, pour qui les primo-accédants et les investisseurs « sont à la fois rassurés par les annonces de Manuel Valls et encouragés par la loi Hamon, qui permet de faire baisser les coûts des assurances obligatoires liées au prêt immobilier. »

Pour mémoire, le Premier ministre a notamment impulsé un élargissement des conditions d’accès au Prêt à taux zéro à compter du 1er octobre prochain et un assouplissement du dispositif Duflot, renommé dispositif Pinel pour l’occasion.

Lire aussi : Investissement locatif : ce qui change entre le « Duflot » et le « Pinel »

Attention toutefois : pour parvenir à cette conclusion, ACE ne s’appuie que sur ses propres données, très partielles puisqu’uniquement collectées dans ses agences (au nombre de 52 en France).

Le taux moyen sur 25 ans sous les 3%

Autre bonne nouvelle, selon ACE : la baisse du taux directeur de la BCE annoncée récemment. « Cela signifie que les taux de crédits resteront probablement très attractifs au cours des 6 prochains mois », poursuit Joël Boumendil.

Regroupez vos crédits ! Jusqu'à -60% sur les mensualités. Réponse en 48h

En attendant, d’après le dernier relevé d’ACE dans ses agences, les taux fixes ont continué à baisser en septembre. Les taux moyens des crédits immobiliers (hors assurances) atteignent 2,35% sur 15 ans, 2,60% sur 20 ans et 2,95% sur 25 ans.