La Banque centrale européenne (BCE) a abaissé jeudi son principal taux directeur à 0,05%, a annoncé un porte-parole, ce qui amène le loyer de l'argent en zone euro au plus bas niveau de son histoire.

L'instution monétaire de Francfort a ainsi déjoué les attentes des analystes qui, sans exclure totalement cette éventualité, ne misaient pas véritablement dessus pour la plupart. La BCE a baissé son taux directeur six fois depuis 2012, la dernière fois en juin, à 0,15%. Le taux marginal est abaissé de 0,40% à 0,30% et le taux de dépôt, passé pour la première fois en territoire négatif en juin, de -0,10% à -0,20%, a précisé le porte-parole.

Il y a une dizaine de jours, le président de l'institution Mario Draghi s'était publiquement inquiété d'une dégradation des attentes d'inflation à moyen et long terme en zone euro et dit prêt à « ajuster davantage » la politique monétaire. Les observateurs avaient vu dans ces propos un signal pour le lancement de mesures dites « non-conventionnelles », plus qu'une nouvelle baisse de taux.

En août, les premières estimations d'inflation indiquent que la hausse des prix a encore ralenti dans la zone euro, à 0,3%, soit son plus bas niveau depuis octobre 2009 et le onzième mois consécutif sous la barre du 1%. Ce chiffre, très éloigné de l'objectif de la BCE d'une inflation proche mais inférieure à 2% à moyen terme, constitue une nouvelle déconvenue. L'inflation dans la zone euro était à 0,4% en juillet et atteignait encore 1,3% il y a un an.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Après la réunion du conseil des gouverneurs, qui prend les décisions sur les taux, Mario Draghi doit s'adresser comme tous les mois à la presse à 12H30 GMT, une intervention très attendue.