La société Cafpi, leader en France du courtage des prêts immobiliers, va enregistrer en 2009 un chiffre d'affaires d'environ 58 millions d'euros, soit une baisse de près de 15% par rapport à 2008, mais table sur une reprise en 2010, selon son PDG Maurice Assouline.

"Le chiffre d'affaires est passé de 75 millions en 2007 à 68 millions en 2008 et 58 millions en 2009 mais devrait à nouveau progresser en 2010 en raison de la remontée des crédits signés pendant le dernier trimestre 2009", a indiqué M. Assouline, en marge d'une conférence de presse.

Le bénéfice net devrait baisser à 1,5 million en 2009 (contre 6,5 millions en 2007 et 5 millions en 2008) mais remonter à 4,5 millions en 2010, a ajouté M. Assouline.

Mais en raison de l'effondrement de la distribution de crédits immobiliers en France (100 milliards en 2009 contre 140 milliards en 2008 et 2007) la part de marché de Cafpi, en "crédits originés" vers les banques, va s'élever à environ 4% du total en 2009 contre 3,21% en 2008 et 2,97% en 2007. L'ensemble des courtiers représente le quart du marché des crédits immobiliers.

"Les courtiers ont renforcé leurs positions en 2009 parce que la complexité de l'offre a atteint un paroxysme et parce que les banques n'ont pas été au rendez-vous de leurs clients", a affirmé Phillippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi.

Pour 2010, Cafpi prévoit des "taux d'intérêt stables, un allongement de la durée des prêts compensant une probable hausse des prix immobiliers et un endettement des ménages qui va augmenter, conséquence des difficultés économiques".

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Cafpi emploie 1.000 personnes dans 130 agences et prévoit d'en ouvrir quatre nouvelles au premier semestre 2010.