La plateforme de location de logements entre particuliers entend lutter contre la propagation du virus et éviter l'organisation de grandes fêtes qui se substituent aux discothèques restées fermées cet été.

Mouvements restreints dans les bars, discothèques fermées... Les fêtards du monde entier s'étaient adaptés cet été en louant la plus grande maison possible (en fonction de leur budget) sur les plateformes prévues à cet effet. Mais, pour contrer la propagation du coronavirus, le spécialiste de la location entre particuliers Airbnb interdit, depuis jeudi 20 août, l’organisation de toutes fêtes ou événements dans les habitations proposées sur son site et limite la capacité des logements à 16 personnes maximum jusqu'à nouvel ordre.

Cette nouvelle règle propre à la plateforme de location s'applique à toutes les réservations effectuées à partir du 20 août 2020. « Certains ont choisi de transférer ce qu’ils faisaient dans les bars et discothèques dans des maisons, regrette Airbnb dans un communiqué. Nous pensons qu’une telle conduite est incroyablement irresponsable ».

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Autre mesure prise la firme américaine, les moins de 25 ans ne pourront pas louer un logement entier près de chez eux s'ils ont moins de trois commentaires positifs et récents déposés chez Airbnb. 73% des logements mis en location sur Airbnb interdisaient déjà les fêtes. Depuis le début de la crise sanitaire, le filtre indiquant que les hôtes acceptaient l’organisation d’événements avait été retiré de la plateforme.