psa
Plan du site Rechercher

Immobilier : les femmes plus dures en affaire que les hommes

Gros plan d'une banquière faisant des calculs
© morganka - Fotolia.com

En ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes, les sondages pleuvent concernant l’implication de la gent féminine dans la gestion financière... et notamment lorsqu’il s’agit d’acheter sa résidence principale.

Ainsi, d’après une étude du site d’annonces immobilières Logic-immo, « les femmes adoptent un regard plus dur que les hommes face au marché immobilier ». Dans le détail, 64% des femmes ayant un projet d’achat estiment que le moment est particulièrement propice, contre 72% des hommes.

Les acheteuses plus contraintes par leur budget

L’origine de cette différence de perception provient principalement de la différence de budget. Plus des trois quarts des femmes disposent d’une enveloppe inférieure à 300 000 euros. Parmi les hommes, ils sont 71% à s’être fixés cette limite. La faute logiquement aux différences de rémunération, un argument mis en avant par le courtier immobilier Meilleurtaux. Même si la situation s'arrange. « Depuis quelques temps, nous constatons que les profils des emprunteurs évoluent et la comparaison homme-femme également. Les femmes qui réalisent un crédit immobilier disposent de revenus nets inférieurs de 6% à 8% à ceux des hommes alors qu'il y a un peu plus de 5 ans l'écart était de 25% » estime ainsi Mael Bernier, porte-parole du courtier.

Plus restreintes en termes de budget, les femmes sont également plus décidées à ne pas le dépasser, selon le sondage de Logic-Immo. Elles sont 64% à vouloir rester dans la limite fixée, quand 1 homme sur 2 se dit prêt à la dépasser. Malgré tout, elles se montrent plus exigentes sur les caractéristiques du bien, comme son environnement – 47% y attachent plus d’importance que les hommes – et sa localisation. 17% des femmes expliquent pouvoir faire des concessions sur l’emplacement du logement, contre un quart des acheteurs. Par ailleurs, d’après le sondage de Logic-Immo, les acheteuses sont plus nombreuses à considérer que l’offre de logement est faible, à 63% contre 55% pour les acheteurs.

Les femmes célibataires achètent plus tôt que les hommes

En ce 8 mars, le courtier Meilleurtaux a lui notamment cherché à savoir qui des hommes ou des femmes sont les plus portés sur l’immobilier. Et c'est la gent féminine. D’après ses propres données, les femmes célibataires se lancent 3 ans plus tôt que les hommes. Elles deviennent propriétaires à 29 ans, contre 33 ans pour les hommes seuls.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Mars 2019

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox