principe obligation

Titi27

Membre
En effet l'amortissement (le remboursement) d'une obligation ne fait pas tourner le compteur des cessions.
En revanche si vous avez acheté cette obligation sur le marché (en bourse) la plus value éventuelle (valeur d'achat + frais de négociation) - (nominal remboursé) est considéré comme un revenu d'obligation imposable (on appele cela la prime de remboursement).
C'est d'ailleurs la même chose si vous souscrivez lors de l'émission de l'obligation "en dessous du pair" c'est à dire à un montant inférieur au nominal du titre.
exemple nominal = 1 € (c'est le cas général) taux nominal de 4 % émise à 99% du nominal (ou achetée en bourse à ce prix après l'émission) soit 0.99 €. La prime de remboursement sera de 0.01 €, considérée comme un intérêt perçu.
Enfin ne pas oublier si on achète en bourse, qu'en plus du cours d'une obligation (toujours exprimé en % du nominal) il faut régler au vendeur le "coupon couru" c'est à dire la quote part de l'intérêt annuel couru entre la dater du dernier coupon et le jour de la transaction (en simplifiant un peu).
 

koco

Contributeur
En revanche si vous avez acheté cette obligation sur le marché (en bourse) la plus value éventuelle (valeur d'achat + frais de négociation) - (nominal remboursé) est considéré comme un revenu d'obligation imposable (on appele cela la prime de remboursement).
ce revenu d'obligation imposable (prime de remboursement) augmente t'il le seuil de cession ?

Enfin ne pas oublier si on achète en bourse, qu'en plus du cours d'une obligation (toujours exprimé en % du nominal) il faut régler au vendeur le "coupon couru" c'est à dire la quote part de l'intérêt annuel couru entre la dater du dernier coupon et le jour de la transaction (en simplifiant un peu).
Merci pour cette information, je ne connaissais pas cette subtilité.

Où peut on trouver des informations complètes sur tous ces cas de figures ? Je sais qu'il y'a google mais je ne trouve pas vraiment de site complet (et surtout avec des exemples).
 

stunt38

Contributeur régulier
ce revenu d'obligation imposable (prime de remboursement) augmente t'il le seuil de cession ?


non, comme précisé c'est un revenu, donc taxable selon le régime des revenus d'obligations, à savoir :

11% + (au choix selon ce qui est le plus avantageux) déclaration dans les revenus ou PFL de 18%

cf ce lien sur les valeurs mobilières et la fiscalité

tu peux aussi aller sur lobourse ou edubourse qui sont des sites d'informations très complets sur le sujet.

Cdt :)
 

CAT

Membre
Bonjour,
suivant votre conseil (à "koco" le 16/10):

tu peux aussi aller sur lobourse ou edubourse qui sont des sites d'informations très complets sur le sujet.

j'ai donc navigué sur edubourse.com, pour chercher des infos,
sur les "Obligations à taux fixe (tf=5,2%) et intérêts trimestriels, sur 4 ans"
(en cours d'émission par une "grande" banque française...jusqu'au 27/10)

avant, d'éventuellement y souscrire N titres à 1.00ppp€ (1€ en "nominal"),
sur proposition de mon conseiller
(de la même banque...donc "juge et partie"(?) )...

car la lecture ardue du "Prospectus" de 20 pages,
(remis par ce conseiller), n'incite pas vraiement (un particulier "novice"),
à souscrire, lorsqu'on considère les 2 pages dédiées aux "facteurs de risques"...

Si j'ai "bien" compris les explications sur "edubourse",
voilà ce que j'en retiens pour ce type d'Obligations:

valeur "nominale": Vn = N (titres) x 1€ (à la date d'émission
indépendante du prix d'achat:)
valeur d'achat : Va = Vn x 1.00ppp (ou 0.9gggg, selon l'Emetteur...)

valeur "actuelle": Vc = Vn x Cours(%) (à la date D , de vente ou d'achat
avant l'échéance )

Intérêt trimestr. (ou "coupon"): It = Vn x tf / 400 (en "brut")
(versés à dates "programmées" , quelle que soit (?) la Vc
et soumis à Irpp ou PFL (au choix) et prelevt. socx.: -11% )

Valeur remboursée: Vr = Vn (à l'échéance 4 ans...quelle que soit (?) la Vc
mais NON garantie selon "Le Prospectus" ??)

Merci de bien vouloir me "corriger", si j'ai écrit des bêtises,
(pour ne pas induire en erreur d'autres visiteurs ou membres);
et pour finir, sans vous obliger, de répondre à cette question
de "feeling" (mais aussi d'expérience):
en l'état actuel de la situation des "valeurs financières",
conseilleriez-vous de souscrire à ce type d'Obligations ?

Merci encore de votre (patiente) attention
et bonne fin de w-e
CAT
 

stunt38

Contributeur régulier
personnelement je vois plus les obligations comme une diversification de patrimoine pour un objectif de complément revenu que comme une réelle solution.

bien que moins risqué que les actions tout n'est pas rose non plus.

déja il ne faut pas acheter des obligations d'une société tartenpion qui peut très bien déposer le bilan et engloutir les fonds investit, donc plutôt se tourner vers des obligations d'état ou de sociétés connues.

ensuite comme tu l'as préciser, le prix de vente n'est pas garantit.
on peut donc faire une moins value et "bouffer" tout ou partie de ce que ça aura procurer comme revenu.

enfin il faut investir en masse pour obtenir des revenus digne de ce nom.

bref, je ne suis pas grand fan.
sur le long terme, une bonne assurance vie € sera tout aussi rentable, et bien moins risquée.

Cdt :)
 

CAT

Membre
Merci bcp pour ces conseils,
OK pour l'A.V. sur le long terme (8 ans et +)...
à condition toutefois de "bien" LA choisir (quand on le "peut"),
en fonction:
-des frais% "d'entrée" sur versements (unique ou/et périodiques);
-des frais% de gestion et de "garantie" de capital à terme;
-sans oublier le calcul de la rémunération annuelle
du fonds "support principal en Euros" ("majorée" de
la "P.A.B"= Participation Aux Bénéfices...SI positive...),
et souvent liée à l'évolution des taux directeurs des B.C.(E)
(donc "difficilement" prédictible...à moins de savoir "lire dans le marc de café"...?)

Bref(!): "rien n'est simple, tout se complique !"
(hélas ...pour le "simple(t) quidam" que je suis,
car m'étant fait "piéger", par excès d'insouciance et...
de confiance dans mon conseiller, il y a 18 mois,
lors de la "conversion" de 2 Plans E.L. échus,
en 2 A.V. "multi-supports"...tant pis pour moi!
à l'époque je ne connaissais pas "cBanque"!...)

(Mais là, peut-être me trompe-je de "sous-forum" ?)

Enfin(!?)...pour le moyen terme (3-5 ans), est-ce qu'un
"D.A.T." à taux fixe (ou progressif) , serait "recommandable" ?
(avant que leurs taux bruts actuels , (> 4% annuel, environ),
ne répercutent la "baisse" des taux directeurs,
qui n'est peut-être pas terminée ?...)
(là aussi, ce n'est peut-être pas le "sous-forum" ad hoc?)

Merci quand-même pour toutes vos réponses , et bon courage
à l'équipe du Forum , qui ne "chôme" pas ces derniers temps!...
(surtout avec des em...bêteurs comme:

CAT )
 

stunt38

Contributeur régulier
tu serais pas poête à tout hasard (en référence à la façon dont tu écris tes messages) ?

pour le choix de l'assurance vie c'est assez simple.
la grand emajorité des contrats sont accessibles pour un dépôt initial inférieur à 1500 €, donc orientés grand public.

on y trouve de très bons contrats euros.

quand aux taux énonçés par les compagnies, sur les pubs et sur le net ils comprennent toujours le taux de base + la participation aux bénéfices.

de mémoire je n'ai pas souvenir de fonds euros servant uniquement le taux de base sans participations...

reste "juste" à faire la différence entre les contrats qui ont l'air sympas et ceux qui le sont vraiments (frais en tout genre).

c'est en partie pour ça que ce forum existe :)
 

koco

Contributeur
Hello tous,

je me réinteresse aux obligations et j'ai trouvé cette obligation :

26407


Les dernières échanges (hier vendredi) ont eu lieu à 99.81.

Voici quelques calculs (dite moi si je me trompe) :
  • achat de 10000 obligations : 9981€
  • à l'échéance le 27/3, soit dans une semaine, on me rembourse le nominal soit 1€ * 10000 = 10000€
  • toujours à l'échéance, on me verse le dernier coupon soit 10000*0.056=560€
Du coup, j'ai gagné 10000 + 560 - 9981 = 579€ soit :
  • 579 / 9981 = 5.8% BRUT
  • 5.8% * 61.9% (PFL)= 4.05% NET

Cela me parait un peu trop facile d'assurer 4.05% net en 1 semaine, qu'en pensez vous ? Aussi les obligations sont elles remboursées le jour même de l'échéance ou faut il attendre ?

Merci d'avance pour les avis des connaisseurs:)

edit : j'ai oublié les frais de courtage mais je ne sais pas comment ça marche, si c'est ce que je crois à savoir :
- frais à l'achat --> 0.18% * 10000 (environ) = 18€
- frais au remboursement à l'échéance --> 0.18%*10000 = 18€
soit 36€ de frais de courtage cela fait quand même 5.44% BRUT et 3.37% NET, ce qui est toujours pas si mal.
 
Dernière modification:

CAT

Membre
Bonjour koco, (au staff cBanque et autres membres),
il me semble que tu as omis un point important dans tes calculs
d'achat de ce type d'obligation (à coupon annuel apparemment)
c'est justement le montant du "coupon couru" au jour de l'achat,
qui vient s'ajouter à la cote en % du nominal,
et + on est proche du "détachement du coupon" (27/03)
+ le montant du "coupon couru" est proche du nominal,
en l'occurence légèrement inférieur 0,056:

donc sauf erreur de ma part,
(bien qu'ayant déjà pratiqué des achats d'oblig. à taux fixe),
tu aurais à payer en "brut" (hors frais)
= 10000 x (0.9981 + 0.055)= 10531 + frais
pour récupérer à l'échéance 10560 brut - (PFL + Cotis. 12,1% sur les 560)

Donc, ben...t'y gagnes peu, voire même perdre ?

Mais je le répète, fais-toi confirmer ce point par un "pro des oblig."

Bonne fin de week-end

Nota: les frais de courtage ne s'appliquent qu'à l'Achat , (ou la Vente),
mais, à ma connaissance, pas au remboursement du nominal à échéance,
ni au total des coupons versés
 
Dernière modification:
Haut