Hello Bank!

DSP2 : sécurisation renforcée et coercition

paal

Top contributeur
@paal : il vous manque des informations pour comprendre. Le parent en question est très âgé et pas en pleine capacité intellectuelle, n'a pas de téléphone mobile, ni d'ordinateur.
J'étais entre l'enregistrement de danse avec les stars, et une réponse à un de vos posts précédents ….

Cela veut alors dire que sa vie sociale se résume à quoi ??

C'est mon numéro de téléphone qui est mentionné. J'ai officiellement en charge la gestion complète à distance de ses comptes. Le matériel utilisé est donc bien le mien.
Cela veut-il dire que ce parent se trouve sous mesure de tutelle (ou autre dispositif similaire) ; donc dans ce cas la prétendue mesure d'identification sécurisée ne sert strictement à rien, n'est-il pas ??

D'autres personnes (âgées ou non) de ma famille sont également présentes au CIC.
Elles sont combien toutes ces personnes, vous et votre parent inclus ?

En cas de succession, le CIC "confisque" légalement 1% du patrimoine financier (montant plafonné) hors AV, si la personne bénéficiaire est chez une banque concurrente.
Vous parlez de succession, ce qui semble signifier, qu'il doit y avoir quelques personnes âgées dans le dispositif ….; cela mériterait presque un arbre généalogique votre histoire, au moins pour vérifier qui est bénéficiaire et/ou qui est héritier d'un patrimoine en cas de décès ….

Mais en plus, quel est donc ce type de convention, qui aurait un tel caractère prétendu légal ?

Que cette disposition soit prévue dans le monde du CIC, c'est déjà gros, mais que ce soit légal et non dénonçable, cela me semble alors plus qu'excessif ….

Les montants additionnés sont élevés.
Si nous devons changer de banque, c'est de préférence tous ensembles qu'il faudra le faire.
Ce qui n'est actuellement pas possible.
Seriez-vous en train d'exposer que si un seul des membres de votre famille envisageait d'aller ouvrir un compte ailleurs (avec ou sans fermeture de celui ouvert au CIC), cela aurait un impact sur l'ensemble des autres, voire même de quelques-uns d'entre eux ??

Là, je dois bien reconnaître que j'ai quelque mal à comprendre (voire à y croire ….)

Ces pièges sont bien pensés.
Il faudrait que vous exposiez davantage comment ce que vous appelez un piège se trouve construit ….

Et si possible quel est le parent central sur lequel reposerait ce dispositif ….
 
Dernière modification:

Clare

Membre
Bon, @paal, je vous remercie de tenter de comprendre ma prose en même temps que Danse avec les stars, mais aussi sympathique que vous me semblez être, je n'ai pas envie d'étaler ici plus d'infos personnelles sur un sujet d'origine finalement assez éloigné.
Par curiosité, vous pourriez récupérer la brochure tarifaire d'une banque CIC, où les conditions énoncées en cas de succession sont écrites noir sur blanc. J'avais d'ailleurs posté un sujet dessus il y a plusieurs mois. Cordialement.
 

paal

Top contributeur
Bon, @paal, je vous remercie de tenter de comprendre ma prose en même temps que Danse avec les stars, mais aussi sympathique que vous me semblez être, je n'ai pas envie d'étaler ici plus d'infos personnelles sur un sujet d'origine finalement assez éloigné.
Bien entendu, et si on touche à des éléments qui n'ont pas à se trouver sur un espace public en accès libre, vous pouvez toujours m'adresser un message dit privé, et appelé conversation, ce que viens de faire ….

Pour ce qui concerne l'émission de TF1 (et je suis un danseur de salon …) je lance mon esclave d'enregistreur, mais je zappe les séquences de pub, ce que j'étais parti faire ; puis je peux ensuite lire les enregistrements, en défilant comme je souhaite

Par curiosité, vous pourriez récupérer la brochure tarifaire d'une banque CIC, où les conditions énoncées en cas de succession sont écrites noir sur blanc. J'avais d'ailleurs posté un sujet dessus il y a plusieurs mois. Cordialement.
Si vous utilisez votre navigateur préféré, en demandant soit une brochure des conditions pour particulier, soit une brochure tarifaire, vous allez obtenir ce que vous souhaitez ….

Ensuite, il est exact que les banquiers ont cette habitude de prendre une dîme sur l'envoi des éléments patrimoniaux au notaire ; raison pour laquelle, il s'agit de les optimiser au maximum (jeu des donations, etc ....)
 
Dernière modification:

Clare

Membre
Ce qui est aberrant, c'est que l'authentification renforcée est censée réduire la fraude — c'est sa justification et sa raison d'être nous disent les technocrates de Bruxelles— donc elle vise à faire gagner de l'argent aux banques. "On top of the cake" (de surcroît), comme disent les anglais, cette banque ne veut pas payer pour les personnes qui n'ont pas de smartphones ou ne veulent pas utiliser d'application mobile (boîtier électronique payant). Beaucoup de personnes âgées notamment, mais pas seulement (certains d'entre nous n'ont pas internet sur le mobile et devront changer de forfait), vont être roulées dans la farine.

Je pense qu'il faut rappeler à nos conseillers que cette réforme est au seul avantage, ou presque, des banques (ou bien les technocrates européens nous auraient menti ?) et qu'il n'est pas question que l'on paie pour cette réforme. C'est un argument à faire valoir dans la négociation pour ne pas payer les frais du boîtier électronique par exemple.
 

paal

Top contributeur
Ce qui est aberrant, c'est que l'authentification renforcée est censée réduire la fraude — c'est sa justification et sa raison d'être nous disent les technocrates de Bruxelles— donc elle vise à faire gagner de l'argent aux banques.
Tout est bon à prendre dans ce beau pays de France ; encore un argument, pour aller mettre ses sous, quelque part dans une valisette …., ou dans un endroit anodin bien planqué ….

"On top of the cake" (de surcroît), comme disent les anglais, cette banque ne veut pas payer pour les personnes qui n'ont pas de smartphones ou ne veulent pas utiliser d'application mobile (boîtier électronique payant). Beaucoup de personnes âgées notamment, mais pas seulement (certains d'entre nous n'ont pas internet sur le mobile et devront changer de forfait), vont être roulées dans la farine.
En français, il arrive aussi que l'on "cerise sur le gâteau" !!
Ensuite il arrive que des personnes d'âge non canonique devient âgées à 35 ou 40 ans ; et ce n'est pas parce que certains considèrent qu'un téléphone doive devenir un ordinateur de bureau, que tout le monde doive suivre ce chemin !!

Je pense qu'il faut rappeler à nos conseillers que cette réforme est au seul avantage (ou presque) des banques (ou bien les technocrates européens nous auraient menti :ange: ?) et qu'il n'est pas question que l'on paie pour cette réforme.
C'est un argument à faire valoir dans la négociation pour ne pas payer les frais du boîtier électronique par exemple.
Si tout le monde s'organise ainsi, il vont l'avoir en grandeur nature leur vérification !!
 

manuel-lv

Nouveau membre
Je suis également au CIC et je teste comme beaucoup cette nouvelle procédure depuis quelques jours.
En théorie sauf pour des fonctions dangereuses (création d'un nouveau bénéficiaire pour un virement par exemple) l'obligation de confirmer sur le mobile n'intervient que tous les 90 jours, mais pour moi c'est à chaque connexion.
Je dois être victime d'un Bug ou d'une discrimination : je suis sous Linux.

Le CIC est le premier a appliquer "aussi fortement" la directive DSP2, d'autres banque comme la Banque Postale ou la Caisse d'épargne n'utilise pas encore obligatoirement l'application mobile.
Attentif à la sécurité informatique je pense qu'il faut faire attention (en sachant que la plupart des fraudes viennent du facteur humain (Phishing entre autre) mais Il faudrait commencer par sécuriser le logiciel des téléphones mobile comme certains l'ont dit sur ce forum.
Faire reposer la sécurité sur des logiciels, Android ou IOS qui sont des vraies passoires cela me parait un peu farfelu.
 

Clare

Membre
@manuel-lv
Ils font du zèle au CIC car rien n'indique dans la DSP2 qu'il faut passer par une application mobile pour l'authentification renforcée. C'est un comble car les clients du CIC ont déjà un objet personnalisé : la carte de clés, qui serait suffisante et bien moins coûteuse et compliquée pour valider l'obligation d'authentification renforcée de la DSP2. Pourtant, non, ce n'est encore pas suffisant pour eux. La réponse de la conseillère à cette question était...un rire gêné.

A mon avis, il y a un autre enjeu sans doute moins avouable à l'usage d'une application sur nos téléphones mobiles et la DSP2 est un prétexte pour pousser à son installation et son usage.

J'ai déjà eu des conversations avec des conseillers qui tentent d'étouffer toute velléité protestataire en disant que de toute façon, rares sont, selon eux, les personnes à s'en plaindre. Et que c'est pour notre bien, que le CIC a toujours été en pointe sur les questions de sécurité et blabla.

C'est vrai qu'il y a un phénomène d'engourdissement collectif face au recul progressif de nos libertés individuelles via l'outil tech. On nous impose des choix sous couvert de la nouveauté technologique et de la sécurité ("pour notre bien"). Et pourtant, il y aurait selon certains moins de protestation que l'on pourrait s'imaginer. A voir tout de même sur la durée, car pour le moment on me laisse tranquille en évoquant pour bientôt l'alternative du boîtier générateur de codes évoqué plus haut, mais je ne veux pas payer pour cela.

Je suis désormais prêt à quitter cette banque le moment venu s'ils persistent dans leur zèle.
 

paal

Top contributeur
Ooh !!
Vous voilà de retour ...

@manuel-lv
Ils font du zèle au CIC car rien n'indique dans la DSP2 qu'il faut passer par une application mobile pour l'authentification renforcée. C'est un comble car les clients du CIC ont déjà un objet personnalisé : la carte de clés, qui serait suffisante et bien moins coûteuse et compliquée pour valider l'obligation d'authentification renforcée de la DSP2.
Pouvez-vous en dire davantage sur ce qu'est la carte de clés ….

Pourtant, non, ce n'est encore pas suffisant pour eux. La réponse de la conseillère à cette question était...un rire gêné.
A mon avis, il y a un autre enjeu sans doute moins avouable à l'usage d'une application sur nos téléphones mobiles et la DSP2 est un prétexte pour pousser à son installation et son usage.
Peut-être que oui, mais dans ce manque de transparence, allez donc savoir …..

J'ai déjà eu des conversations avec des conseillers qui tentent d'étouffer toute velléité protestataire en disant que de toute façon, rares sont, selon eux, les personnes à s'en plaindre.
Et que c'est pour notre bien, que le CIC a toujours été en pointe sur les questions de sécurité et blabla.
Ce sera le développement d'un long fleuve, mais pas forcément tranquille …..

C'est vrai qu'il y a un phénomène d'engourdissement collectif face au recul progressif de nos libertés individuelles via l'outil tech. On nous impose des choix sous couvert de la nouveauté technologique et de la sécurité ("pour notre bien").
Et en définitive, qu'avez-vous donc retenu, car j'ai cru comprendre que cela pouvait avoir une incidence sur plusieurs personnes de votre groupe familial …..

Et pourtant, il y aurait selon certains moins de protestation que l'on pourrait s'imaginer. A voir tout de même sur la durée, car pour le moment on me laisse tranquille en évoquant pour bientôt l'alternative du boîtier générateur de codes évoqué plus haut, mais je ne veux pas payer pour cela.
Pour résumer, vous êtes favorable à ce que vos opérations soient sécurisées, mais que cette sécurité ne se fasse pas avec le concours de vos appareils de téléphonie, été encore moins avec l'installation de modules sur ces derniers ….

Je suis désormais prête à quitter cette banque le moment venu s'ils persistent dans leur zèle.
Vous nous en direz davantage le moment venu ??
 

Clare

Membre
@paal
La carte de clés, c'est un tableau au format carte de visite que l'on nous envoie individuellement avec des combinaisons de chiffres et de lettres. Lorsque l'on fait une opération qui sort un peu de l'ordinaire, comme l'ajout d'un bénéficaire, le système nous demande le code/la clé situé.e dans une des cases de notre tableau personnalisé. Par exemple, case G8 et dans celle-ci, on trouve une clé à 4 chiffres. Cela suffit à valider l'opération de façon sécurisée.
Pourquoi est-ce que le CIC ne se contente pas de ce système pour la DSP2 ? C'est un mystère pour moi.

Vous écrivez: "Pour résumer, vous êtes favorable à ce que vos opérations soient sécurisées, mais que cette sécurité ne se fasse pas avec le concours de vos appareils de téléphonie, été encore moins avec l'installation de modules sur ces derniers …."

>>Voilà, c'est ça.

En ce qui concerne mon cas personnel et familial, nous avons fait en sorte de réduire les avoirs hors AV au CIC. Donc, la contrainte est levée. Si j'ai des infos utiles pour le forum, je vous en ferai part.
 
Haut