Les taux de crédit immobilier augmentent (et vite) depuis un an déjà, mais c'est lors de l'été 2022 que la difficulté d'accès au crédit a réellement commencé à gripper le marché immobilier. Les prêts à taux zéro, dédiés aux nouveaux propriétaires achetant du neuf ou de l'ancien rénové, ont-ils eux aussi été touchés ? Les chiffres de l'été 2022 sont tombés...

-16%. De 19 429 prêts à taux zéro enregistrés au 3e trimestre 2021 à 16 252 PTZ sur la période estivale (juillet à septembre) cette année. S'il faut éviter de tirer des conclusions hâtives en analysant uniquement des statistiques trimestrielles, les données publiées par la Société de gestion des financements et de la garantie de l'accession sociale à la propriété (SGFGAS) sont tout de même parlantes.

La SGFGAS publie en effet chaque trimestre, avec un certain délai, les chiffres officiels du prêt à taux zéro, dispositif censé aider les ménages non propriétaires à le devenir en leur permettant d'emprunter jusqu'à 40% de la somme nécessaire à leur achat au taux imbattable de 0%. Un dispositif ciblant par ailleurs les ménages modestes ou de la classe moyenne, et ce pour des acquisitions dans le neuf, la construction, ou l'ancien rénové.

Crédit immo : découvrez les nouvelles conditions d'octroi du PTZ pour 2023

Lors de l'été 2022, quand le marché immobilier a commencé à se gripper, freiné par la hausse des taux de crédit, par des prix au plus haut, et par les seuils de l'usure bloquant certains dossiers de ménages modestes, la production de prêts à taux zéro a elle aussi commencé à décliner.

Prêts à taux zéro accordés par trimestre
En 2021 En 2022
1er trimestre

10 579

11 915

2e trimestre

19 909

18 803

3e trimestre

19 429

16 252

4e trimestre

24 868

-

Source : Société de Gestion des Financements et de la Garantie de l'Accession Sociale à la propriété (SGFGAS). PTZ neuf + ancien.

La réduction est globale. Puisque dans le détail, la production de PTZ baisse dans toutes les régions (voir ci-dessous), et pour tous types de logements ou de ménages emprunteurs. Lors de l'été 2022, les foyers ayant ainsi obtenu une partie de leur financement immobilier à taux zéro achetaient aux trois quarts dans le neuf, la rénovation restant comme d'habitude minoritaire (23%).

Le montant moyen emprunté à taux zéro lors de l'été dernier était de 51 232 euros, un niveau globalement stable sur un an, et quasi la moitié des ménages (49%) obtenant un PTZ ont entre 26 et 35 ans, statistique là encore stable et logique pour un dispositif ciblant les « primo-accédants », c'est-à-dire ceux qui achètent leur logement pour la première fois. Si la production de PTZ baisse, difficile à ce stade d'identifier les principales « victimes », mis à part en constant une diminution globale touchant donc toutes les populations éligibles.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Traditionnellement, c'est à l'automne que le plus grand nombre de PTZ sont signés dans les banques. Verdict dans 3 mois pour savoir si l'année 2022 aura ou non été noire pour le PTZ, comme elle l'a été sur les derniers mois pour le crédit immobilier.

Le nombre de PTZ en baisse dans toutes les régions

Comme l'illustre cette carte des régions, la production de PTZ a réellement chuté partout en France. En Normandie, de 886 prêts subventionnés par l'Etat au 3e trimestre 2021, seuls 643 PTZ ont été émis lors du 3e trimestre 2022. En région parisienne, la production est tombée de 2 876 prêts lors de l'été 2021 à 2 273 lors de l'été 2022.

PTZ

Source : SGFGAS. Calculs MoneyVox.

Conditions d'accès, montage, montants maximum... Le PTZ 2023 en détail