La Banque de France a dévoilé les nouveaux taux d'usure, applicables sur les crédits immobiliers pour le premier trimestre 2023. Pour un emprunt de 20 ans et plus, le taux maximum légal passe de 3,05% à 3,57% au 1er janvier. Si la hausse devrait donner un peu d'air à certains emprunteurs, l'accalmie devrait être de courte durée.

3,2,1... C'est parti ! Pour obtenir un crédit immobilier, mieux vaut être dans les starting-blocks. Alors que le taux moyen sur 20 ans s'établit à à 2,44% sur 20 ans au 19 décembre, de nombreux emprunteurs étaient jusqu'ici bloqué par le taux d'usure. Pour rappel, ce taux maximum au-dessus duquel les banques n'ont pas le droit de prêter comprend les intérêts du crédit, l'assurance emprunteur, et les éventuels frais bancaires.

« Le taux d'usure a eu incontestablement un rôle d'amortisseur, avec parfois, des frictions sur certains dossiers, rappelait la Banque de France il y a quelques semaines. Ce taux a cependant sensiblement augmenté en juillet, puis plus fortement en octobre et il le sera à nouveau plus fortement en janvier prochain, compte tenu d'un effet de base plus élevé. »

Fixé à 3,05% pour les crédits de 20 ans ou plus sur le dernier trimestre 2022, le taux d'usure sera donc relevé à 3,57% partir du 1er janvier, selon un avis publié ce mercredi au Journal officiel. Pour un emprunt inférieur à 10 ans, le taux maximum légal d'un crédit immobilier passera en janvier à 3,41% (contre 3,03% actuellement) et celui pour un emprunt entre 10 et 20 ans passera à 3,53% (contre 3,03%).

Une fenêtre de courte durée

Pour arriver à ce résultat, la Banque de France s'est basée sur un taux effectif (TAEG) moyen pour le quatrième trimestre 2022 de 2,68% pour les crédits de 20 ans et plus. Un chiffre bien loin de la réalité selon Maël Bernier, porte-parole du courtier Meilleurtaux. « Pour arriver à un TAEG de 2,68%, cela veut dire que le taux nominal du crédit est aux alentours de 1,85%. Ce sont des taux de crédit d'août 2022. En septembre, nous étions déjà à 2% en moyenne. Ce qui veut dire que la Banque de France s'est basée sur des crédits débloqués en banques en octobre ou novembre, mais dont les taux ont été négociés en août. »

Prêt immobilier : des taux de crédit à plus de 3%, ce qui vous attend en 2023

Le relèvement du taux d'usure pourrait cependant être une légère bouffée d'air pour les emprunteurs. Prenons l'exemple d'un couple souhaitant emprunter 150 000 euros sur 20 ans, avec un taux de 2,22%, une assurance à 0,34% ( à 100% pour un emprunteur et 50% sur l'autre), plus des frais de garantie à 1 700 euros. Dans cette configuration, le TAEG du crédit est de 3,26%. « Pour l'instant ça passe, confirme Maël Bernier. Mais certains établissements bancaires font déjà état de barèmes autour de 2,95% ou 3% ».

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

L'accalmie devrait donc être de courte durée. D'autant plus que l'OAT 10 ans, l'indice de référence des banques pour leurs coûts de financement des crédits, est passé au-dessus des 3% (3,04%) ce mardi 27 décembre, un niveau jamais vu depuis 2012. À l'époque, le taux de crédit moyen sur 20 ans s'affichait à 4,15%.

Comparez et trouvez le meilleur taux