Des prêts personnels plus simples, rapides et personnalisés : c’est ce que promet Orange Bank pour 2022, grâce à un partenariat technologique avec le spécialiste Younited. Contrepartie : il vous faudra fournir votre historique bancaire.

Banco sur le crédit ! En retrait sur le compte bancaire (seulement 150 000 nouveaux clients captés en 2020), Orange Bank mise sur le prêt personnel. Sans citer d’objectifs chiffrés, Paul de Leusse, son directeur général, a confirmé qu’accélérer le développement de ce métier était le « prochain enjeu » de la filiale bancaire de l’opérateur télécom, qui a distribué 500 millions d’euros de crédit conso en France, et la même chose en Espagne.

Pour y parvenir, Orange Bank a dévoilé aujourd’hui un partenariat avec Younited, qui va lui apporter son expertise en matière de souscription, d’octroi, de gestion et de recouvrement. L’établissement de crédit français, membre du Next 40, est en effet un spécialiste reconnu du secteur, qui distribue des prêts personnels en ligne sous sa propre marque, mais vend aussi sa technologie en marque blanche. Il s’agit bien d’un partenariat technologique, a d’ailleurs précisé Paul de Leusse, Orange Bank restant l’organisme prêteur. Il devrait se concrétiser début 2022, avec un basculement progressif vers les solutions Younited dans le courant du 1er semestre. Il ne concernera que le crédit conso, et pas le prêt immobilier.

Prêt conso : le comparatif des offres

Un scoring basé sur l’historique du compte bancaire

Quels objectifs pour Orange Bank ? En premier lieu, alléger, et donc accélérer, les démarches d’octroi de ses offres de prêts existantes (1) sur l’ensemble de ces canaux de distribution : l’application mobile, les boutiques Orange et les agences Groupama. Contribuer ainsi à faire du crédit conso un produit d’appel pour de futurs clients, et de fidélisation pour les clients actuels. Mais aussi développer de nouvelles offres : Paul de Leusse a notamment évoqué le regroupement de crédits et le paiement en plusieurs fois, sans plus de précisions.

Une technologie, en particulier, intéresse Orange Bank : l’usage des données transactionnelles pour « scorer » les emprunteurs et le risque qu’il y a à leur prêter de l’argent. « Younited est reconnue comme l’entreprise européenne la plus avancée sur le sujet » a expliqué Geoffroy Guigou, son directeur général et co-fondateur. Concrètement, les candidats à l’emprunt seront encouragés - mais pas contraints - à autoriser, « en 3 clics », l’accès à leur historique de compte bancaire. S’ils le font, Orange Bank leur promet une réponse immédiate, un moindre risque de refus et la possibilité d’emprunter des sommes plus importantes.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

L’agrégation des données de compte bancaire est une « révolution », estime Geoffroy Guigou : « Elle permet une meilleure étude de la solvabilité, et donc une meilleure prévention du mal endettement, en l’absence de fichier positif en France ». Déployée depuis fin 2018 pour les prêts accordés par Younited, elle est utilisée par « 60 à 90% » des emprunteurs, annonce le DG.

Elle suscite toutefois des réserves pour son caractère intrusif : elle permet en effet d’avoir une vue précise du niveau d’endettement de l’emprunteur, mais aussi sur sa situation personnelle, son train de vie et ses habitudes de consommation, des données hautement personnelles et pas toutes utiles pour l’octroi d’un crédit.

(1) Orange Bank distribue actuellement des prêts personnels à destination de ses clients et de ceux de Groupama, ainsi que des offres de financement de mobiles en boutiques Orange, en France et en Espagne.