Plan du site Rechercher

4 chiffres sur le boom du crédit immobilier… avant la crise du coronavirus

Cours de l'euro
© Valerie Potapova - Fotolia.com

Ventes immobilières à l’arrêt, dossiers de prêt en stand-by, file d’attente pour obtenir un rendez-vous (à distance) chez le notaire… La crise du Covid-19 a totalement chamboulé le marché du crédit immobilier. Un marché qui était encore au beau fixe à la fin février, avec des records à la clé, comme le rappelle la Banque de France dans son dernier relevé statistique…

1,19% : un taux fixe moyen presque au plus bas

2,33% en janvier 2016. Ce taux a été divisé par deux 4 ans plus tard, à 1,17%, le taux fixe moyen toutes durées de prêts immobiliers confondues communiqué par la Banque de France pour les mois de décembre 2019 et de janvier 2020. Plus bas historique !

La Banque de France vient de dévoiler les statistiques arrêtées à la fin février, et elle confirme le léger rebond évoqué ces derniers mois par les courtiers ou par l’observatoire Crédit Logement-CSA : 1,19% en moyenne. Pour rappel, les statistiques de la Banque de France portent sur les crédits effectivement accordés par les banques, ce qui explique un léger décalage avec les taux immobiliers communiqués par les courtiers, qui portent eux sur les taux proposés par les banques avant de ficeler le dossier.

1 300 milliards d’euros de crédits : une nouvelle barre franchie

Fin février, les encours de crédits accordés par les banques aux particuliers dépassent pour la première fois de l’histoire la barre des 1 300 milliards d’euros, à 1 310 milliards. Lorsque la Banque de France se limite aux seuls crédits immobiliers, les encours atteignent – là encore pour la première fois de l’histoire – 1 088 milliard d’euros. Illustration de la dynamique record du marché du crédit et de l’immobilier dans son ensemble.

26 milliards d’euros de crédits immo accordés en février 2020

Si l’on met entre parenthèses la période exceptionnelle de la fin 2016 et du début 2017, le chiffre de production mensuelle de crédit immobilier a atteint un nouveau sommet en février 2020 : à 26 milliards d’euros. A titre de comparaison, il s’agit quasiment du double de la production de nouveaux crédits immobiliers enregistrée par rapport à celle de septembre 2017.

30% : les renégociations, près d’un tiers des crédits immo

Les taux immobiliers ayant atteint leur plancher à la fin de l’année 2019, les particuliers remboursant un prêt ont cherché à renégocier ou à racheter une dernière fois avant une éventuelle remontée des taux. 29,4% de la production mensuelle de crédits à l’habitat était due aux rachats et renégociations lors du mois de février. Plus haut score depuis juin 2017.

Le marché du prêt immobilier désormais plongé dans l’incertitude

En février, les taux commençaient déjà à remonter (très légèrement). Avec la crise sanitaire et désormais économique du coronavirus, difficile de savoir comment le marché réagira dans les prochains mois, après le confinement, mais les records des derniers mois seront probablement plus difficiles à battre...

Lire aussi : Crédit immobilier et confinement : quelles options face à une perte de revenus ?

Partager cet article :

© MoneyVox / BL / Avril 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox