Crédit immobilier : plus d'un acheteur sur 2 est passé par un courtier depuis 2017

Négociation crédit immobilier
© comzeal - stock.adobe.com

Les Français sont de plus en plus nombreux à succomber au charme des courtiers si l’on en croit un sondage OpinionWay pour Vousfinancer. Les acquéreurs de moins de 30 ans seraient même 70% à avoir fait appel à un intermédiaire du crédit ces trois dernières années !

Les courtiers seraient-ils devenus incontournables ? Les chiffres de l’étude (1) publiée ce matin par OpinionWay et le réseau de courtiers Vousfinancer semblent accréditer cette thèse. Sur les 3 dernières années, marquées par un niveau très élevé de transactions immobilières, 52% des acquéreurs interrogés ont déclaré avoir fait appel aux services d’un courtier pour négocier à leur place auprès des banques et concrétiser leur prêt immobilier. Chez les 18-34 ans, ce chiffre monte même à 70%... En 2015, seuls 40% des acheteurs de cette tranche d’âge déclaraient être passés par un courtier en crédit pour finaliser leur projet immobilier.

Au premier rang des motivations qui poussent les acquéreurs à se tourner vers ces intermédiaires du crédit : la promesse d’un gain financier. 54% des personnes interrogées cherchent à obtenir le taux d’intérêt le plus avantageux possible. Autres motifs de recours aux professionnels du secteur (Meilleurtaux, Empruntis, VousFinancer…) : 31% des sondés souhaitent être accompagnés tout au long de leurs démarches (ils n’étaient que 17% à mettre en avant cet argument en 2015) et 25% veulent gagner du temps.

Evidemment, chez les courtiers, on y voit un signe de confiance de la part des acheteurs immobiliers. Jérôme Robin, directeur général et fondateur du réseau Vousfinancer, estime que « les consommateurs ont clairement la volonté de mettre en concurrence les banques, et d’avoir affaire à un tiers de confiance qui va les accompagner à toutes les étapes de leur projet immobilier ».

Les banques auraient-elles perdu la bataille du crédit immobilier conclu en direct avec les particuliers ? Certaines d’entre elles, très minoritaires pour le moment, chercheraient en tout cas à se passer des apporteurs d’affaires que sont les courtiers. Mais dans une période où un durcissement des conditions d’octroi de crédit est évoqué, les particuliers pourraient avoir tendance à compter encore plus sur les intermédiaires pour négocier auprès des banques…

(1) Sondage OpinionWay pour Vousfinancer réalisé les 16 et 17 janvier 2020 auprès d’un échantillon de 1017 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Partager cet article :

© MoneyVox / MR / Février 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 12 février 2020 à 06h07 - #1jeannot5326
  • Homme
  • 33 ans

Le passage par un courtier n'est en aucun cas indispensable. C'est plus une solution de confort. Après avoir démarché 5 banques fin 2016, j'ai fait baisser le taux que l'on me proposait initialement de 0,3 point. Et je ne parle pas de l'assurance... Et j'ai également obtenu l'absence d'indemnités de remboursement anticipé. Rien de moins que ce qu'un courtier aurait pu obtenir mais en économisant les frais de courtage !

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire