Crédit immobilier : les taux ont-ils finalement augmenté en 2017 ?

  • Par
  • ,
Maisons et Monopoly
© johndwilliams - Fotolia.com

Voici très exactement un an, les courtiers pronostiquaient une remontée des taux pour 2017. Cette hausse a bien été constatée sur les premiers mois de l'année mais a été partiellement annulée depuis.

Les prêts immobiliers ont battu des records de taux bas en 2016, ou plus exactement lors des tous derniers mois de l’année 2016. Selon l’observatoire Crédit Logement-CSA, le plus bas historique a été enregistré en novembre 2016, avec du 1,15% en moyenne sur 15 ans, du 1,37% sur 20 ans et du 1,63% sur 25 ans.

Puis les taux ont enclenché une remontée, réelle, constatée à la fois par les courtiers, l’observatoire Crédit Logement ou par la Banque de France. Les records de la fin 2016 sont bel et bien du passé. Mais cette hausse, annoncée de longue date courant 2016, n’a finalement jamais été une envolée. Et les banques ont fini par assouplir à nouveau leurs conditions de financement à l’automne.

Evolution des taux immobiliers en 2017

Les « groupes » catégorisés par Crédit Logement-CSA correspondent aux emprunteurs obtenant de plus ou moins bonnes conditions de financement. Les ménages du « 1er groupe » présentent donc les meilleurs dossiers.

Prêt sur 20 ans : de 1,47% en janvier à 1,54% en novembre

Pour rester sur la même source, présentée en référence sur l’observation des taux, les archives de Crédit Logement-CSA montrent que le rebond des taux a été assez net de novembre 2016 à janvier 2017, le taux sur 20 ans passant alors de 1,37% en moyenne à 1,47%. La remontée s’est poursuivie jusqu’en avril 2017, le taux sur 20 ans étant alors en moyenne de 1,62%.

Depuis les conditions de financement ont très peu évolué : « Au-delà des fluctuations qui se constatent d’un mois sur l’autre, les taux des crédits immobiliers aux particuliers sont stables depuis 6 mois », déclarait ainsi le 19 octobre dernier l’économiste Michel Mouillart, à l’occasion de la présentation de l’étude de l’observatoire Crédit Logement-CSA portant sur le 3e trimestre. « Les craintes, qui se retrouvaient parfois dans des écrits ou déclarations, laissaient penser que nous étions face à un risque de dégradation des conditions de crédit. Cela n’a pas été le cas ! »

Un fléchissement automnal

Pour les prêts sur 20 ans, le « pic » de l’année aura été le mois de septembre, à 1,63%, selon le même observatoire. Puis les banques ont assoupli leurs conditions de financement, à nouveau très légèrement. Résultat : du 1,35% sur 15 ans, 1,54% sur 20 ans et 1,83% sur 25 ans en moyenne en novembre. En l’espace d’un an, de novembre 2016 à novembre 2017, les taux n’ont ainsi « grimpé » que de 0,20 point. Clairement pas une flambée... Simple rappel : fin 2015, les prêts sur 20 ans se négociaient en moyenne à 2,31% !

L’observatoire n’a pas encore dévoilé son étude portant sur le mois de décembre mais les courtiers en crédit ont évoqué une confirmation des évolutions de l’automne, c’est-à-dire un très léger fléchissement de la courbe des taux. Finalement, alors que les regards se braquaient sur les taux d’emprunt, le sujet de l’année pour l’immobilier a été le niveau des prix (+3,9% dans l’ancien selon l’Insee du 3e trimestre 2016 au 3e trimestre 2017). Si bien que, malgré la stabilité des taux, le coût de l’achat immobilier a bel et bien augmenté en 2017.

A nouveau de faibles hausses à prévoir pour 2018

Pour l’heure, l’année 2018 s’annonce à l’image de 2017 : des taux d’emprunt qui remontent, mais de façon lente et progressive. La directrice de la communication d’Empruntis Cécile Roquelaure reconnaît dans un communiqué diffusé mi-décembre que « les banques n’ont pas autant augmenté les taux que nous aurions pu le penser » en 2017. Pour 2018, elle n’anticipe pas de fortes hausses : « Pas plus de [0,20 point] globalement durant le premier semestre ».

Pascal Beuvelet, fondateur d'In&Fi Crédits, se veut lui aussi rassurant : « Les taux des mois à venir resteront peu ou prou ceux constatés en décembre. Comme toujours nous constaterons des hausses ponctuelles suivant les régions et les politiques commerciales de conquête des différents réseaux bancaires. » Le courtier Cafpi s’est lui risqué à une perspective à plus long terme, en anticipant une remontée du taux des prêts sur 20 ans de 1,45% actuellement à 1,80% en octobre 2018. Là encore, pas de flambée en perspective.

Lire aussi : Des perspectives maussades pour les taux immobiliers en 2018

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Décembre 2017