Plan du site Rechercher

Prêt immobilier : le transfert désormais quasi impossible !

  • Par
  • ,
Un compromis de vente
© Gajus - Fotolia.com

La possibilité de conserver son prêt immobilier lors d’une opération d’achat-revente devient de plus en plus rare ! Seule une grande banque de détail, BNP Paribas, ainsi que quelques banques en ligne et enseignes régionales la font encore figurer dans leurs contrats.

La clause « de report ou transfert du prêt sur un autre bien », dans un contrat de crédit immobilier, permet de vendre son logement et d’en acheter une autre tout en conservant ses conditions de financement. Une option particulièrement intéressante actuellement, en période de taux bas, afin de conserver son taux en cas de revente dans quelques années.

Pour activer cette option, il faut toutefois qu’elle soit prévue dans le contrat de crédit, et que la banque concernée valide ce transfert de prêt, en fonction des conditions prévues dans le contrat. « Dans tous les cas, le transfert de prêt est soumis à l'accord préalable de la banque », rappelle ainsi Sandrine Allonier, directrice des relations banque chez Vousfinancer, dans un communiqué. Un accord qui n'est donc pas systématique : « En période de taux bas, c’est un moyen pour elle de conserver ses clients - si elle le souhaite - au delà de la durée moyenne d’un crédit qui est de 7 ans… représente aussi un manque à gagner pour la banque. »

Pour plus de détails : Prêt immobilier : que penser de la clause de transfert ?

Une clause disponible dans cinq enseignes environ

Dans les faits, les emprunteurs ayant la possibilité d’activer cette option vont être de plus en plus rares. Jeudi dernier, Cécile Roquelaure du réseau de courtage Empruntis et Sandrine Allonier ont toutes deux annoncé sur Twitter qu’une « nouvelle banque va cesser la transférabilité ». Les courtiers en crédits ne précisent toutefois pas l'identité des banques concernées.

Comme cBanque le signalait en mai dernier [lire l'article en lien ci-dessus], BNP Paribas et la Banque Postale étaient les deux dernières grandes banques de détail à intégrer cette clause dans leurs contrats. Selon nos informations, c'est la Banque Postale qui va suspendre cette possibilité dans les prochaines semaines, emboîtant le pas du Crédit Agrciole Ile-de-France, qui a supprimé cette clause cet été. Contacté, le service presse de la Banque Postale n'a souhaité « ni confirmer ni infirmer cette information ».

Les clauses de transfert de prêt d'un bien à un autre demeurent ainsi dans les contrats d'une poignée d'enseignes : BNP Paribas, donc, ainsi qu'Axa Banque, ING Direct ou le Crédit Foncier. Dans les réseaux mutualistes tels que la Caisse d'Epargne, cette option n'est disponible que dans quelques caisses régionales.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Novembre 2017

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox