La Banque de France vient de publier son enquête mensuelle auprès des banques sur la distribution du crédit. Constat : les établissements bancaires ont perçu un net recul de la demande de crédits à la consommation en mars.

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

En mars, le solde d’opinion (1) des banques relatif aux demandes de crédits à la consommation a nettement diminué selon l’enquête mensuelle de la Banque de France. Il passe ainsi en négatif pour la première fois en 2015 (-20%), après avoir été à l’équilibre en janvier et même après un solde positif de 20% en février. Néanmoins, les marges appliquées à ces crédits restent stables selon les banques interrogées. Celles sur les prêts de risque moyen sont ressenties très légèrement en hausse et celles sur les prêts les plus risqués en légère baisse.

Du côté des demandes de crédit à l’habitat, les banques sondées témoignent d’une augmentation en mars, avec un solde d’opinion positif à 60% (contre un peu moins de 40% le mois précédent). Quant aux marges appliquées à ces crédits, les avis des établissements bancaires suivent la tendance amorcée en février : celles sur les prêts de risque moyen continuent de reculer (près de -40% contre -20% en février), tandis que celles sur les prêts les plus risqués restent stables à l’équilibre (0%).

(1) La Banque de France rappelle que les soldes d’opinion des banques « ne constituent pas une mesure de la croissance des crédits effectivement distribués, ni de l’évolution effective des marges ». « Pour la demande de crédits, le solde des réponses est la différence entre le pourcentage des banques de l’échantillon qui l’ont perçue en hausse et le pourcentage de celles qui l’ont perçue en baisse. »