Emprunter à Paris, en première ou en seconde couronne ne réclame pas le même niveau de revenus. L’étude publiée ce lundi par le courtier Bourse des crédits illustre de fortes disparités entre les huit départements de la région parisienne.

Un prix d’achat moyen de 397.000 euros, des revenus mensuels de 4.600 euros pour l’emprunteur et de 3.960 euros pour le co-emprunteur lorsque l’achat se fait à deux. Voici selon Bourse des crédits le profil type de l’acquéreur immobilier faisant appel au crédit à Paris. Des chiffres très élevés qui ne reflètent évidemment par les différences entre les vingt arrondissements parisiens.

Cette étude (1) portant sur les emprunteurs en Ile-de-France permet aussi de souligner les écarts entre les différents départements de la région. Ainsi, dans les Hauts-de-Seine, les acheteurs affichent aussi de hauts revenus (3.430 euros mensuels pour l’emprunteur, 2.500 euros pour le co-emprunteur), pour un bien immobilier d’une valeur moyenne de 335.000 euros. Tout comme dans les Yvelines (3.650 et 3.000 euros, pour un prix d’achat moyen de 325.700 euros). Dans tous les autres départements, les revenus sont inférieurs aux moyennes régionales (3.305 et 2.464 euros sur l’ensemble de l’Ile-de-France).

La Seine-et-Marne moins chère que la Seine-Saint-Denis

Conséquence des prix élevés, un tiers des emprunteurs parisiens souscrivent un crédit pour acheter de l’autre côté du périphérique plutôt qu'à Paris intra-muros. Une logique qui vaut aussi dans les départements de la première couronne : 28% des habitants des Hauts-de-Seine achètent dans « les autres départements d’Ile-de-France », 27% en Seine-Saint-Denis, 16% dans le Val-de-Marne.

Les emprunteurs franciliens les plus modestes sont les Seine-et-Marnais, avec un revenu mensuel de 2.100 euros pour l’emprunteur, de 1.540 euros pour le co-emprunteur. En Seine-et-Marne, vaste département à l’est de la région, les prix ne sont pas aussi élevés qu’en première couronne, puisque le montant moyen de l’acquisition s’élève à 189.000 euros, contre 254.000 euros en Seine-Saint-Denis par exemple.

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

L’étude n’offre en revanche pas d’élément de comparaison avec les autres régions françaises. Dans son baromètre de septembre, le courtier ACE crédit estimait à 295.000 euros le montant moyen emprunté en Ile-de-France, contre 153.440 euros en régions. Au niveau de la fourchette de revenus, les ressources annuelles du foyer étaient inférieures à 25.000 euros en régions, entre 25.000 et 49.000 euros en région parisienne.

(1) Etude réalisée « sur un échantillon de 1.000 dossiers financés, ou finançables, en Ile-de-France en 2014 » selon Bourse des crédits, qui assure que sa sélection « garantit que les résultats reflètent concrètement la photographie des emprunteurs franciliens en 2014 ». Dans 83% des cas, il s’agit de l’achat de la résidence principale.