Cinq banques françaises ont créé une société dédiée à la titrisation de créances qui a émis vendredi ses premiers titres, adossés à des crédits aux PME et aux ETI, indique la Fédération bancaire française (FBF) dans un communiqué.

Ces titres de créances garantis, de type Euro Secured Notes (ESN), sont susceptibles d'être utilisés comme collatéral sur les marchés de capitaux, précise la FBF, qui se félicite de l'arrivée de ce nouvel émetteur. Les premières émissions d'ESN ont été réalisées vendredi pour 2,65 milliards d'euros, assorties d'une maturité allant jusqu'à 3 ans. Elles seront suivies par d'autres émissions « dans les prochaines semaines ».

La société émettrice, créée par BNP Paribas, BPCE, Crédit Agricole, HSBC France et Société Générale, est ouverte à l'ensemble des banques françaises et européennes, indique la FBF.

La Banque de France et la BCE promeuvent la titrisation

La titrisation consiste pour les banques à transformer des créances, comme par exemple des prêts immobiliers, en titres vendus à des investisseurs sur les marchés, leur permettant de récupérer des fonds susceptibles d'être de nouveau injectés dans le circuit financier, sous forme de nouveaux prêts, soutenant ainsi l'investissement et la croissance économique.

La Banque de France et la Banque centrale européenne souhaitent promouvoir cette technique tombée en disgrâce depuis la crise des subprime aux Etats-Unis.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

« La Place de Paris a défini les caractéristiques des ESN selon des standards élevés de transparence, de simplicité et de sécurité favorisant ainsi une titrisation de haute qualité », précise la FBF. Les ESN relève d'une titrisation dite « non déconsolidante », qui consiste pour la banque à garder l'ensemble du risque lié à la créance mise sur le marché. Ainsi, les créances titrisées vendredi restent gérées par les groupes bancaires ayant accordé les crédits et les titres émis ne sont pas découpés en tranches.

La FBF indique également que les ESN sont adossés à des créances présentant une note élevée dans l'échelle de cotation de la Banque de France.