Le total des crédits immobiliers accordés par les banques devrait s'élever à 140 milliards d'euros en 2010, en progression de 17% sur 2009, mais encore loin du record de 2007 (170,23 milliards), selon une étude de l'Observatoire Crédit Logement/CSA publiée mercredi.

Pourtant, les taux d'intérêt des crédits immobiliers ont continué leur baisse, quasi-ininterrompue depuis fin 2008, se rapprochant de leur plancher historique (3,36% au 4ème trimestre 2005) pour tomber en moyenne à 3,42% en juin alors qu'ils étaient encore de 5,07% au cours du dernier trimestre 2008, selon cette étude. Ce qui entraîne pour les emprunteurs une diminution du niveau des mensualités de près de 10% par rapport à fin 2008, souligne Crédit Logement.

« Les principaux freins à une véritable reprise des emprunts sont le chômage et les perspectives du pouvoir d'achat », déclare à l'AFP Michel Mouillart, auteur de cette étude.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Malgré la guerre que se livrent les banques pour conquérir de nouveaux clients, l'autre phénomène qui influe sur le marché des prêts est l'envolée des prix de l'immobilier ancien, qui se situent désormais à un niveau proche d'avant la crise de 2008.Depuis la fin des années 90, la hausse des prix a été de 140% et les prix ont même été multipliés par 22 depuis 1964, soit bien plus que l'inflation, constate l'étude de l'organe central de garantie des prêts pour le logement.