Le prêt viager hypothécaire, uniquement disponible auprès du Crédit Foncier, est une solution peu connue pour résoudre les difficultés financières des personnes âgées, qui sont propriétaires de leur logement.

Selon des chiffres publiés mardi par le Crédit Foncier, l'âge moyen des emprunteurs ayant recours à ce type de prêt est de 76 ans. Les emprunteurs reçoivent en moyenne 85.000 euros, ce qui leur permet souvent de financer le séjour dans une résidence médicalisée. Le prêt viager hypothécaire est aussi choisi par les emprunteurs pour obtenir des liquidités rapidement, afin d'améliorer leur quotidien de manière conséquente, sans pour autant vendre leur patrimoine. En 2009, le Crédit Foncier a accordé 4.600 prêts viagers hypothécaires.

Un taux d'intérêt élevé pour compenser le risque immobilier pris par la banque

Concrètement, la banque accorde à l'emprunteur un prêt, gagé sur son logement. Ce prêt peut représenter jusqu'à 60-70% de la valeur du logement. Le capital et les intérêts sont payés au moment de la vente du logement, qui peut se faire avant ou après le décès de l'emprunteur. Les intérêts sont élevés, et sont fixés à 8,95% par an quelque soit l'âge de l'emprunteur.

Ce montant s'explique par le fait que la banque assume un risque immobilier, celui de voir la valeur du bien diminuer au cours des années, selon le Crédit Foncier.

Si au moment du décès, le remboursement du prêt et des intérêts est supérieur à la valeur du bien, la différence est supportée par la banque. D'un autre côté, si la valeur de la maison ou de l'appartement est supérieure au prêt et aux intérêts, la différence revient à l'emprunteur ou à ses héritiers.

Banque pour les jeunes : comparatif des offres pour les étudiants et jeunes actifs

Voir aussi sur le site, le fonctionnement du prêt viager hypothécaire.