La société de crédit Cofinoga a fait savoir mardi dans un communiqué qu'elle n'a pas été condamnée à verser des dommages et intérêts à une retraitée de Nancy, à la différence d'autres organismes de crédit, condamnés pour ne pas avoir respecté leur obligation de mise en garde.

Confirmation à la lecture du jugement rendu vendredi par le tribunal de grande instance de Nancy : "Concernant les crédits consentis par les sociétés Cofinoga et CDGP, aucune faute ou comportement blâmable ne peuvent être relevés à l'encontre de ces établissements", ont estimé les magistrats.

Neuf sociétés de crédit ont néanmoins été condamnées à verser 35.000 euros à la plaignante, aujourd'hui âgée de 75 ans et à la retraite, qui avait contracté 17 crédits depuis 1986 pour un montant global de 113.000 euros, alors que ses revenus mensuels n'excèdent pas 1.000 euros.

Regroupez vos crédits! Jusqu'à -60% sur vos mensualités. Réponse en 48h

Une décision justifiée, selon son avocat, Me Fabrice Gossin : "Le juge a estimé que l'obligation de mise en garde n'avait pas été respectée et que le consentement de ma cliente n'était pas libre et éclairé : il y a donc un préjudice pour perte de chances de ne pas contracter".