Les crédits aux PME indépendantes et aux micro-entreprises a progressé en janvier à un rythme beaucoup plus soutenu que ceux octroyés aux grandes entreprises, dont le repli des encours se poursuit, selon des chiffres publiés vendredi par la Banque de France (BdF).

Entre janvier 2009 et janvier 2010, le volume des crédits mobilisés et mobilisables (lignes de crédit disponibles mais non encore utilisées) a augmenté de 2,4% pour les PME indépendantes et micro-entreprises, alors que les grandes entreprises enregistrent un recul de 0,8%.

Ce recul est nettement plus marqué pour les holdings (-3,1%) et pour les PME adossées à un groupe (-3,2%), relève la BdF.

Sur la même période, les crédits bénéficiant aux activités immobilières ont progressé fortement (+4,8%).

Au total, le volume accordé aux PME indépendantes et aux micro-entreprises représentait 204 milliards d'euros, sur un encours total de crédits de 1.028 milliards.

Par secteur, toutes tailles confondues, l'industrie reste la plus durement touchée, avec un recul de 5,5% sur un an, dont -13,8% pour les seuls crédits mobilisés et -19,5% pour les crédits à court terme.

La construction souffre toujours elle aussi, avec des encours de crédits en baisse de 3,0% sur un an en janvier.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

A l'inverse, l'agriculture (+5,4%), l'immobilier (+5,6%) et les "autres activités de services" (+5,9%) enregistrent une progression soutenue.

L'hébergement et la restauration affichent une faible hausse des crédits de 0,7% qui masque un léger recul pour les crédits mobilisés (-0,7%) mais une forte hausse des crédits à court terme (+6,8%).