Les crédits au secteur privé (non financier) en France ont enregistré un ralentissement en janvier par rapport à décembre et vu s'accentuer le décalage entre ménages et entreprises, selon un communiqué publié jeudi par la Banque de France.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Le montant des crédits accordés aux ménages et aux particuliers est en hausse de 1,4% sur un an en janvier, soit un rythme moins élevé qu'en décembre (+1,8%). Il atteint 1.755 milliards d'euros fin janvier.

En croissance de 4,1% en décembre sur un an, le crédit aux ménages affiche en janvier une progression de 4,4%, toujours sur douze mois. Il reste tiré par le crédit immobilier, en progression de 4,3%.

Côté entreprises, le repli s'accentue, avec une baisse de 2,1% sur un an contre 0,9% seulement fin décembre sur un an. Le ralentissement est sensible à la fois dans le domaine des crédits d'investissement (-15,3%) et des crédits (+2,7%) de trésorerie.