Votre banquier vous vante les mérites de l’assurance vie ? Pourquoi pas... Mais réfléchissez bien avant d’ouvrir un contrat dans votre banque, justement. La preuve par trois.

« Vous pouvez prendre date en ouvrant une assurance vie. » En prononçant cette phrase, votre banquier vous invite à penser « épargne à long terme ». Un conseil qui peut être totalement légitime, si votre situation personnelle s’y prête. Mais votre banquier a évidemment une idée en tête : vous faire ouvrir l’assurance vie « maison », gérée le plus souvent par une filiale du groupe bancaire. C’est grâce à ce procédé, qui repose sur la relation directe entre le banquier et son client, que les banques parviennent à accaparer 58% du marché de l’assurance vie (1). Les contrats d’Axa, Generali, Allianz, AG2R La Mondiale ou le très célèbre contrat Afer sont minoritaires ! Et le marché « web » progresse… mais reste une « niche » pour épargnants bien informés. Pourtant… les contrats grand public des banques, ceux qu’elles proposent aux épargnants « débutants », ont peu d’atouts dans leurs poches.

1 – Des rendements faibles sur les fonds en euros

« Scoop » : les rendements de l’assurance vie baissent et vont encore baisser. Du moins les performances des fonds en euros, l’historique support star de l’assurance vie dont le succès reposait sur une double promesse : zéro risque + d’honnêtes intérêts annuels. Cette double promesse est aujourd’hui mise à mal par la conjoncture pérenne de taux bas. Cette année encore, tous les fonds en euros voient leur taux stagner, baisser ou chuter. Mais si certains assureurs ont réussi à mettre le frein à main, plusieurs contrats d’entrée de gamme vendus par les banques sont d’ores et déjà au bas de la pente.

BanquesContrat phareTaux 2019Bonus max 2019Taux 2020Bonus max 2020
Banque PopulaireHorizéo1%1,35%0,80%1,15%
BNP ParibasBNP Paribas Multiplacements1%1,40%1%1,20%
Caisse d'EpargneMillevie Essentielle1%-0,80%-
CICPlan Assurance Vie Essentiel1%1,50%1%1,50%
Crédit AgricolePrédissime 9 série 20,85%-0,65%-
Crédit du NordAntarius Sélection1,45%-1%-
Crédit MutuelPlan Assurance Vie Essentiel1%1,50%1%1,50%
Crédit Mutuel ArkéaNavig'Options0,80%1,20%0,50%1,20%
La Banque PostaleVivaccio0,80%-0,70%-
LCLLCL Vie1,25%1,75%1,05%1,85%
Société GénéraleErable Essentiel et Séquoia0,90%1,38%0,75%1,20%

Cliquez sur les noms des banques (en gras) pour le détail de leurs taux.

Cette année, afficher un taux 2020 en dessous de 1% va au-delà du symbole. Car la moyenne annuelle est attendue « entre 1% et 1,10% » par Cyrille Chartier-Kastler, fondateur de Facts & Figures, une prévision confirmée au fil des annonces. Or, plusieurs contrats bancaires servent un taux minimum (ou « taux de base ») inférieur à 1% net de frais de gestion. Bref : un rendement décevant.

Parfois, vous pouvez espérer plus que ce taux plancher, grâce aux « bonus ». 1,20% sur le fonds en euros de Navig’Options (Crédit Mutuel de Bretagne et du Sud-Ouest) pour tous ceux qui optent pour la gestion pilotée. Jusqu’à 1,85% sur LCL Vie en fonction de la part d’unités de compte (UC) dans le contrat. Idem chez BNP Paribas, ou au Crédit Mutuel et au CIC sur le Plan Assurance Vie Essentiel : le bonus dépend de la part d’UC dans le contrat. A la Société Générale ou chez Banque Populaire, la bonification dépend de l’importance des montants amassés sur l’assurance vie.

Attention, la rémunération d’un contrat bancaire n’est pas toujours « mauvaise » : des contre-exemples existent ! Le tout récent LCL Vie le prouve. Dans les autres banques, il faut monter en gamme pour obtenir de meilleurs rendements sur les fonds en euros. Deux exemples, pour deux contrats nécessitant un versement de 5 000 euros à l’ouverture : au Crédit Agricole, Floriane 2 rémunère son fonds euros 1,05% à 1,85% pour l’année 2020 ; à La Banque Postale, Cachemire 2 rémunère le sien de 1,05% à 2,10% selon le taux d’UC, voire plus avec d’autres bonus ponctuels.

Lire aussi le palmarès des taux 2020 de l'assurance vie

2 – Des frais à payer à chaque versement

Quand vous versez sur votre assurance vie, via votre banque, celle-ci ponctionne sa part. La loi lui permet de prélever jusqu’à 5% de frais sur versement, des frais qui sont ensuite le plus souvent répartis entre l’assureur gestionnaire et la banque. Ce 5% est certes (presque) de l’histoire ancienne. Voici les frais sur versements prévus dans les contrats d’entrée de gamme (ou dans les grilles internes aux réseaux) des grandes banques.

BanquesContrat phareFrais sur versements (maximum)
Banque PopulaireHorizéo2,50%
BNP ParibasBNP Paribas Multiplacements4,75%
Caisse d'EpargneMillevie Essentielle3,50%
CICPlan Assurance Vie Essentiel2,50% *
Crédit AgricolePrédissime 9 série 23,50%
Crédit du NordAntarius Sélection2,90%
Crédit MutuelPlan Assurance Vie Essentiel2,50% *
Crédit Mutuel ArkéaNavig'Options2% *
La Banque PostaleVivaccio3,50%
LCLLCL Vie3,50%
Société GénéraleErable Essentiel3%

* Frais pour les versements sur le fonds en euros en gestion libre. Frais moindres ou à 0% sur les UC et/ou en gestion pilotée.


Bien entendu, il s’agit là de frais maximum. Les banques (comme les autres distributeurs) répondent que ces frais sur versements sont négociables. Cependant, un épargnant « débutant », découvrant l’assurance vie en ouvrant l’un de ces contrats, n’aura pas nécessairement le réflexe de négocier… Parfois, les banques réalisent des offres ponctuelles, comme BNP Paribas qui abaisse à 1% les frais d’entrée de la gamme Multiplacements pendant toute année 2021. Une offre ponctuelle… qui ne garantit en rien de profiter de frais réduits sur le temps long.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

En juin 2020, MoneyVox a réalisé une étude exhaustive sur les frais d’entrée, en tentant justement d’intégrer la négociation, si difficile à quantifier. Verdict : 2,81% de frais effectivement ponctionnés, en moyenne, sur l’ensemble des contrats « grand public » en France. Avec les niveaux actuels de rémunération des fonds en euros, sous la barre des 1% sur certains contrats bancaires, il vous faudra désormais plus de 3 ans pour compenser ces frais d’entrée si vous ne comptez que sur le fonds en euros… Les autres gammes d’assurance vie s’avèrent plus souples dans la négociation de ces frais, sans parler des contrats « web » dont l’absence de frais d’entrée est la marque de fabrique.

Lire (ou relire) notre étude exclusive : 3 chiffres à retenir sur ce que vous coûtent les frais d'entrée

3 – Des contrats qui vieillissent mal

« Grande nouvelle : nous lançons une nouvelle assurance vie intégrant toutes les dernières innovations ! » Quand une banque fait ce type d’annonce, le contrat qui occupait jusqu’alors la tête de gondole dans ses prospectus commerciaux disparaît petit à petit. Jusqu’à être oublié de toute communication sur les rendements annuels. Souvent, c’est mauvais signe…

La plupart des grands réseaux bancaires « oublient » de préciser la rémunération servie sur les fonds en euros de leurs assurances vie. Ou les précisent passée la « saison d’annonces des taux », fin février ou courant mars, si la presse insiste. C'est à nouveau le cas en ce début d'année 2021, pour les rendements 2020. En attendant, certains détenteurs de « vieux » contrats se plaignent comme sur le forum de MoneyVox, où plusieurs de nos lecteurs ont pointé le 0,50% servi sur le vieux contrat Carissime du Crédit Agricole.

Là encore, il existe des contre-exemples. La Caisse d’Épargne publie spontanément le rendement servi sur son ancienne gamme Nuances 3D, gérée par CNP et dont le fonds en euros rapporte 0,80% pour l’année 2020, comme la nouvelle version Millevie Essentielle, gérée elle par l’assureur filiale du groupe, BPCE Vie. Une information d'importance : s'il n'est plus accessible à la souscription depuis 2016, Nuances 3D est tout de même détenu par 2,5 millions de personnes, ce qui en fait toujours le contrat le plus « populaire » de France.

Lire aussi : Que deviennent les « vieux » contrats d’assurance vie ?

(1) Fin 2019. Source ACPR « Revalorisation 2019 des contrats d’assurance-vie et de capitalisation – engagements à dominante épargne et retraite individuelle ».